«Le journalisme civique vise à fournir aux gens des possibilités d'intervention afin de les amener à agir, et encourager l'interactivité entre les journalistes et les citoyens. Il cherche à créer un dialogue avec les lecteurs, au lieu de se borner à transmettre les informations en sens unique et à inonder le public de données, comme cela se passe si souvent dans le journalisme traditionnel.»


— Jan Schaffer, directeur du Pew Center For Civic Journalism

20 mai 2006

La saison des tourisssss!

C’est la saison des tourisss qui commence. Je le sais, car hier vers 16 h 30, j’ai eu de la difficulté à sortir de mon stationnement. Trop de voitures qui prenaient le raccourci de la rue Sigouin – ma rue – pour éviter les feux de circulation coin Pierre Péladeau et boulevard Sainte-Adèle. Je le sens aussi dans l’air, comme une charge statique, une sensation d’urgence, une impatience qui plane au-dessus du village. Je l’entends dans les résonateurs installés sur l’échappement des petites voitures sport qui désormais pulluleront dans les rues. Bientôt arriveront les troupeaux de Harley qui déverseront décibels et co2 en traversant le village en direction de la mecque récréotouristique : Mont-Tremblant.

Le temps d’une saison, la région se travestira en cour de récréation pour citadins. Les Laurentides se rempliront de tourisss très tendances, fringués de vêtements de plein air fashion. Hummer, T-Rex, VTT, les bruyants remplaceront les bruants.

Heureusement, il y a aussi les touristes sympathiques. Ceux qui s’intéressent vraiment aux charmes de la région. Ceux qui viennent dans ce coin de pays pour l’apprécier, pas juste pour l’utiliser. Je souhaite la bienvenue à ces touristes-là. Les autres, je vous laisse deviner.

1 commentaire:

Baron Empain a dit...

Bien dit André. Sans les touristes, il n'y aura pas grand chose au laurentides. Mais assez avec les Hummers et les autres camions des "weekend warriors"! Nous ne sommes pas dans le tiers monde, nous n'avons pas besoin d'un 4x4 pour monter dans le nord 99% du temps. Peut-être pour naviguer les nids de poules de Montréal...

Je suis indifférent aux Harleys, j'ai plus de problèmes avec les Sea-doos et les motoneiges...