«Le journalisme civique vise à fournir aux gens des possibilités d'intervention afin de les amener à agir, et encourager l'interactivité entre les journalistes et les citoyens. Il cherche à créer un dialogue avec les lecteurs, au lieu de se borner à transmettre les informations en sens unique et à inonder le public de données, comme cela se passe si souvent dans le journalisme traditionnel.»


— Jan Schaffer, directeur du Pew Center For Civic Journalism

15 septembre 2006

Coquille de la semaine









Désolé, M. Asselin. Nous en échappons tous, mais celle-là, elle est bien bonne!

Le perronisme de la semaine

Entendue lors d'une entrevue menée dans le cadre du dossier de La Rolland :

« J'ai poussé sur un mur, mais il n'a pas bougé d'un CENTIPOIL!»

Heureux mélange de «ne pas bouger d'un centimètre» et «ne pas bouger d'un poil ».

11 commentaires:

André Bérard a dit...

Un maire qui a eu tellement de couilles, qu'elles ont décidé de l'honorer ;-)

AB

Christian Asselin a dit...

Et oui, ce sont des choses qui arrivent... que voulez-vous, mais une fois imprimé, il est trop tard. Ça vous arrivera peut-être un jour, qui sait?

Christian Asselin a dit...

Et, si je peux me permettre d'ajouter ceci, dans le texte que vous avez écrit pour l'Accès concernant La Rolland, à la 9e ligne du 1er paragraphe, vous y écrivez que "...l'entreprise géré par..." Ne dit-on pas une entreprise?

André Bérard a dit...

Entreprise peut aussi être utilisé dans le sens de : Ce que l’on veut entreprendre; œuvre, action. Organiser, préparer une entreprise périlleuse, téméraire. Mener à bien une entreprise.

Surtout, ne le prenez pas mal, Monsieur Asselin. Votre coquille est amusante, voilà tout.

«Ça vous arrivera peut-être un jour, qui sait?» Ça m'est déjà arrivé, et ça m'arrivera encore. Si je vois une coquille dans Accès, je me ferais aussi un plaisir de la souligner.

Christian Asselin a dit...

J'avoue que la mienne remporte la palme haut la main...

Esperanza "ExLibrex" a dit...

Ou peut-être que monsieur Fillion avait eu des jumeaux à deux reprises ou plus? Sait-on... Effectivement elle est bonne!!!

D'ailleurs, ça serait intéressant de nous efforcer, tous, chacun dans nos régions de relever de telles coquilles et de les publier... CROC faisait ça dans le temps et j'aimais bien...

Pour ce qui est du Perronisme il est de bonne qualité aussi! Fou ce qu'on peut entendre... J'en ai entendu un aussi la semaine dernière au cours d'une entrevue: "Certains jeunes croient encore que le coït ininterrompu les protège des MTS"... À mon sens, une telle pratique ne les protège pas de grand chose!

;-)

Anonyme a dit...

il parlait peut-être de ses couilles?

Inkognitho a dit...

Pour continuer dans la même lignée qu'esperanza "exlibrex", pourquoi pas aussi des mots d'enfants ou des anecdotes savoureuses. Par exemple, mon garçon, alors qu'il avait la diarrhée pour la première fois, me dit:" Papa j'ai vomi des fesses."
Il m'a aussi quelque peu embarrassé lorsqu'il a fait un roadrunner à la "Un gars, une fille", à sa grand-mère. : )

André Bérard a dit...

Je trouve en effet l'idée excellente! Ceux et celles qui ont des « perles » de ce genre peuvent me les communiquer par courriel. Je les publierais dans le cadre d'une chronique.

Vomir des fesses! C'est tordant!

AB

Accent Grave a dit...

Elle est bonne et je ne manquerai pas de vous faire connaître mes découvertes,

Accent Grave

Pierrot a dit...

J'ai entendu dire, par un journaliste sportif, que Jean Perron aurait déclaré: "c'est la goutte d'eau qui a mis le feu aux poudres".
Je crois que Perron a nié l'avoir dit.

Jean-Pierre St-Germain