«Le journalisme civique vise à fournir aux gens des possibilités d'intervention afin de les amener à agir, et encourager l'interactivité entre les journalistes et les citoyens. Il cherche à créer un dialogue avec les lecteurs, au lieu de se borner à transmettre les informations en sens unique et à inonder le public de données, comme cela se passe si souvent dans le journalisme traditionnel.»


— Jan Schaffer, directeur du Pew Center For Civic Journalism

31 mai 2007

Sainte-Adèle, un marché difficile à pénétrer?

En roulant sur le boulevard Sainte-Adèle, j’ai constaté que notre village venait de prendre un «coup de jeune» en accueillant sa première boutique érotique : la clé du plaisir. En fait, l’ouverture a eu lieu en février dernier. J’ai donc décidé d’assouvir la curiosité des lecteurs timides (et la mienne, je l’avoue), en franchissant pour eux la porte de ce nouveau commerce adélois.

La clé du plaisir est un concept de boutiques érotiques qui veut «démystifier le domaine des boutiques érotiques en adoptant une approche professionnelle et soignée, favoriser le rapprochement des couples en rafraîchissant sensualité et sexualité en leur permettant de s’offrir lingeries, lotions et produits de haute qualité dans une ambiance empreinte de respect et de conseils personnalisés.»

M. Pierre Thibodeau, le propriétaire de la franchise adéloise, a œuvré une trentaine d’années dans le domaine de l’édition. C’est un homme posé, sympathique et accueillant, qui colle parfaitement aux valeurs véhiculées par la bannière. Ceux et celles qui persistent à croire que les boutiques érotiques sont des lieux scabreux, licencieux, où le plancher est collant, se raviseront en visitant la boutique adéloise.

Questionné sur l’accueil que lui a réservé la population adéloise ainsi que sur l’achalandage dans sa boutique, M. Thibodeau se dit très satisfait. Le propriétaire ajoute qu’il a été félicité par les commerces voisins pour la qualité de sa boutique. Seul irritant pour le commerçant : l’affichage. Le propriétaire a en effet connu certains problèmes avec la Ville de Sainte-Adèle concernant sa vitrine. On a exigé qu’il retire des affiches, qui ma foi, étaient de très bon goût et qui présentaient des mannequins plus habillés que ceux que l’on retrouve généralement sur les affiches exposées dans les vitrines des boutiques de lingerie comme la Senza.

M. Thibodeau attend de la Ville des explications plus précises concernant la réglementation sur l’affichage et se dit prêt à coopérer. J’ai appris qu’on a signalé au commerçant que sa boutique se situait dans une ville qui accueille des retraités fortunés. On lui a de plus laissé entendre que s’il choisissait de s’installer ailleurs, personne ne le retiendrait. M. Thibodeau précise que certaines municipalités sont réticentes à accepter les boutiques érotiques, mais que généralement, il n’y a aucun problème. À ce chapitre, la Chambre de commerce de Sainte-Adèle a, elle aussi, réservé un bon accueil à M. Thibodeau.

Je rappelle aux élus qui seraient tentés de faire obstacle à cette boutique, que les baby-boomers qu’ils souhaitent à tout prix voir s’installer dans leur ville, sont «boostés» au viagra. La boutique leur permettra de trouver les articles nécessaires pour bien gérer les effets secondaires de la petite pilule bleue. ;-)

53 commentaires:

Pierrot a dit...

Il semble qu'il soit plus acceptable de laisser des conduited d'égoût se déverser directement dans la riviére que d'exposer des affiches soit disant érotiques!
Les politiciens se doivent de respecter la pudeur des gens pour obtenit leur votes mais ils peuvent laisser la "merde" se déverser dans la nature à condition qu'elle ne soit pas trop visible.
J'ai mon voyage!

Jean-Pierre St-Germain

Luc a dit...

"...un marché difficilè à pénétrer..."

Très comique :)

anne de bretagne a dit...

Et bien André si je passe par Ste-Adèle ce sera donc une nouvelle boutique à visiter, vous l'avez si bien décrite que je me sentirais à l'aise d'y entrer. Et je suis d'accord avec vous, ce genre de boutiques peut être très utile aux baby-boomers, et même aux célibataires tiens je pense que je vais y aller avec une amie (sourire) car rien de plus terrible qu'une femme frustrée sexuellement!(sourire) Finalement c'est donc un service essentiel pour une communauté (sourire)! Et si jamais Ste-Adèle ne veut pas de "la clé du plaisir" dites à Mr Thibodeau que nous n'avons pas ce genre de boutiques à Ste-Dorothée, alors, un futur marché à développer pour lui?...

