«Le journalisme civique vise à fournir aux gens des possibilités d'intervention afin de les amener à agir, et encourager l'interactivité entre les journalistes et les citoyens. Il cherche à créer un dialogue avec les lecteurs, au lieu de se borner à transmettre les informations en sens unique et à inonder le public de données, comme cela se passe si souvent dans le journalisme traditionnel.»


— Jan Schaffer, directeur du Pew Center For Civic Journalism

31 mai 2006

La loi antitabac : une loi inique?

Depuis la mise en application de la nouvelle loi antitabac, je ne cesse de lire ou d’entendre le commentaire suivant : « plutôt que de s’acharner sur les fumeurs, le gouvernement devrait s’attaquer aux autres sources de pollution, par exemple la voiture. Le gouvernement n’est pas conséquent! »

C’est quoi cet argument? Parce que nous ne pouvons régler tous les problèmes de pollution d’un seul coup, nous devrions mettre en veilleuse la loi antitabac afin de ne pas froisser les deux personnes sur dix qui fument encore? On le sait, les voitures sont polluantes, les industries sont polluantes, l’haleine de mon voisin est polluante! Ces polluants sont nocifs pour la santé, on le sait aussi (surtout l’haleine de mon voisin). Raison de plus de se réjouir de la loi antitabac. Voilà au moins un polluant rayé de la liste. Attaquons-nous maintenant aux autres sources de pollutions.

Je comprends que les fumeurs soient frustrés par la nouvelle loi. La cigarette est conçue pour créer une dépendance. Mais il faudrait éviter les arguments démagogiques pour exprimer cette frustration.

Avouez simplement que la nouvelle loi vous fait chier. Nous comprendrons.

21 commentaires:

Esperanza "ExLibrex" a dit...

Oui elle me fait chier cette loi! C'est vrai, je le dis et l'avoue à qui veut l'entendre...

N'est-ce pas davantage 4 sur 10 que 2 sur 10? M'enfin, là n'est pas mon argument.

Cette loi est une loi peureuse, un point c'est tout. Peureuse parce qu'elle ne s'attaque pas à la (ou aux) principale(s) source de pollution. Bin non, on n'ira pas dire à Tembec, Kruger, Firestone, Bombardier, Price, aux holdings de Power corp, de Quebecor, à l'industrie automobile, à Exxon, à BP, à Shell, à Union Carbide, à Johnson & Johnson, à Microsoft, à Bombardier, à HYDRO-QUÉBEC, et j'en passe des centaines, voire des milliers, qu'ils polluent! NON! Eux, au moins, ils font évoluer l'économie!!! Tabarnac, une limite à la partialité finira bien par émerger.

Oui, je suis fumeur, mais un fumeur respectueux. Jamais je n'imposerai ma fumée à qui que ce soit. Oui ça pue. Mais je suis tanné de passer pour celui qui pollue la planète entière. Une généralité qui ne tient même pas la route si ce n'est que pour faire baisser les taux "directs" d'utilisation des services de santé. Cette loi est une aberration totale. Un point c'est tout.

En plus, il y a des exceptions! Oui. Les vieux "parkés" dans les mouroirs conservent leur droit de fumer! Les prisonniers dans les prisons aussi! Pourquoi? C'est simple. S'ils peuvent mourir avant la fin de leur vie ou de leur peine, ils coûteront moins cher, un point c'est tout.

Qu'on cesse de me faire chier avec la qualité de l'air tabarnac! C'est de la quantité d'argent qu'il s'agit, c'est tout!

C'est rendu moins pire de se cacher pour fumer un joint de "pot" que de fumer une cigarette qui m'est vendue au dépanneur! On est vraiment pas conséquents.

Sur ce que tu dis André, "Voilà au moins un polluant rayé de la liste. Attaquons-nous maintenant aux autres sources de pollutions", je te répondrai ceci: pourquoi celle-là en premier! La réponse est simple: Les fumeurs n'ont aucun poids politique! C'est simple! Tandis que les grosses compagnies et l'industrie du pétrole oui! ILS RAPPORTENT!

Même câlisse d'affaire que le fameux registre des armes à feu. "Monsieur le bandit criminalisé juqsqu'à l'os, prière de vous présenter au guichet pour enregistrer votre arme!" Non mais, qui se fout de qui ici?

