«Le journalisme civique vise à fournir aux gens des possibilités d'intervention afin de les amener à agir, et encourager l'interactivité entre les journalistes et les citoyens. Il cherche à créer un dialogue avec les lecteurs, au lieu de se borner à transmettre les informations en sens unique et à inonder le public de données, comme cela se passe si souvent dans le journalisme traditionnel.»


— Jan Schaffer, directeur du Pew Center For Civic Journalism

11 septembre 2008

Une «dette» envers le patrimoine?



La dernière murale adéloise présente l’ancienne papetière La Rolland, qui a jadis connu ses heures de gloire. N’est-il pas ironique de consacrer une murale à ce parc d’affaires, le plus gros fiasco financier de la Ville de Sainte-Adèle et le terrain de jeux de mauvais gestionnaires et de certains conseilleux municipaux inaptes et ineptes?
Ça pue la petite manœuvre publicitaire. Surtout lorsque l’on sait que Frank Bosco, président des Murales des Pays-d’en-Haut est aussi administrateur à la corporation d’affaires La Rolland.

J'imagine le touriste qui, voyant cette murale, décide de visiter le vrai parc:


14 commentaires:

Pierrot a dit...

Pour moi la "Rolland" représente de très beaux souvenirs. Ma famille et beaucoup de générations de citoyens de Mont-Rolland y ont gagné honorablement leur vie durant près de 90 ans. Moi-même j'y ai travaillé dans les années soixante.
Je trouve l'idée de la murale très bonne et je ne m'inquiète guère de ce que pourraient trouver ceux qui aujourd'hui iraient visiter le "parc". Aprés tout, que trouveraient-ils s'ils allaient visiter les sites représentés sur les autres murales?
Ce qu'on pu faire les administrateurs actuels du "parc" et ce qu'ont pu en dire les locataires frustrés et leurs sympatisants ne m'empêchera pas d'aimer l'idée de la murale.

Jean-Pierre St-Germain

André Bérard a dit...

À Pierrot,
Je respecte tout à fait votre point de vue. En fait, je déplore ce que nos «zélus» en ont fait. Je déplore également le fait que l’on joue sur la corde sensible des citoyens afin de faire oublier les errances des responsables. Que vous soyez fier de cette murale est tout naturel, puisque La Rolland fait partie de votre histoire personnelle. J'espère aussi que beaucoup d'autres éprouvent les mêmes sentiments que vous. Je tentais simplement de souligner l'ironie dans le choix du sujet de cette nouvelle murale.

Anonyme a dit...

Cher André

J’ai passer devant la Roland la semaine passé pour la première fois (j’habite sainte adèle depuis 12 ans) et je peut vous dire que j’ai beaucoup de difficultés a trouver l’intérêt patrimonial, historique ou architectural de cette usine délabré, mal entretenu et l’environnement polluer qui l’entoure.

Même nettoyée, lavée et maquillée c’est une veuille usine comme en en voit partout en Amérique du nord, aucun intérêt
Cette ex usine a polluer les cours d’eau pendant des années.

Je suis un grand amateur d’architecture, de patrimoine et de nature mais tout ce coin de la roland fait dur (en bon français) et j’espère que les touristes iront plus tôt se promener sur le chemin du chantecler sur la rue valiquette ou la cote Morin mais surtout pas a la Roland

Je connais un démolisseur qui pourra s’en charger en 4 jours et en en parle plus
ps: excuser l'anonymat, j'ai mes raisons

Anonyme a dit...

cher pierrot dans ma jeunesse j'ai travailler au saint hubert bbq au coin de jean talon et provencher et j'ai beaucoup de bon souvenirs beaucoup de familles ont gagner leur vie honorablement a ce saint hubert des meres de familles ont laver de la vaisselles pendant 8 heures de temps cinq jours par semaine
et il n'y a pas de murale pour honorer rita l'hotesse. ou une murale representant ce beau restaurant des annee 70

Pierrot a dit...

