«Le journalisme civique vise à fournir aux gens des possibilités d'intervention afin de les amener à agir, et encourager l'interactivité entre les journalistes et les citoyens. Il cherche à créer un dialogue avec les lecteurs, au lieu de se borner à transmettre les informations en sens unique et à inonder le public de données, comme cela se passe si souvent dans le journalisme traditionnel.»


— Jan Schaffer, directeur du Pew Center For Civic Journalism

11 juillet 2006

La Farandole

Il y a des endroits comme ça où vous entrez et hop! Il se passe quelque chose. Ça clique. C’est ce qui m’est arrivé lorsque je suis entré pour la première fois à la Farandole, ce restaurant qui occupe l’angle de la 117 et du chemin Pierre-Péladeau à Sainte-Adèle.

C’est le resto où moi et ma copine, alias « The Artist », avons « pris nos habitudes ». Plusieurs fois par semaine, nous allons prendre notre repas du midi en compagnie de Philippe, notre serveur fétiche, qui nous accueille invariablement d’un tonitruant « salut les tourtereaux ». Je me tue à lui expliquer qu’après dix-neuf ans de vie commune, les tourtereaux sont devenus des dindonneaux, mais rien n’y fait, Philippe est un optimiste.

À la Farandole, il est toujours midi! Vous le constaterez non pas en consultant l’horloge, mais en écoutant la musique dans l’accent de Philippe. Y a quelque chose de festif et de printanier dans ce restaurant qui porte bien son nom (farandole : danse provençale à six-huit exécutée par une file de danseurs qui se tiennent par la main, au son de galoubets et de tambourins).

Et le menu, me demanderez-vous? Patience, j’y arrive.

J’aime cet endroit pour plusieurs raisons. Il y a la bâtisse, qui propose un style architectural qui s’intègre parfaitement au paysage de notre ville. Bravo! Quand le développement prend cette allure, je suis le premier à applaudir. Au rez-de-chaussée, une boulangerie-pâtisserie avec un petit salon de thé.

À l’étage, une salle à manger sympathique et chaleureuse, pleine de lumière, avec des murs et un plafond revêtu de bois brut, qui donne une allure rustique à l’ensemble. Sur les murs, des objets de notre patrimoine: «traîne sauvage », outils, etc.


Maintenant, le menu. Là, ça devient vraiment intéressant. Bien sûr pour le goût, mais aussi pour la qualité des aliments. La Farandole, ce n’est pas Mac Donald. Des produits du terroir, biologiques et issus du commerce équitable. Au verso du menu, on nous explique que les plats sont préparés avec : «des produits raffinés, exempts de pesticides. Ici, pas de gras trans de l’entrée au dessert.» De plus, on ne vous sert que du café équitable.

Si parfois, il y a quelques lenteurs, c’est que vos plats ne sont pas passés aux micro-ondes. Préparer des plats frais exige un peu de temps. Pas trop, juste ce qu’il faut pour vous faire apprécier davantage votre plat (ou essayer de repérer le couple de dindonneaux dont l’auteur de ce billet fait partie).

Je vous invite à la Farandole (attention, ce n’est pas moi qui paye), ce resto adélois qui se démarque des autres établissements du genre à Sainte-Adèle. Gilles et Sylvie, les propriétaires, sont des personnes fort sympathiques qui viendront probablement vous visiter et s’assurer que tout est à votre goût.

Il y a fort à parier que vous allez «cliquer» sur l’endroit vous aussi.












Même Cot, le chien, est sympathique. Il vous fait un petit clin d'œil quand vous passez!


Ce billet n’est pas une publicité. Je ne retire aucun avantage en l’écrivant. Le but est de faire connaître une entreprise de Sainte-Adèle dont l’approche se démarque de ses concurrents et qui offre des produits de qualité, issus de la culture biologique et du commerce équitable.

Manger, c’est voter!

Bien entendu, les gens de la Farandole liront ce billet, alors n’hésitez pas à laisser vos commentaires et même vos suggestions.

3 commentaires:

Accent Grave a dit...

Ça fait une raison de plus pour aller faire un petite visite à Sainte-Adèle PQ.

AG

André Bérard a dit...

Accent Grave, je serais ravi de siroter quelque chose en votre compagnie!

André

Esperanza "ExLibrex" a dit...

De quel genre est le menu? Est-ce qu'on y sert des plats de Provence?

L'endroit a l'air effectivement bien accueillant, tant de l'extérieur qu'à l'intérieur... Ce genre d'endroit est malheureusement trop rare...

Étant un grand amoureux des saveurs provençales, j'aimerais que tu précises davantage concernant le menu, histoire de me chatouiller les papilles! Remarques que je n'en fais tout de même pas un plat! :)