«Le journalisme civique vise à fournir aux gens des possibilités d'intervention afin de les amener à agir, et encourager l'interactivité entre les journalistes et les citoyens. Il cherche à créer un dialogue avec les lecteurs, au lieu de se borner à transmettre les informations en sens unique et à inonder le public de données, comme cela se passe si souvent dans le journalisme traditionnel.»


— Jan Schaffer, directeur du Pew Center For Civic Journalism

25 mai 2006

Je suis kayakoïnomane

Si vous ne le saviez pas déjà, je vous apprends que je suis un accro de kayak. Je vous invite à suivre mes péripéties dans mon nouveau carnet Kayakoïnomane. Ma saison débutera officiellement ce week-end. J'espère réussir à vous transmettre ma passion pour ce sport, mais aussi celle de la faune et de la flore boréale.

Bonne visite!

6 commentaires:

Henri a dit...

Soyez prudent sur la rivière !

André Bérard a dit...

Nous pratiquons le kayak de mer (ou de lac). Nous explorons bien sûr les rivières classées au maximum R2. Donc pas de crainte de ce côté! ;-)

André

Esperanza "ExLibrex" a dit...

J'ai tâté du kayak l'an passé à quelques reprises et l'expérience est concluante. Mais je dois y aller par étape, jeune enfant oblige...

Cependant, cette année, j'ai vendu chaloupe et moteur dès le tout début du printemps et j'ai fait l'acquisition d'un pédalo 4 places. Voilà pour l'étape familiale.

L'an prochain, je projette l'achat d'un kayak de mer. Ici à Joliette, il y a une boutique qui loue des kayaks, ce qui permet de bien cibler nos besoins. Naturellement, je ne projette pas l'achat d'un kayak de très haut niveau, mais pas non plus les bébelles de location en plastique. J'opterai probablement pour un entre deux... Car ça peut coûter très très cher un kayak de haut de gamme... Un de mes amis de Rimouski (un véritable maniaque) en possède un qui lui coûte (avec les accessoires ajoutés) près de 8000$...

Mais effectivement c'est un très beau sport!

André Bérard a dit...

Nous nous sommes procuré nos kayaks dans une boutique de Joliette. Peut-être est-ce la même? Un kayak peut coûter très cher en effet. Surtout les kayaks en composite, une fortune! Il y a moyen de s'en tirer à bon compte avec des kayaks de moyenne gamme qui sont parfaits. Nous possédons des boréal Design en plastique haute densité (plus robuste que le plastique linéaire). C'est juste parfait. Nous naviguons au moins de 15 à 20 heures par semaine. Plus que bien des propriétaires de super machine. L'important, c'est le plaisir qu'on en retire!

André

Esperanza "ExLibrex" a dit...

Il y a deux endroit où ils vendent des Kayaks à Joliette... Il y a chez "Sentier" et à "La gélinotte". J'ai acheté notre pédalo à la Gélinotte (une entreprise familiale qui existe depuis 26 ans!). J'ai pris un modèle en ABS qui est facile d'entretien et aussi facile à réparer à la différence de certains petits modèles en plastique. Mais, naturellement, c'est un peu plus lourd.

Mais j'ai payé plus cher que si j'vais acheté chez WAL-MART!!! :-)

André Bérard a dit...

Nous avons acheté les nôtres à la boutique «Agaguk».

En payant plus cher, tu as permis à une boutique familiale de ne pas couler. Bravo!

André