Je m'excuse pour mes incartades de langage, mais c'est ce que ça m'a sonné comme cloche spontanément!

J'aurais préféré qu'on me fasse signer un papier disant que je n'utilisarais pas les services publics de santé si je développais une "maladie" liée à l'inhalation de fumée. Pis tant qu'à y être je signerais pour que les "faux radicaux" payent la note des pollueurs industriels.

Ce commentaire n'est pas "politiquement correct", mais je m'en fout éperduement. Tu as le loisir de le rayer.

Sans rancune!

André Bérard a dit...

Loin de moi l'idée de rayer ton commentaire. J'aime bien quand ça bouge un peu. Je n'impose pas mon point de vue, je l'émets, simplement. Il y a effectivement une incohérence à interdire un produit légal, j'en conviens. Je suis aussi d'accord avec le fait que la cigarette n'est pas le pire des polluants à l’échelle planétaire. Cependant, quand on a côtoyé des personnes qui sont décédées suite à la consommation de cigarettes, ça fait tout de même réfléchir et ça donne le goût d’envisager des solutions. La loi antitabac en est une, à mon humble avis.

Les fumeurs parlent de liberté de choix. Peut-on vraiment parler de liberté quand on sait que la cigarette est truffée de produits dont le seul et unique but est de rendre les consommateurs dépendants en agissant sur le système nerveux central? (je sais qu’il y a des médecins qui lisent ce carnet, ils pourraient nous expliquer la chose en quelques mots). Pour la première cigarette, c'est probablement le cas, mais celles qui suivent ne font qu’enfoncer l'hameçon un peu plus profondément. Se battre pour conserver le droit à la servitude est un concept qui, je l’avoue, m’échappe totalement.

Cela dit, Esperanza, je ne voulais pas te faire « pomper ». J’espère que d’autres s’exprimeront sur le sujet.

Sans rancune?

Qu'on se le dise... en rose ! a dit...

Moi aussi je suis fumeur...

Je suis donc un de ceux qui se bat pour conserver le droit à la servitude ce concept qui, tu l’avoues, t’échappe totalement.

Ça t'échappes ? As-tu déja fumé ?

Moi j'habite à Montréal présentement. Je suis convaincu qu'en ouvrant ma fenêtre, je fume au minimum, 5 cigarettes à l'heure. Mais, je ne suis pas scientifique, que carnetier...

Je suis totalement d'accord avec Esperanza. Si les citoyens avaient les donnés de ce qui pollue vraiment, de ce qui est vraiment dangereux pour la santé, la cigarette ne serait pas venu en premier.

Il le dit et je le dis aussi, les fumeurs sont les plus faciles à attaquer. Sont-ils les plus dangereux ? Pas sûr !

Mais bon.

Demain, les ayatollahs devront nous expliquer pourquoi le cancer du poumon tue de plus en plus de gens, surtout dans les grandes villes, malgré que la cigarette ait été banni des bars et restaurants au Québec, en ce 31 mai 2006.

J'ai hâte de voir ce qu'ils auront à dire...

Henri a dit...

Cette loi me fait chier. Et je suis un non-fumeur.

Cette loi m'inquiète. C'est un pas de plus vers un État totalitaire. Quelle sera la prochaine interdiction ? La malbouffe ? On va scruter nos paniers d'épicerie ? On va observer ce que nous mangeons au restaurant ? Aujourd'hui, plusieurs personnes applaudissent cette loi. Mais demain, lorsqu'une prochaine loi interdira une habitude qu'ils aiment bien, je ne suis pas sûr que la réaction sera la même.

De plus, cette loi est hypocrite. Elle prend bien soin de préserver les habitudes des amis riches du ministre qui fument leur cigare dans un cigar lounge. Elle interdit de fumer à moins de 9 mètres d'un hôpital, alors que l'on est dehors ! au grand air ! à côté des mufflers d'autos !

