«Le journalisme civique vise à fournir aux gens des possibilités d'intervention afin de les amener à agir, et encourager l'interactivité entre les journalistes et les citoyens. Il cherche à créer un dialogue avec les lecteurs, au lieu de se borner à transmettre les informations en sens unique et à inonder le public de données, comme cela se passe si souvent dans le journalisme traditionnel.»


— Jan Schaffer, directeur du Pew Center For Civic Journalism

11 février 2008

Citoyens de Rawdon bâillonnés: d’autres réactions

MISE À JOUR
Autres blogueurs et médias qui appuient la cause des Rawdonnois:

Sylvain Martel du Gros BS 
Luc Millette du Carnet d'un Adélois
Quelque chose d'intéressant chez IM2 | OQP
Articles repris dans La vie rurale ICI et ICI

Un résumé des événements récemment publié dans le blogue Accès a incité un rawdonnois — lié d’aucune façon aux protagonistes de cette histoire — à rédiger un commentaire qui décrit assez bien l’état d’esprit dans lequel se trouvent les citoyens de la municipalité sous le choc de la fermeture du forum où ils pouvaient s’exprimer librement sur les affaires municipales. L’auteur tient à garder l’anonymat, car selon lui, la possibilité de représailles est sérieuse. Selon les témoignages recueillis, j’ai de bonnes raisons de croire que certains citoyens peuvent effectivement être en danger.

Ce dossier devrait attirer l’attention de la blogosphère, car les mesures entreprises par la Ville de Rawdon sont démesurées et visent à tuer, sans distinction, toute velléité d’expression citoyenne dans cette ville. À une autre époque, les élus rawdonnois auraient sans doute été de ceux qui se seraient opposés à l’invention du téléphone. Les blogues, forums et autres médias favorisant l’expression citoyenne ne pourront jamais être rayés de la carte du Net, même si certains élus les détestent. Ce qui frappe dans le cas de Rawdon, c’est la violence des moyens mis en œuvre pour faire cesser les commentaires de quelques anonymes sur un forum.

Lettre d'un rawdonnois

L’écho d’un tsunami déferlant sur les récifs de la rupestre municipalité de Rawdon se répercute hors des limites de Lanaudière. Fait anodin ou tragédie en devenir?

L’administration municipale de Rawdon tente, par voie de mises en demeure multiples, d’annihiler le site du forum des citoyens de l’endroit. Le site est présentement fermé temporairement.

Sortons la loupe.

Ce forum est le lieu d’échanges entre rawdonnois sur divers sujets communautaires. Or, plusieurs en profitent, parfois sous pseudonymes, pour émettre des opinions, propager des vérités et à l’occasion des faussetés, ou pour clamer leur indignation sur les agissements d’une administration sans opposition. L’état-major de Rawdon exercerait sa puissance, mais sans la conscience. À cet égard, les doléances des citoyens empruntent souvent une linguistique irrévérencieuse et iconoclaste; agrémentées de métaphores colorées et humoristiques. D’où l’extrême vexation de madame la mairesse Louise Major, du directeur général Me Jean Lacroix et des autres figurants du conseil municipal. En somme, la vie «normale» d’un village québécois. Une question se pose. Est-ce rassurant de voir que les élus de Rawdon n’ont rien de mieux à faire que de consacrer leur temps à naviguer sur le Net? Et pourquoi font-ils dans leur froc? Imaginons le déroulement des travaux à l’Hôtel de Ville; tous réunis en conciliabule autour de la table:

— Ce foutu forum va nous mettre dans le trouble.
— Ouais! Plein de révélations.
— Une menace pour notre autorité. Faut faire quelque chose.
— Concernant les patinoires cet hiver…
- Monsieur Chose! On s’en sacre des patinoires. Ce qui nous préoccupe, c’est le forum.
— Moi, je propose de faire de l’intimidation. Balançons-leur des mises en demeure, ça devrait les museler.
— Génial!