Tiens donc, la murale aura au moins sevi à réveiller les "anonymes" !!!

Jean-Pierre St-Germain

Eric a dit...

Cher St-Germain,

Ton point de vue est typiquement adélois, égoïste à souhait.

T'arrive-t-il de penser aux autres citoyens qui en dehors de ces 90 années de "prospérité" doivent eux aussi gagner leur vie de façon "honorable" afin de payer, entre autres, ce fiasco qu'est la Rolland?

Faut être vraiment égoïste pour penser comme toi. Je comprends un peu mieux ta lacheté.

Stephie a dit...

La prochaine murale est la représentation du restaurant de notre maire chez milot lui aussi membre du conseil de la rolland et des murales.

Pierrot a dit...

Eric,
Ton point de vue est typiquement anonyme et peureux, "pissou" comme disait mon père!
Si tu veux que ton opinion aie quelque valeur alors identifie toi!
Le fiasco qu'est la Rolland aujourd'hui est dû aux autorités en place lors de la création du "parc d'affaires"
et aux administrateurs depuis.
Soyons honnêtes, ne mêlons pas les 87 années d'existence de l'usine de papier aux déboires actuels du parc d'affaire!
En terminant, la vaie lâcheté c'est de ne pas s'identifier afin de pouvoir "chier" sur les autre impunément.
J'imagine que tu connais ça!

Jean-Pierre St-Germain

Anonyme a dit...

la Roland a polluer l'environnement pour 90 ans et ont exploiter le pauvre monde
les banques et les caisses demande des tests de sol avant de financer les maison dans le secteur de la Roland. Et de l’autre cote ils subventionnent les murales représentant le pollueur

marierichard a dit...

pierrot à dit:

"Le fiasco qu'est la Rolland aujourd'hui est dû aux autorités en place lors de la création du "parc d'affaires" et aux administrateurs depuis."

Alors, pourquoi approuver un fiasco puisqu'il s'agit, pour la plupart, des mêmes administrateurs ET SURTOUT DES MÊMES FONDS PUBLICS

Marie P. Richard

Pierrot a dit...

Durant ces années, les usines, les commerces, les municipalités et les citoyens eux-mêmes déversaient leurs déchets et leur "caca" dans la riviére et dans l'environnement.
Encore aujourd'hui, des municipalités comme Sainte-Adèle et Sainte-Agathe déversent le "caca" de leurs citoyens dans la rivière du Nord!
La Rolland à cette époque n'était ni mieux ni pire.
Pour ce qui est "d'exploiter le pauvre monde", je vous rappelle que les salaires et les avantages sociaux payés par la Cie de Papier Rolland, quand elle était en opération, étaient parmi les meilleurs de la région, de beaucoup supérieurs à ceux des commerces et des Hôtels de Sainte-Adèle, même aujourd'hui.
Est-ce que cette murale est appropriée? à chacun son opinion.

Jean-Pierre St-Germain

COD4 a dit...

Mais quelle ville en manque d'idée, peindre une fresque de cette envergure sur un sujet de controverse?

A quand la murale de the artist?

Fifi a dit...

Quelles puériles chicanes! Parlez-en en bien ou en mal, le fait demeure que La Rolland EST notre patrimoine.
Son emplacement, et sa structure représentent une magnifique mine d'or pour visionnaires et portefeuilles.
Son problème EST justement un manque de visions et de portefeuilles pour la revamper et la dynamiser à la hauteur des idéaux de ses premiers bâtisseurs. Je perçois les intentions de monsieur Bérard comme une tentative de rallumer la flamme créative au coeur des possibles visionnaires ou mécènes. Si les gens en place sont à cour d'idées, de compétence ou de moyens, qu'ils aillent chercher de l'aide!Ce n'est pourtant pas le talent et le potentiel qui manque au Québec et particulièrement dans les Laurentides. Alors, qu'attendons-nous?

Anonyme a dit...

fifi qui sont les gens plus apte pour ce parc?