«Le journalisme civique vise à fournir aux gens des possibilités d'intervention afin de les amener à agir, et encourager l'interactivité entre les journalistes et les citoyens. Il cherche à créer un dialogue avec les lecteurs, au lieu de se borner à transmettre les informations en sens unique et à inonder le public de données, comme cela se passe si souvent dans le journalisme traditionnel.»


— Jan Schaffer, directeur du Pew Center For Civic Journalism

06 décembre 2006

Pour en rire un peu

Est-ce que le fait d’avoir reçu deux mises en demeure fait de moi un «mis en demeuré?»

4 commentaires:

Veromania a dit...

Tout «the go» comme ça là, je dirais oui!!
Mais c'est juste sur le coup de l'inspiration....

Veromania

André Bérard a dit...

C'est bien ce que je pensais! ;-)

Esperanza "ExLibrex" a dit...

Cher Mis-en-demeuré,

Soyez certain, cependant, qu'il est toujours moins pire d'être "mis-en-demeuré" qu'un "demeuré" tout court, nous l'avons vu...

D'autant que, dans votre cas, vous vous êtes magistralement servi de cette condition pour prouver la force de l'expression citoyenne et de la solidarité, ce qui n'est pas rien.

Avec le talent d'écriture que vous possédez, il n'en manque pas beaucoup pour que nombre de personnes souhaitent devenir, aussi, des mis-en-demeurés, et idéalement doublement...

Aussi, si j'avais à choisir, je pencherais certainement pour être un "mis-en-demeuré avoué" (MEDA) plutôt qu'un "demeuré anonyme" (DA). Si tel devenait le cas, je vous proposerais probablement de fonder le club des "Mis-en-demeurés avoués impliqués localement, libres d'expression" ainsi, nous aurions une MEDAILLE que vous méritez pleinement. ;-)

André Bérard a dit...

Décidemment, Esperanza, vous avez plus d'un mot dans votre sac! ;-)