Et finalement, cette loi fait chier car elle aurait pu être plus flexible et respectueuse de certaines valeurs. Il aurait été tellement plus simple, dans notre société soi-disant libre, de laisser les propriétaires de bars et de restaurants décider si leur établissement est fumeur ou non-fumeur, et ensuite laisser aux clients la liberté de choisir où ils veulent boire et manger. Ainsi, tout le monde aurait été heureux ! Et bien non, surtout trop simple !

Lucie Dittée a dit...

Vos réactions offrent du vrai à plusieurs niveaux...

Une des raisons pour laquelle je suis en accord avec cette loi, c'est quand je pense aux employéEs qui se retrouvent, contre leur grée à inhaler la fumée des cigarettes... Je suis un ex-fumeur, et lorsque je me retouve avec des copains fumeurs dans un resto ou un bar, j'en ai pour 3 à 4 jours à me sentir dans le même état que lorsque je fumais... Dans ces moments là, je pense aux serveurs et aux serveuses...

Et si le gouvernement aurait permis que ce soit les proprios de bars et restos qui décident, la société aurait été scindé encore un deux, d'un coté les fumeurs et de l'autre les non-fumeurs...

Il n'existe pas de solutions miracles, les fumeurs ont raison de trouver cela stupide, mais d'un autre côté, ça va devenir une habitude dans quelques temps, et on va tous s'habituer...

Rappellez-vous que voilà à peines quelques décennies, nous allions voir les nouveaux né à l'hôpital, la cigarette au bec, et c'était "normal"... Autres temps, autre moeurs...

Qu'on se le dise... en rose ! a dit...

la société aurait été scindé encore en deux, d'un coté les fumeurs et de l'autre les non-fumeurs...

???

Disons que je trouve cet argument un peu tiré par les cheveux. Le libre choix, ça ne scinde pas une société.

Je persiste à croire que de laisser le choix aux propriétaires de bars et restos était la solution.

C'est en toute liberté que nous aurions pu choisir les endroits que nous voulons fréquenter.

En toute liberté...

Lucie Dittée a dit...

Je disais ça dans ce sens...

Le débat étant où il est rendu, maintenant, si je sors avec des potes et dans un contexte hivernale particulièrement, pas sûr que mes copains fumeurs vont suivre toute une soirée de temps dans un lieu non-fumeur... Ça va demeurer des potes, mais comme le choix sera offert, ils vont y aller avec leurs préférences, c'est-à-dire un lieu où ils sont libres de fumer...

Esperanza "ExLibrex" a dit...

Ce matin, en me rendant à une réunion, je me suis fait arrêter pour excès de vitesse... 54 Kmh dans une zone scolaire (30 Kmh). Résultat:110$ d'amende.

Est-ce que j'ai rechigné? Est-ce que j'ai été impoli envers le policier qui m'a remis mon constat d'infraction? Est-ce que ça m'a mis de mauvaise humeur? Pas du tout. Je savais que j'étais dans le tort. Je passe souvent à cet endroit et habituellement je réduis davantage ma vitesse. Mais ce matin, j'étais dans mes pensées et je n'ai pas porté attention, c'est tout. Dès la fin de ma rencontre, je suis passé à la caisse et j'ai payé le 110$ en question, c'est tout.

Pourquoi je vous raconte ça? Juste pour démontrer que je sais reconnaître mes torts, c'est tout.

Mais ce qui est triste, c'est qu'avant hier, j'étais un fumeur respectueux des non-fumeurs libre. Aujourd'hui, je suis devenu l'ennemi à abattre. Mais j'ai beau chercher mon tort et je ne le trouve pas!

Je prend l'exemple de mon frère qui n'a jamais fumé une cigarette de sa vie. Il n'aime pas l'odeur et ne la supporte que peu. Lorsque je vais chez lui, est-ce que je fume? La réponse est non. Si l'envie de satisfaire ma dépendance est trop forte, eh bien, je vais fumer dehors parbleu! C'est simple, c'est son environnement et je le respecte.

Ici, chez-moi c'est fumeur. Lorsque ma belle soeur non fumeuse vient ici, je fais tout mon possible pour fumer dans une autre pièce ou loin d'elle pour éviter de l'incommoder. L'an dernier j'ai fait installer dans ma menue demeure un système très coûteux de filtration d'air pour atténuer les odeurs et effets de la fumée secondaire.