Et la mairesse séduite par l’idée. Et le conseil qui approuve. Et le directeur général qui exécute. Sauf que ...

Sauf que faire taire ce forum n’équivaut-il pas à le légitimer? Si les élus de Rawdon attrapent froid à lire ce forum, peut-être sont-ils frileux à cause de glaciales vérités. Selon l’opinion de nombreux citoyens, l’équipe Major est affligée, dans son second mandat, du syndrome des élus par acclamation. On se considère comme plus grand que nature, on se donne carte blanche, et on délaisse les fonctions rassembleuses. On privilégie la défense de sa suprématie, on mélange gestion et politicaillerie et on compromet la santé relationnelle des divers intervenants de Rawdon. Alors, ça donne ce que ça donne sur le forum. Et dans la vraie vie, on a comme conséquence des chicanes stupides et puériles, des dénis de responsabilité, des querelles intestines, du profilage d’opposant et de sympathisants du régime, des séances-surprise du conseil pour réduire la participation et… des menaces de pénalité de 1000 $ pour les citoyens trop ambitieux durant la période des questions. Celle-là; faut le faire! Plus navrant enfin, est l’exode obligé et forcé d’une trentaine d’employés municipaux depuis environ 3 ans.

Mais que l’on soit pro ou anti, on frissonne de voir un forum de discussion interdit par une ville. Si Rawdon réussit son offensive finale, ce sera une victoire déshonorante. Ce sera la politique de la guillotine, la censure partisane, la colonisation des citoyens, le rideau de fer, le glas de la liberté d’expression et du droit de critique, la suprématie des uns et l’écrasement des autres; le spectre de la dictature. Ensuite, rien ne pourra préserver les régions d’un possible effet domino. À Rawdon on continue de tuer des mouches avec des canons et en bâillonnant leurs propres citoyens, les dirigeants de Rawdon font étalage de leur vraie nature.


Lisez aussi l'article de Geneviève Blais

Image: Cybersolidaires

Lisez aussi

15 commentaires:

Henri a dit...

André,
Est-ce que tu as informé Bruno Guglielminetti de Radio-Canada ? La dernière fois, cela avait permis une diffusion plus large de la nouvelle.

André Bérard a dit...

@ Henri

J'ai effectivement avisé M. Guglielminetti. Malheureusement, il n'a pas donné suite à cette affaire dans son Carnet Techno. L'affaire de Rawdon est complexe et exige du journaliste qui s'y intéresse de gratter un peu le vernis de la nouvelle. Jusqu'à maintenant, les médias nationaux et régionaux se contentent de peu, c'est-à-dire des commentaires émanant de l'administration rawdonnoise et des procureurs de la Ville. Cette affaire devrait soulever l'indignation de tous ceux qui se préoccupent de la liberté d'expression. Jusqu'à maintenant, on se contente de souligner les propos malheureux qu'ont tenus certains participants du forum sans aborder la question du possible abus de pouvoir qu'exerce la Ville dans cette affaire.

De plus, ça se passe en région, alors...

JP a dit...

J'avais pas accroché la dessus: on risque bien une amende de 1000$ au conseil municipal si on pose une question "ambigue" (n'importe quoi qui insulte, etc.).
Je serais curieux de voir la définition de l'infraction.
Quelle insulte a la démocratie... comment en sont-ils arrivé la???

Sylvain a dit...

Autre intéressant exemple du pouvoir possible de la blogosphère concernant la liberté d'expression, quand elle se vit dans les normes sans porter de fausses accusations et qu'elle dénonce des faits, entre autres.

La prudence est de mise, cela va de soi, mais le muselage et les comportements dignes de la dictature n'ont carrément pas leur place non plus !

J'ai hâte de lire la suite.

eric a dit...

Une impression malheureuse de déjà vue...

Heureusement, je suis convaincu qu'internet et ses outils de discussions resteront démocratiques et ce quoique fasse la mairesse de Rawdon et son armée d'avocats.

