«Le journalisme civique vise à fournir aux gens des possibilités d'intervention afin de les amener à agir, et encourager l'interactivité entre les journalistes et les citoyens. Il cherche à créer un dialogue avec les lecteurs, au lieu de se borner à transmettre les informations en sens unique et à inonder le public de données, comme cela se passe si souvent dans le journalisme traditionnel.»


— Jan Schaffer, directeur du Pew Center For Civic Journalism

19 août 2006

Maman

AVIS: le contenu de ce billet absurde est frappé du sceau BW (billets week-end).

Je vous présente maman. Maman est un petit dessin que j’ai gribouillé sur le bout d’une table du Café des artistes il y a maintenant 19 ans. Moi qui me targuais de ne pas chérir d’objet fétiche, je dois me raviser : Maman est bel et bien mon objet fétiche. N’eût été de The Artist, ce gribouillis dormirait tout au fond d’un carton à dessins. C’est en effet grâce à elle que maman occupe maintenant une si grande place dans nos vies. C’est elle qui, la première, l’a placé dans ce petit cadre en plastique transparent et qui l’a fièrement exhibé sur son bureau. Ainsi, nous nous sommes habitués à la présence de cet improbable personnage. Un jour, maman s’est retrouvée sur mon bureau. Elle me regardait du gouffre de ses orbites et semblait me dire : « essaie un peu de me chasser d’ici ». Je ne l’ai pas défiée. Au contraire, je me suis même habitué à sa présence.

Aujourd’hui, elle me suit partout. Lorsque je travaillais en agence, maman était là, plantée sur mon bureau. Elle accrochait le regard de certains clients compréhensifs qui fermaient les yeux sur cette extravagance de concepteur. Mon statut de travailleur autonome a mis un terme à la vie publique de maman qui fut de courte durée. Aujourd’hui, elle trône près de mon Mac et apprivoise sa retraite de la vie publique. Grâce à ce billet, je lui permets un dernier tour de piste sous vos regards sans doute perplexes.

Et pourquoi maman, me demanderez-vous? Allez donc savoir!


Maman dans son environnement (je sais, mon bureau est un foutoir, j'y travaille).

Je transmettrai tous vos commentaires à maman.

8 commentaires:

The Artist a dit...

Oui, vraiment un foutoir qui contamine MON BUREAU, quand vas-tu finir par y travailler? J'ai hâte... :)

La fille qui travaille avec toi

André Bérard a dit...

Le commentaire précédent ne compte pas. Il est biaisé!

AB

Accent Grave a dit...

Maman, maman! Ton fils passe un mauvais moment!

Accent Grave

sm a dit...

Merci de m'offire cette nouvelle perspective sur le Gros BS... Ça va très bien à un iMac ;)

Je trouve que Maman a des airs de Jérôme Choquette...

Omo-Erectus a dit...

Bon... vous direz bien ce que vous voudrez, mais c'est manifestement aux membres de ma communauté que Maman ressemble le plus.

Esperanza "ExLibrex" a dit...

Moi, "maman" me rappelle une femme qui travaillait à la cafétéria de l'école secondaire que j'ai fréquentée... Elle se nommait Rita et je sais très bien que la plupart des élèves qui fréquentait cette école dans les années 1960-70 se souviennent très bien d'elle... J'avoue qu'elle ne semblait pas très très propre et c'est de là que nous reste ce souvenir. Ceci étant, je ne voudrais pas déplaire à "maman"... ;-)

André Bérard a dit...

@ Esperanza

Sous ses allures de lanceuse de poids ouest-allemande, maman est une tendre, tu n'as rien à craindre.

AB

Chroniques blondes a dit...

Mais non, mais non il est pas biaisé le commentaire de "The Artist"!

Jérôme Choquette?! Ah bon? Je trouve que Môman ressemble un peu à la môman de la petite vie revisitée par trop de stéroïdes.