Bref, je trouve que, à part pour ma propre santé, je fais des efforts.

Pourquoi la loi ne permet-elle pas des restaurants ou des bars pour fumeurs? Non mais on est adultes et consentants. Je suis presque trois fois majeur et je suis très vacciné. Mais j'ai le droit d'aller dans un club échangiste! Mais les clubs échangistes sont aussi devenus des lieux non fumeurs j'imagine?

Cette loi est une loi totalitaire dans un pays de plus en plus totalitaire.

Il n'est pas loin le jour où il sera interdit de fumer dans nos voitures même si nous y sommes seuls.

J'ai un enfant de deux ans et demi. Est-ce que je fume dans la voiture lorsqu'il est là? La réponse est non. Est ce que je fume lorsque je regarde un film à la télé avec lui? La réponse est encore non.

Alors, parce que je me considère comme respectueux des autres, je réclame qu'on le soit avec moi. Un point c'est tout.

Quand j'entre à Montréal par l'est, en plein été et que j'ai l'impression de pénétrer dans un vaste nuage jaune... Est-ce que c'est plus respectueux envers moi? Non.

C'est encore les "petits" qui font les frais de la bonne conscience gouvernementale. Pendant ce temps, Harper est en train de bousiller Kyoto! Non mais... On baigne dans l'inconséquence la plus incroyable.

Qu'on se le dise... en rose ! a dit...

pas sûr que mes copains fumeurs vont suivre toute une soirée de temps dans un lieu non-fumeur...

Et le compromis ?

À moins que de pénétrer dans une section fumeur donne automatiquement le cancer du poumon aux non-fumeurs, je pense qu'il y a moyen de faire des compromis.

Les potes peuvent choisir de se rencontrer dans un endroit où c'est moins "pire".

Si vous avez vraiment à coeur vos poumons, tenez-vous loin de Montréal et Québec dans les prochaines années, surtout l'été. Car ce que vous allez inhaler sera autrement plus dangereux qu'une sortie entre amis dans un bar fumeur.

Au départ, il aurait fallu attaquer les plus dangereux. La "société" a choisi les plus faciles. C'est ce que les fumeurs, dont je suis, trouvent injuste. Et je pense que nous avons raison.

Le combat a été très long, il reste encore à envoyer les fumeurs sur Mars, mais tout au long de ce combat, les ayatollahs nous ont dit qu'ils commencaient par le commencement, les fumeurs, et qu'après ils s'attaqueraient aux autres pollueurs.

Le combat ayant été très long, les autres pollueurs ont pu continuer de polluer en toute impunité, les ayatollahs ayant promis de s'occuper d'eux... après.

On est rendu là. 1500 morts l'an passé, uniquement à Montréal, à cause du smog. Je n'en rajouterai pas, vous connaissez tous l'état de la planète... même si la droite nous dit que les études ne prouvent rien.

J'ai vraiment hâte de voir la suite...

Lucie Dittée a dit...

Je trouve intéressant votre point de vue.. Pour ''blogue ou carnet'', sans doute il y a un compromis à faire, mais comment est où?

Est-ce vraiment une question de principe? Je ne sais plus... Je pense à Bourgeault qui même sur son lit de mort défendait la cigarette...

Pis je pense à toi, vas-tu partir avant ton temps à cause de ce truc, car oui il y a d'autres pollueurs, mais au delà du principe, des gouvernements, des lois, de la bonne conscience, il y a la vie, il y a ceux que nous aimons... C'est peut-être sans aucun doute égoiste, mais ça aussi c'est une réalité...

Esperanza "ExLibrex" a dit...

Je suis d'avis que cet échange sur la loi anti-tabac sert de belle pub pour le sujet de la ruche de la semaine prochaine...

Accent Grave a dit...

Quel rapport y a-t-il entre cette loi et la lutte contre la pollution? Ne faites-vous pas la différence entre acharnement envers les fumeurs et protection des non fumeurs?

Vous insistez sur l'haleine de votre voisin, j'y vois de l'humour mais c'est aussi révélateur. Nous ne parlons plus de respect ou de santé, mais de hargne. Les fumeurs sont maintenant minoritaires, il est de bon ton d'en faire de dangereux mutants. Ça donne le goût de recommencer à fumer!

