«Le journalisme civique vise à fournir aux gens des possibilités d'intervention afin de les amener à agir, et encourager l'interactivité entre les journalistes et les citoyens. Il cherche à créer un dialogue avec les lecteurs, au lieu de se borner à transmettre les informations en sens unique et à inonder le public de données, comme cela se passe si souvent dans le journalisme traditionnel.»


— Jan Schaffer, directeur du Pew Center For Civic Journalism

20 mars 2007

Point de vue de l'acheteur

J’ai reçu ce commentaire qui devrait faire réfléchir les développeurs de notre ville. Il s’agit d’un point de vue extérieur, celui de personnes qui choisissent la destination adéloise à des fins récréatives. Celui de l’acheteur sur le produit.

Bonjour à tous,



Ce samedi nous emmènerons un groupe de montréalais faire de la raquette hors-piste au mont Baldy et aux Palissades, dans la mesure où l'accès sera possible. Après nous être émerveillés sur les charmes de la nature adéloise, nous irons faire ripaille dans un charmant resto de la place. Et si l'îlot de bonheur à 1 heure de Montréal n'est plus, si Ste-Adèle se transforme en une banlieue, nous ne reviendrons plus. Des banlieues on en a EN MASSE à deux pas de Montréal!



Antoine Deslauriers

TripLevé, social et grand-air



Le tourisme est en perte de vitesse dans notre ville. Nous devons de toute urgence retrouver ce Nord que nous sommes en train de perdre au profit d’un développement immobilier et commercial sans balises. La destination adéloise sera un jour rayée des itinéraires touristiques si nous ne secouons pas immédiatement la morosité qui a envahi notre ville. Nous devons cesser de tourner en rond autour de projets qui empestent la naphtaline. Nous avons impérativement besoin d’idées nouvelles, de sang neuf. Il faut cesser de faire des promoteurs immobiliers les ambassadeurs de notre ville. Il faut voir plus loin que le boum démographique passager que Statistique Canada nous promet.

Nous vivons pratiquement dans une autocratie où la somme des parties est plus petite que le tout. Dans ce contexte, l’émergence des nouvelles idées est perçue comme un irritant. Le regard critique est accueilli comme une menace, comme une insulte lancée à la face du cénacle adélois. En revanche, toute suggestion émanant dudit cénacle ne souffre aucune remise en question, aucune opposition. S’opposer, c’est nuire à la ville. Remettre en question les administrateurs équivaut à profaner une relique sacrée.

Et si un vent de changement s’apprêtait à souffler sur Sainte-Adèle ?

15 commentaires:

Maurice a dit...

Je reçoit le même genre de commentaire de la part des amis qui viennent me visiter les fins de semaine. Et c'est la même chose que disait "National Geographic" il y a déja 15 ans quand ils parlait d'un nouveau esthetic "centre d'achats" à Ste-Adèle. (Ils conseillaient leurs lecteurs autour du monde d'aller manger chez l'Eau à la bouche -- mais d'éviter notre village afin de ne pas ruinir leur impression de la région!)

Oui, ça fait dûr d'entendre les impressions innocents des autres. Mais c'est la vérité, et nous devrons agir au lieu de débatre les fines pointes.

Le tourisme réprésente toujours la plus importante source d'emplois et de revenus régionaux. Les récentes problèmes d'emploi au Chantecler et Alpine Inn sont que des symptomes du danger dans lequel nos admins ont mis notre industrie principale.

Est-ce qu'on a voté pour changer le natur de notre région? Est-ce qu'on a compris que M., Cardinale et cie. allaient poursuivre l'idéee de transformer notre village en banlieu? Est-ce qu'on préfère travailler dans un Tims au lieu d'un centre de ski ou hotel?

Pas moi!

nagui a dit...

@ Maurice SVP ne pas confondre hotel alpine inn et manoir alpine
le Manoir est ferme depuis quelques temp tandis que
l'hotel alpine inn est ouvert et en fonction depuis 1997 et ce sans interuption
merci
Nagui

Anonyme a dit...

He Nagui ,s'ont tu arrivées tes motoneiges ?

Maurice a dit...

Oui Nagui. Probablement que ça fait des années que l'originale "Alpine Inn" est devenu le "Manoir Alpine", et que vous avec pris leur ancien nom... j'ai appris quelque chose!

Je référais à l'originale, qui existe toujours, physiquement:
http://www.ville.sainte-adele.qc.ca/histoire/histoire/petites/1939b.jpg

Pour revenir à mon point, je suis de l'avis qu'on a plus d'interet - économique et en termes de notre qualité de vie - à préserver notre industrie de tourisme, que de poursuivre la rêve de banlieus. Nos hôtels et auberges nous permettent de générer des emplois et des revenus sans prostituer le paysage. Je suis pas mal sûr que vous seriez daccord M. Nagui !

C'est à dire, je ne suis pas daccord avec M. Cardinale, qui voudrait nous faire croire - à travers son porte-parole, le journal des pays d'en haut - qu'on est mieux de remplacer nos centres de ski, hôtels, et auberges avec des centres d'achats et des blocs de condos.

Nagui a dit...

Cher Maurice
Rappelez vous qu’en Mai 1997 quand nous avons acquis les dépendances de l’ancien Alpine Inn du cote nord du chemin Pierre-Peladeau l’Alpine Inn n’existait pas, la grande battisse en bois rond était le
« centre Ecoute ton Corps »
Nous avons baptisez donc ce nouvel hôtel « Alpine Inn »
Le Manoir a ouvert plus tard vers fin 97 début 98 voilà.
En passant devant arrêtez voir, le café est toujours chaud et les discussions toujours intéressante

baron empain a dit...