Christian Beauregard a dit...

Pierrot à toucher à un gros bobo de la société nord-américaine.

Le sexe est mal vu, plus mal vue que la violence à la télévision ou déversement d'égouts et pollution industrielle.

Le commerce du sexe, tant qu'à moi, lorsqu'il est de bon goût et respectueux,à sa place dans notre société mais, attention, tout en contrôlant l'accès de celle-ci pour nos plus jeunes.

La dernière chose que l'on veut avoir c'est bien que nos enfants s'éduque avec du matériel conçue pour des adultes averti.

N.B. J'ai déjà regarder des magasines étant plus jeune mais à ce moment, c'était beaucoup plus soft et toute les cochonneries de l'internet n'était pas encore disponible 24/7.

Maurice a dit...

"Le sexe est mal vu, plus mal vue que la violence à la télévision ou déversement d'égouts et pollution industrielle."

Pas vrai. Mais c'est plus facile pour des admins municipale de regler des vitrines que de gérer des égouts...

sm a dit...

Vraiment les élus de Ste-Adèle m'épattent! On pense qu'ils ont atteint le seuil acceptable d'incompétence et puis ils le dépassent à tout coup.

thesam a dit...

Juste une question? quel genre de conseil que la Chambre de Commerce lui ont dit??? Plus rien ne me surprend ici de toute façon dans cette municipalité.

En passent..Je souhaite vivement un grand succès a M Thibodeau, et soyer le bienvenue parmi nous les entrepreneurs qui ne font pas partie de la clique de la Chambre a couc.é :)

Christian Beauregard a dit...

À Maurice

je crois que n'écoute pas les mêmes nouvelles que moi ou les mêmes postes.

Combien de fois censure t-on à la CBC, combien de groupe chrétien au Étas-Unis montent aux barricades lorsqu'il y a seins et pénis en vue?
on a qu'à regarder l'histoire des juifs assidic avec le YWCA qui ne voulaient pas voir les femmes en tenue sportive parce que cela dérangeait.

On ne voit pas personnes s'insurger contre ce qui est violent ou haineux à la télévision alors c'est facile à constater, je ne sais pas sur quel planète tu vis mais sur la mienne on censure bien plus le sex que la violence

thesam a dit...

Désolé je me reprend...quel genre d'acceuil plutôt, que de conseil!!

André Bérard a dit...

@ The Sam

Je mentionne bien dans mon texte que selon M. Thibodeau, la Chambre de commerce de Sainte-Adèle accueille très bien son commerce. Là où il y a confusion, c'est au niveau de l'interprétation du règlement sur l'affichage. Beaucoup d'autres commerçants de la ville m'ont dit vivre la même situation. De plus, je parlais récemment à un commerçant de Laval qui se plaignait d'une situation similaire. Les règlements sur l'affichage causent des mots de tête dans bien des villes.

La nature du commerce de M. Thibodeau provoque peut-être des états d'âme chez certains de nos élus, mais les activités de la boutique érotique sont à mon avis moins indécentes que certaines pratiques que l'on peut observer chez nos «Zélus»

Maurice a dit...

@Christian.

Oui pour les médias canadiens (anglo) et américains, mais les Québecois sont plus ouverts à parler du sexe, en comparaison avec le reste de l'Amérique du Nord. Je ne pense pas que c'est un sujet "tabou" ici...

Mais quand même... c'est bien beau de parler d'une "différente approche" de sexe-shop, mais est-ce qu'on veut vraiment attirer tous les perverts des laurentides chez nous? Est-ce le genre de dévéloppement économique que l'on vise ici? Condos et sexe-shops... wow, c'est du progrès! Ça nous prend juste un prêt au comptant puis un Tim's, et on sera au paradis!

Hey Ghislaine, aimerais-tu que tes enfants restent dans notre région pour travailler là?

Merci à nos admins pour une autre excellente décision!

Christian Beauregard a dit...

@ Maurice

Hum! je ne suis pas sure de comprendre, d'un côté tu dis que nous sommes plus ouvert nous Québecois et d'un autre tu dis, pas dans ma cour.

Ce n'est pas de l'ouverture ca et à ma connaissance un sex-shop ne veut pas dire obligatoirement une place de débauche et de dépravé.
Vous avez déjà cela sans ce magasin, ca s'appelle le parc de la doncaster, il y a plus de gens qui cherche à faire la partouze là-dedans tout orientation confondue que sur le mont-royal.

Ce qui se passe entre 2 personne consentantes c'est leur choix et si pour ces personnes, une huile mangeable ou un vibrateur c'est ce qui leur manque et bien cela ne fait de mal à personne.

