«Le journalisme civique vise à fournir aux gens des possibilités d'intervention afin de les amener à agir, et encourager l'interactivité entre les journalistes et les citoyens. Il cherche à créer un dialogue avec les lecteurs, au lieu de se borner à transmettre les informations en sens unique et à inonder le public de données, comme cela se passe si souvent dans le journalisme traditionnel.»


— Jan Schaffer, directeur du Pew Center For Civic Journalism

21 mars 2008

La blogosphère perd un joueur

Luc Millette, l’auteur du Carnet d’un Adélois, vient d’écrire son 425e et dernier billet. Après deux semaines de vacances et de réflexion, le premier blogueur de Sainte-Adèle dit avoir l’impression de radoter « pas tant sur le contenu que dans la forme. Comme si je parlais tout seul dans le noir, depuis trop longtemps», pouvons-nous lire dans son ultime missive. Il ajoute: «J'ai découvert ici, que j'aimais écrire et être lue. J'ai découvert aussi que les carnetiers avaient un certain pouvoir, mais aussi des responsabilités. La communication de masse, maintenant, n'appartient plus seulement au média traditionnel. C'est un plus pour la démocratie, c'est peut-être un moins pour la vie privée, je ne sais pas».

Rappelons que Le Carnet d’un Adélois et le Blogue-Notes avaient reçu des mises en demeure assénées par la Ville de Sainte-Adèle à l’automne 2006. Une saga qui a fait la manchette dans la blogosphère et qui à l’époque avait soulevé une vague d’appui sans précédent dans l’univers du Web participatif québécois.

Personnellement, je suis triste de la décision de l’auteur de mettre les clés sous le tapis. Le Carnet d’un Adélois est le premier blogue auquel j’ai participé. C’est le travail de Luc Millette qui m’a poussé à créer le Blogue-Notes et qui m’a donné «la piqûre». On connaît la suite. Je l’en remercie sincèrement. Le carnet de Luc jouait à mon avis le rôle du magasin général virtuel de Sainte-Adèle. Je salue le travail de l’auteur, sa persévérance et son assiduité. Il dit espérer trouver une «nouvelle petite place » pour nous jaser. Je lui offre ma tribune. Pourquoi pas une chronique?

L’invitation est lancée.

2 commentaires:

Eric Robert a dit...

Moi aussi je suis très déçu du départ de M. Millette de la blogosphère régionale. Il apportait un regard différent sur l'actualité de Sainte-Adèle.

Mais après la célèbre saga des mises en demeure, son blogue a perdu son âme. Et il a de quoi! Bloguer bénévolement et se faire menacer de poursuite, ça refroidit n'importe qui.

En espérant qu'il revienne très bientôt, je lui souhaite tous les succès possibles dans ses futures entreprises!

Anonyme a dit...

aller monsieur, prenez des vacances et revenez nous en grande forme!