Longue vie à l'Alpine Inn! (nord ou sud du chemin Peladeau!)

Bonne chance à vous Nagui, et félicitations à garder le nom en usage.

Nagui a dit...

Merci pour la cordialité et la gentillesse
1997 a 2007 ça fait partie aussi de l’histoire.
Histoire contemporaine peut-être, de Sainte-Adele

Nagui a dit...

@ M. Maurice
Excusez moi après tout je remarque que je n’est pas répondu a votre question soulevé au 3ieme paragraphe soit :

« je suis de l'avis qu'on a plus d'intérêt - économique et en termes de notre qualité de vie - à préserver notre industrie de tourisme, que de poursuivre la rêve de banlieues. Nos hôtels et auberges nous permettent de générer des emplois et des revenus sans prostituer le paysage. Je suis pas mal sûr que vous seriez d’accord »

Certainement que je suis d’accord avec ce paragraphe en passant je voudrais ajouter que notre produit c’est la nature et c’est pour cette raison que depuis 1997 j’ai plante sur le site de l’hôtel au plus bas mot une cinquantaine d’arbres qui sont maintenant haut d’environ 10 pieds.
Les touristes a la recherche de la grande villes choisissent Montréal, Toronto ou New York, les touristes qui fréquentent Sainte-Adele sont a la recherche de gastronomie, sport, nature, montagnes, lacs, arbres et air pur.

André Bérard a dit...

Nous devrions tous aller siroter un bon café chaud à l'Alpine Inn en compagnie de Nagui! Moi et ma copine adorons ce coin de Sainte-Adèle. C'est cette portion de Sainte-Adèle qui nous a incités à venir nous installer dans cette ville que nous aimons. Pour des raisons que je ne m'explique pas, nous ne sommes jamais allés à l’Alpine. C'est une lacune qu'il nous faudra absolument combler!

Maurice a dit...

"Notre produit c’est la nature... Les touristes a la recherche de la grande villes choisissent Montréal, Toronto ou New York, les touristes qui fréquentent Sainte-Adele sont a la recherche de gastronomie, sport, nature, montagnes, lacs, arbres et air pur."

Il faut que ça se dit plus souvent.
Les mon-oncle de la chambre de commerce et l'équipe Cardinale sont d'après moi parmis la minorité des Adèlois(es) qui préfèrent les centres d'achats vs. les espaces vertes. Bon weekend à tous! Longue vie à la nouvelle Alpine Inn!

Accent Grave a dit...

La première chose qui me vient à l'esprit est celle-ci:

Les Adélois ne devraient-ils pas d'abord se préoccuper du développement de leur ville en pensant à leur propre qualité de vie? En pensant à eux-mêmes?

Avant tout, il s'agit de votre milieu de vie. Il se peut que cela n'aille pas en contradiction avec le tourisme ou peut-être que l'aspect économique est le seul que ne comprenne votre administration?

Croyez-moi, si votre région constitue un bijou, le tourisme ne la rendra pas plus belle!

Accent Grave

baron empain a dit...

Les condos, les centres-d'achats, et les McJobs ne la rendra pas plus belle non plus.

Nagui a dit...

@ accent grave
Des Questions sans reponses....
La qualité de vie est très importante dans la mesure aussi de pouvoir gagner sa vie convenablement
Le tourisme (hébergement, restauration, sports etc.) représente la plus importante industrie aux Laurentides et le plus grand fournisseurs d’emploies.
Cette industrie est malade en ce moment et les emploies sont précaire.
Qu’arrivera il aux milliers d’employés d’hôtels, restaurant et autres?
Leur qualité de vie compte elle aussi?
Le résultat sera il un exode de la main-d’œuvre qualifie vers d’autres régions ?
Que sera leur qualité de vie si ils doivent déménager a Laval pour gagner leur vie ?
Que ferons nous des infrastructures touristique ?
Combien de temps pourront nous garder ces infrastructures en respiration artificielle?
Un développement touristique intelligent est-il incompatible avec une qualité de vie supérieure?

Accent Grave a dit...

Baron,

Je ne crois pas non plus que les condos ou Mc-Bouffe améliorent la qualité de vie de Ste-Adèle. Je suggérais de penser d'abord à vous, en tant que citoyens de Ste-Adèle avant de penser aux touristes. Si pour vous le tourisme peut améliorer votre qualité de vie, et bien allez-y.

Personnellement, ce qui m'attirait dans votre région, c'est la nature. Pas les centres commerciaux, les restaurants ou les hôtels, mais bien la nature.

Il est normal que les commerçants, les hôteliers ou les restaurateurs défendent leurs centres commerciaux, hôtels ou restaurants. Je comprends ça. C'est d'ailleurs ce qui a rendu populaires nombre de destinations touristiques.

Sauf qu'il y a quiproquo, nous ne parlions pas de la même chose.

Accent Grave

Zed Blog a dit...

Déjà, il y a de nombreuses années, j'avais mal au coeur de voir la montagne découpée en pistes de ski.

Je sais que plusieurs vont grimper aux rideaux, mais je ne serai jamais d'accord pour découper les montagnes. Je trouve ça horrible à regarder et je pense à l'érosion et à toutes la commercialisation de style Walt Disney/gras trans qui accompagne le tout. Beurk majuscule pour moi.

Je n'y remets plus les pieds depuis longtemps.

Sur une note positive, c'est super qu'il y ait des débats ici. André Bérard a cette grande qualité de créer et maintenir un espace où les véritables débats sont possibles.

Moi aussi, c'était pour la nature que j'y allais, à Sainte-Adèle. Un petit chalet, au bord d'en lac. Avec des clapotis et des canots.

Bonne journée!

Zed ;-)