Saisir l'équipement informatique d'un citoyen contenant le forum est une chose, saisir des outils comme Blogger est autre chose...

eric a dit...

Je ne pouvais pas m'empêcher...

Bonne fête André !

Éric

Eric Robert a dit...

Certaines pages sont encore disponibles dans les caches de Google. Ça peut vous donner une idée des discussions qui s'y déroulaient: rawdon-qc.net
Au lien de cliquer sur le titre, cliquez sur le lien "En cache"....

Eric Robert a dit...

La poursuite de la Ville de Rawdon ne semble pas plaire à tous ces citoyens. Le dossier a suscité des passions à la dernière assemblée municipale: Cyberintimidation: le dossier suscite les passions à Rawdon par la journaliste Geneviève Blais.

JP a dit...

J'ai lu ca un peu...
Ouf... méchant ménage a faire dans tout ca... j'avoue que ca serait pas facile a faire...
Ya une belle gang de morons la!
(moi, j'aurais bien du mal a défendre ca!)

Le climat est vraiment malsain sur le forum: bitchages, ragots, etc. tout ca est un mélange de jalousie, de clans, de mensonges, de racisme, d'intolérance, de mauvaise foi, d'absence d'éducation, etc... et surement aussi de pas très bonne gestion municipale, de manque de communication. Si tu laisses des colons commenter leur communauté, ca sera pas beau c'est certain.

C'est dommage, ya qq initiatives intéressantes et utiles, mais c'est 90% de déchets... Je comprends que la mairesse cherche au moins a faire un minimum de ménage et d'ordre la dedans.

Le climat est malsain sur le forum, selon moi, c'est la responsabilité de l'admin. Il aurait du éduquer et imposer une meilleure discipline.

Surement que cette affaire servira d'exemple sur ce qu'il ne faut pas faire en terme de web de proximité.

eric a dit...

C'est une "guéguerre " perdue d'avance par la Ville et certainement un excellent moyen pour la firme Dunton Rainville de facturer !

Madame la Mairesse, la différence entre dire des choses "pas fine" sur vous et votre administration via un journal, la télé ou la radio (moyens de communication classiques selon votre conseiller M. Rougeau) et un blogue ou un forum est que le second n'a aucun intérêt pécuniaire, donc rien à perdre c'est pas une business!

Vous allez en fermer 1 pis 10 autres vont ouvrir sur le web... et dans la plupart des cas encore plus virulents...

millette a dit...

J'ai démarré un forum alternatif pour les citoyens de Rawdon et des environs, j'espère qu'il pourra aider.

Steve Solo a dit...
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
JP a dit...

Mon cher Steve, je participe ici. Et sur plusieurs forums en général.
Je me tiens jamais bien longtemps sur de tels forums. Ca prend un minimum de ménage ou de respects des usagers.
C'est comme dans la vie: ca prend un minimum de respect et de politesse pour fonctionner. Ca n'est pas parce qu'on veut tuer une mouche a marde avec un bazooka, qu'il n'y a pas de mouche, ni de marde.

Il ne s'agit pas d'être du coté de la municipalité, il s'agit d'être du gros bon sens. S'il y a eu des abus, c'est logique que les personnes responsables payent pour.

Steve Solo a dit...

I probably have said too much already but it's hard to stay away when you are at the center. It takes a brave man to continue with all this talk of wrong and right. Did you ever voice your opinion on the rawdon message board? Be honest you couldn't find it? Well it doesn't make much difference now does it when you're only here to point the finger.

eric a dit...

JP s'il fallait que les Bush, Charest, Marois, Harper, Clinton et autre personnalité publique élue pensait et agirait comme votre mairesse et bien nous serions les citoyens d'une dictature.

N'oublie pas qu'historiquement, plusieurs "mouches" sont mortes pour avoir dénoncé de la marde... c'est ce qui nous permet d'avoir aujourd'hui cette démocratie...

En passant, les seules personnes qui vont payer sont les citoyens de Rawdon.