«Le journalisme civique vise à fournir aux gens des possibilités d'intervention afin de les amener à agir, et encourager l'interactivité entre les journalistes et les citoyens. Il cherche à créer un dialogue avec les lecteurs, au lieu de se borner à transmettre les informations en sens unique et à inonder le public de données, comme cela se passe si souvent dans le journalisme traditionnel.»


— Jan Schaffer, directeur du Pew Center For Civic Journalism

06 janvier 2007

Longicorne

Un signe des temps : hier, je suis tombé sur un longicorne qui se prélassait paresseusement entre les fenêtres de ma chambre à coucher. Un longicorne bien vivant en janvier, voilà qui est singulier! Attention, chaud devant! Je songe à ressortir mon kayak! Notre hiver prend toute une dégelée. Mon métabolisme ne sait plus à quel dieu se vouer. Pourquoi pas Mercure, puisqu’il semble que ce soit lui qui a la cote en ce moment.

Ça ne vous fait pas bizarre à vous cette ambiance printanière en janvier?

4 commentaires:

alainsteadele a dit...

Salut André et bonne année.

Les longicornes hivernent dans nos maisons comme le font egalement les mouches,coccinelles et autres insectes.
Quand on les voient sur nos vitres c'est qu'il fait bon dehors.
POur ma part je suis partagé sur ces temperatures. D'une part je suis satisfait quand je reçois la note d'hydro et moins content car je n'ai pas encore pu faire de la raquette cette hiver.
bon hiver quand même.
Alain

André Bérard a dit...

Petite anecdote concernant les mouches et les coccinelles. Lorsque j'habitais sur la rue du Mont-Cervin, à Sainte-Adèle, les fenêtres de l'étage étaient le refuge des mouches et des coccinelles. Au début, il n'y avait que quelques spécimens ici et là, mais rapidement, le nombre de bestioles s'est mis à gonfler pour atteindre des proportions hors du commun. Je devais utiliser l'aspirateur tellement il y en avait. Une journée, j'ai compté (pour m'amuser) plus de 300 bibittes qui ont visité les entrailles de ma Shop Vac. Ça ressemblait à un film d'horreur! Il y avait même des cadavres de coccinelles dans mon clavier.

Omo-Erectus a dit...

Eh bien Eh bien Eh bien... Faut appeler l'exterminateur!

Accent Grave a dit...

J'adore l'hiver qu'on a! Et je ne partage aucunement cette fausse crainte que beaucoup émettent en ce qui concerne "un climat chamboulé".

Ce qui est caractéristique de notre climat c'est qu'il est imprévisible, surprenant, tout comme le climat d'ailleurs. En passant, j'habite une région autrefois recouverte d'eau (la mer de Champlain). Pourquoi serais-je surpris par trois semaines d'hiver inhabituellement douces?

Je n'associe nullement cet hiver particulier à quelque phénomène relatif aux activités humaines. En fait, je n'affirme rien, profitons du temps qu'il fait, peu importe lequel.

Accent Grave