La loi fut adoptée, elle est en vigueur. Ça ne suffit pas? Pourquoi mépriser ceux qui demandent à consommer ENTRE EUX un produit légalement acheté? Est-ce un droit? Peu importe, c'est une évidente liberté d'action, tant que ça ne nuit pas DÉRAISONNABLEMENT aux autres..

Nous aurions pu, en tant que québécois, nous distinguer et faire montre de respect envers tout le monde, dans un esprit de liberté.

Il faut conserver un minimum d'esprit libre. Cela prévaut sur les autres combats, qu'il s'agisse de l'indépendance du Québec, de la protection de la langue, de celle de la nature. Une société intolérante ne mérite aucun de ces combats.

Accent Grave

Qu'on se le dise... en rose ! a dit...

Pis je pense à toi, vas-tu partir avant ton temps à cause de ce truc

C'est très gentil de te préoccuper de ce qui m'arrivera à cause de ce "truc" Lucie, mais...

J'habite à Montréal. Si je le pouvais, je partirais loin d'ici. Moi ce qui m'inquiète, c'est le smog que je vais devoir inhaler bientôt.

Il faut boire de l'eau, beaucoup d'eau.

André Bérard a dit...

Je prépare un billet qui répondra à tous ces commentaires et qui précisera mon point de vue sur le sujet. Je prévois le publier ce soir, ou ce week-end. Ça risque d'être un peu long comme billet, mais enfin... Je vais essayer de synthétiser.

André

Esperanza "ExLibrex" a dit...

On te fait travailler André hein!

Ton carnet bourdonne! C'est bien!

André Bérard a dit...

Je trouve ça très bien. Et en plus, le débat est civilisé.

Esperanza "ExLibrex" a dit...

Un débat non civilisé ne serait qu'une stérile guerre d'insultes... Et ce n'est pas le genre de chose qui fait avancer... Ça ne sert qu'à sanctifier l'imbécillité!

André Bérard a dit...

Amen!

Lucie Dittée a dit...

Blogue-Notes, en fait le message s'adressait à Esperanza, mais tu peux en prendre une partie si tu veux...

Ce qui m'énerve de ce débat, ce n'est pas les positions que nous avons, mais selon moi, il existe de plus grands dangers que le tabac...

Dans une édition de la''Jaunisse de Mouréal'' de la semaine passée, il y avait un micro article, sous ue méga publicité présentant un bidule inutile, mais dont nous rêvons tous, enfin... L'article annoncait tout bonnement comme ça, que de plus en plus de gens consomment des médicaments et que seulement 10% des médicaments absorbés demeure dans l'organisme, alors que le reste est évacué de façon naturelle... Les usines ne sont pas conçu pour traiter l'eau contre les médicaments, alors nous prenons tous des médicaments (dilués)à chaque verre d'eau consommé... Pis le problème va aller en s'aggravant....

Comme se fait-il qu'aucun médias a alerté les gens... Me semble que c'est important...plus que où on peut fumer...

spartacus a dit...

Et pourquoi des commerçants ne se permettraient pas d'afficher :
"Interdit aux non-fumeurs"
si ils gagnent plus avec les autres...
La liberté n'est pas à sens unique que je sache!
Je ne sais si c'est une bonne idée pour un ex-fumeur qui tolère les autres...

Cacahouette a dit...

Bonsoir cher amis,

Depuis l'apparition de la loi anti-tabac au Québec..je manque sérieusement de nicotine! Je ne comprend pas pourquoi nous ,les fumeurs,devrions respecter les non-fumeur,car a bien y penser se n'est pas eux qui devrons sortir dehors a -40 pour allez fumer une bonne cigarette,Ils devraient même nous remercier!! Tandis que les casino et les parlement on des fumoirs..et l'on se demande bien pourquoi?? Le gouvernement se fait bien trop d'argent sur notre dos.

Alors ils devrait nous crisser la paix ,ils ont réussit a instaurer la loi..donc a nous faire chier!Alors cher lecteur de ce blog je vous laisse sur ceci ,je vais fumer une bonne cigarette dans mon salon, a l'intérieure et entourer de 4 murs.

Amicalement Cacahouette