Sauf si t'essaie le vibrateur dans ta bouche.

Ghislaine a dit...

Maurice,

Au moins la boutique érotique n'as pas été ouvert avec mon argent de citoyenne contrairement à la poursuite contre Maerix et au gaspillage du Parc de la Rolland.

A mon age, la sexualité a été l'affaire de la religion donc je n'ai rien contre l'ouverture de et boutique et tant mieux si mes enfants eux peuvent avoir du plaisir de façon sécuritaire.

Valérie S. a dit...

God!
Sainte-Adèle se modernise!
Moi qui pensais que Sainte-Adèle était rempli de vieux croulants.....
Comme quoi, on peut se tromper.....
Ha!ha!ha!

Anonyme a dit...

Ouf quel mentalité de penser que cela attire les pervers....les pervers ne viennent pas à la boutique ils se tiennent ailleurs et pour celui qui passe ce commentaire,je crois qu'il vit de grosses frustrations.Enfin une boutique bien tenu à tous les niveaux et j'espère que chaque ville pourra en bénéficier.De la lingerie,des huiles à massage,des farces et attrapes,des livres etc.quand même on peut retrouver des produits similaires en pharmacie eh oui maintenant ils vendent des anneaux vibrant,des pompes etc mais en cachette et en passant une pompe pour homme est beaucoup plus recommandable que du viagra.

Pierre Thibodeau a dit...

En premier lieu je remercie les gens des commentaires donnés et bien entendu tous ceux qui ont visités la boutique et qui ont vu que c'est loin d'être un PERVERS qui est propriétaire et au contraire il attire une clientèle plus que respectable parce qu'il est respectueux lui-même.Merci anne de bretagne pour l'invitation à ste-dorothée.J'ouvrirai bientôt Ste-agathe-St-jovite-Prévost-St-Sauveur etc.Bref merci à tous et j'espère vous servir un jour,par contre Maurice(pout toi seulement) je ne peux cacher que je vous souhaite une île déserte à vous,mais s.v.p. n'amener pas vos enfants et votre femme car vous allez vous rendre compte que les pervers se tiennent ailleur que chez moi.

roughboss a dit...

La sexualité fait partie de la vie. Tout être humain normalement constitué connaît le désir. Et si on dit que "la beauté est dans l'oeil de celui qui regarde", je suppose qu'il en est de même pour la perversité. Jouissons!!! Une éjaculation ne fait de mal à personne. Et fait du bien chaque fois. Une boutique érotique est certainement un "plus" pour une municipalité un peu évoluée.

Omo-Erectus a dit...

Rien ne va plus au montagneux pays du légendaire Séraphin.

C'est honteux! Carrément honteux qu'une semblable boutique ait pignon dans le village rendu célèbre par le Curé Labelle! Avez-vous songé ce que ce dernier en aurait pensé? Les ultramontains doivent se retourner dans leur tombes.

Heureusement, il y a certains élus municipaux qui continuent à entretenir une tradition de petit village pittoresque à peine évolué. Faut pas choquer les retraités fortunés!

Ces mêmes élus qui, lorsque commissaires scolaires, s'opposent à une éducation sexuelle de qualité dans les écoles.

Esperanza "ExLibrex" a dit...

Hahahaha! J'ai lu avec intérêt ces commentaires... Pour tout dire, c'est assez représentatif de la société en général.

Personnellement, j'ose fréquenter de telles boutiques à l'occasion. Je n'y ai jamais rien vu de "pervers". À mon avis, la perversité réside dans l'oeil de ceux qui le sont, c'est un peu ça.

Que peut-il y avoir de malsain de se procurer un bidule de caoutchouc, une huile, un film, une revue, de la lingerie???

D'autant que de telles boutiques ne sont vraiment plus ce qu'elles étaient. Effectivement, c'est bien tenu en général et propre. Ici, à Joliette, il y a une nouvelle boutique qui est située dans un édifice flambant neuf avec des vitrines soignées et pas provocantes du tout.

C'est certain que ce n'est pas un endroit où emmener des enfants d'âge scolaire pour faire un pic nic. Mais à part ça, qu'y a-t-il de pervers dans le fait qu'un commerce vende des bidules érotiques? Si le commerce vend, c'est qu'il y a des gens qui achètent, un marché potentiel, c'est tout.

Bref, peu importe que ce soit à Ste-Adèle ou à Joliette, de tels commerces ont droit de pignon sur rue.

On ferait peut-être mieux de se concentrer sur les bars et autres débits de boisson qui tolèrent des jeunes de 14 ou 15 ans... qui abritent des partisans de gangs de rue. Mais ça, ça ne choque personne. Pourquoi? C'est certain qu'une caisse de 24 bières, ça passe mieux dans le voisinage qu'une caisse de 24 vibrateurs!

