«Le journalisme civique vise à fournir aux gens des possibilités d'intervention afin de les amener à agir, et encourager l'interactivité entre les journalistes et les citoyens. Il cherche à créer un dialogue avec les lecteurs, au lieu de se borner à transmettre les informations en sens unique et à inonder le public de données, comme cela se passe si souvent dans le journalisme traditionnel.»


— Jan Schaffer, directeur du Pew Center For Civic Journalism

30 octobre 2007

Trop de Tapage, j’appelle mes avocats!

Qui tire réellement les ficelles à Sainte-Adèle?

La firme d’avocats Deveau, Bourgeois, Gagné, Hébert et associés représente la Ville de Sainte-Adèle dans différents dossiers qui font la manchette depuis plusieurs mois. Tapage communication, une boîte de Blainville, est aussi un fournisseur de service de la municipalité. Tapage offre des services de stratégie, de communication, de création, de publicité et de relations publiques. Là où ça devient intéressant, c’est quand on se met à creuser; quand on creuse, on finit toujours par tomber sur un os. Après la première pelletée de terre, vous découvrez que Tapage communication et la firme d’avocats de la Ville ne sont pas des inconnues l’une pour l’autre. Une simple visite au registre des entreprises du Québec permet de mettre en lumière l’amitié qui unit les deux fournisseurs de la Ville de Sainte-Adèle. En effet, le registre nous apprend que l’adresse postale de Tapage communication est la même que celle des bureaux de la firme d’avocats soit le 2540, boulevard Daniel-Johnson, bureau 400, à Laval. De plus, le portfolio de Tapage nous informe que la firme d’avocats est l’une des clientes de l’entreprise

Tiens, tiens.

Lors d’une séance du conseil où l’on adoptait une résolution concernant l’octroi de mandats à Tapage, on nous annonçait qu’un des mandats de la firme consisterait à expliquer aux Adélois les décisions et positions de la Ville concernant certains dossiers. Sur le site de Tapage, sous la rubrique relations publiques, on nous dit : «C’est avec notre réseau de contacts et notre expérience dans de multiples sphères que nous assurons une grande visibilité à votre entreprise ou organisme. Notre service de relations publiques met l’accent autant sur la compréhension des enjeux, l’information, l’interprétation, l’analyse des situations et l’intervention, que sur la communication ascendante et descendante.»

Réseau de contacts : la firme d’avocats?

N’avons-nous pas ici un bel exemple d’échange de bons procédés? Je ne tire aucune conclusion, mais je me questionne sur la pertinence des choix de l’Administration Houle. N’y a-t-il pas constamment une odeur de copinage qui flotte dans les couloirs de l’Hôtel de Ville? un arrière-goût d’apparence de conflit d’intérêts, un flou artistique qui entoure en permanence certains membres de cette administration? Comment pouvons-nous interpréter le fait que la Ville de Sainte-Adèle ait embauché une entreprise de communication et de relations publiques qui «fortuitement» entretient des liens avec la firme d’avocats chérie de la Ville?

Un malheureux hasard?

Je vous invite à consulter le blogue citoyen Blainville.org, pour en savoir plus sur Dominic Cayer, principal actionnaire de Tapage communication. Faites défiler : les informations se trouvent plus bas dans le site. Très instructif!

6 commentaires:

Anonyme a dit...

Je comprends ce que tu essaies de démontrer André et malgré que je suis habituellement d'accord avec toi, cette fois je crois que tu exagères. Ce sont probablement les avocats de la ville qui ont recommandé de faire affaires avec une firme de communication pour les dossiers en cours et, étant donné qu'ils connaissent bien cette firme, c'est celle-là qu'ils lui ont recommandée... Je ne vois rien d'autres. Il ne faudrait quand même pas voir des scandales où il n'y en a pas.

André Bérard a dit...

@ Anonyme 4:44PM

Comprenez-moi bien : je ne tente pas de démontrer quoi que ce soit. J'observe simplement certains faits et je les questionne. Il n'y a pas ici de scandale, simplement des éléments, qui mis bout à bout, peuvent (je dis bien bien peuvent), mettre en évidence des liens qui, sans être condamnables, pourraient s'avérer inappropriés. Même si c'est légal, il est toujours risqué, en la politique municipale, d'engager les amis des amis de mes amis.

Cela dit, vous avez parfaitement le droit de ne pas être d'accord avec mes arguments et de l'exprimer ici.

Bientôt a dit...

@ Anonyme 4:44PM

Peu importe, c'est quand même pathétique de voir que pour une petite ville comme la nôtre, nous avons des besoins d'avocats et d'une firme de communication sur une base régulière dans la gestion. Ils sont certainement trop bien payés avec mon argent. Pourquoi au juste ?

Défendre les mauvaises décisions de nos incompétents de gestionnaire. C'est toujours pas normal que le dossier Maerix c’est ramasse en cour alors que M. Bérard nous informe que M. Lamarche est le premier "élu" a s'informer de la situation, collectivement nous y avons englouti plus de 4$M.

Pas normale non plus qu'un problème entre M. Lupien et la ville se ramasse sur le bureau de notre député et qu'il veule aider à régler le problème. Encore pire Houle et ses conseillers vont suivre les recommandations des avocats et poursuivre la saga à grand coût de $$$ adélois.

J'ai perdu confiance lorsque le rapport d'enquête sur les agissements de Mongeau avec Attitude Nord n'a pas été déposé aux grands publics s’il y avait un brin de transparence dans cette ville il serrait facile de condamné les vrais troubles fête, cependant ce n'est pas le cas.

André Bérard a dit...

@ Anonyme 7: 43 PM

J'ai de bonnes raisons de croire que le conseil est divisé sur beaucoup de dossiers importants. Je crois que les élections prochaines nous réservent encore beaucoup de surprises et de rebondissements. N'oubliez pas que les conseillers siègent maintenant à titre d'indépendants. Si certains somnolent sur leurs sièges en signant distraitement les résolutions, d'autres me paraissent plus éveillés et animés de bonne volonté. L'avenir nous réserve probablement des surprises.

Anonyme a dit...

Bonjour à vous tous. Depuis quelque temps je suis ce blogue que je trouve vraiment intéressant. Au sujet de Tapage M. Bérard vous ne faite pas fausse route dans les liens unissant Tapage et la firme d'avocat.

Me Jean-Francois Gagné de Deveau est un ami intime de Dominic Cayer de Tapage. Il organise des campagne électorale dans divers villes pour ensuite prendre le controle des mandats avocats et communication. L'un ne va pas sans l'autre. St-Adèle n'est pas la seule à subir ce phénomène. Blainville est un bastion de ces 2 firmes, Boisbriand à mis au monde Tapage et Me Gagné.

Et en terminant, dernier point qui peut être intéressant pour vous adélois, Me Jean-Francois Gagné est celui qui était procureur de la ville de Boisbriand qui à défendu son bon ami Robert Poirier dans la saga Mathers et le fameux dossier de pot vin de $ 1 million.

Bonne chance à vous !!!!

OMO-ERECTUS a dit...

Cette firme d'avocats, si respectable soit-elle, cible les municipalités à titre de clients. Il n'y a rien de répréhensible ici.

Cette firme de communication, si respectable soit-elle, offre notamment ses services aux municipalités. Il n'y a rien de répréhensible ici.

Là où la mayonnaise tourne, c'est dans cette apparence d'autonomie entre l'une et l'autre et cette tendance à dissimuler des liens qui, s'ils étaient révélés avec transparence à l'origine, donneraient un tout autre éclairage.

Transparence. Là est la clef.