J'imagine que mes propos peuvent paraître pervers, mais je les assume totalement et je continuerai, occasionnellement, à aller me procurer quelques émoustillants!

Et pour ce qui est du curé Labelle, une telle boutique lui aurait peut-être plu? On ne peut en être certains mais...

André Bérard a dit...

@ Omo-Erectus

Je soupçonne le curé de s'être déjà fait «la belle» du côté du sexe opposé. Comme plusieurs de ses confrères, soit dit en passant.

@ Esperanza

Heureux de constater que tu es toujours un lecteur de ce carnet!

Esperanza "ExLibrex" a dit...

Mon cher André... Non seulement suis-je toujours lecteur, mais je dirais un assidu! Je commente peut-être moins, mais je suis toujours là!

André Bérard a dit...

@ Esperanza

Comme moi en fait.
Merci de lire mon carnet et merci d'écrire le tien.

Ludovic a dit...

À mon âge, je ne fréquente que les boutiques de souvenirs! :)))))

André Bérard a dit...

Mais Ludovic, une boutique érotique peut se transformer en boutique de souvenirs. Souvenir du bon vieux temps! À l'époque où ... )))

Ludovic a dit...

André,
Même mes souvenirs commencent à être flous... :)))

Zoreilles a dit...

Vous êtes drôles, les gars!!!

;o)

Maurice a dit...

Un sex-shop qui n'attire pas de pervers? J'en ai tout vu! M. Thibodeau, est-ce que vous allez en suite nous offrir un casino qui n'attire pas de joueurs compsulsifs, ou un bar qui n'attire pas d'alcoholiques?
C'est du progrès!

Valérie S. a dit...

Hein?????
Les sex-shops pour les pervers?
Les casinos attirent les compulsifs?

Désolée, mais je ne pense pas que fréquenter une boutique ferait de moi une personne détraquée....

Christian Beauregard a dit...

@ maurice

Doit-on interdire les épiceries car je suis sure qu'il y a des gens qui font des excès de nourritures?

Maurice a dit...

Christian: tout le monde doit acheter du pain et du lait pour vivre, alors ce n'est pas vraiment comparable.
Je trouve simplement qu'un sex shop sur notre rue principale est laid, et détracte du charme de notre village. Éviddement cet opinion n'est pas partagé par vous. Pas de problème, chacun a ses gouts!

Valérie S. a dit...

Tout un sujet chaud, n'est-ce pas André?
Tu n'as plus le choix, va falloir te sacrifier pour les besoins de la cause et nous faire un compte-rendu reglo de l'endroit!

André Bérard a dit...

@ Valérie

Bonne idée, mais je ne me lancerai pas dans une chronique «banc d'essai» des différents gadgets. ;-)))

Christian Beauregard a dit...

O.K je te suggère ces différents test

1.test de goût
2.Test de grosseur
3.Effets bénéfiques ou néfaste.
4.OGM, gras trans.
5.Pile incluse
6. COmbien de pile sur le modèle 18 pouce?.
Et finalement tu devra écrire une note sur l'impression générale que le produit ta laisser genre
1.chaud
2.froid
3.Étrangement pervers mais plaisants
4.J'me cacherais avec un de ces objets dans une toilette publique pour faire mon pervers car ceux-ci m'ont envoutés et je suis devenu insatiable.

anne de bretagne a dit...

@ Maurice: un p'tit pervers de temps à autre pourra peut-être visiter la boutique, mais ne vous inquiétez donc pas, tous les pervers de la province ne viendront pas s'établir à Ste-Adèle, voyons, il faut être sensé quand même! Et si certaines personnes ont besoin de certains "ingrédients" pour agrémenter leur vie sexuelle, il est bon que ce genre de commerce existe, une bonne santé sexuelle est aussi vitale que de manger du pain ou boire du lait, en tous cas elle donne de la bonne humeur!...

BABYBOOMER a dit...

Je vois la différence entre sex shop et boutique érotique et je crois sérieusement que bien des gens y trouveront une satisfaction personelle,pour le couple, pour des jeunes en manque de connaissances sur le sujet et enfin un lieu ou nous pourrons un jour je l'espère avoir un département de livres spécialisés qui est très difficile de retrouver dans une librairie.Il faut spécialiser des commerces et les encourager car les grandes surfaces prendront le contrôle de tout sans se soucier des besoins précis et du professionnalisme.Personnellement j'ai visité cette chaîne et je crois au sérieux des gens et à leur objectif.Notre société tolère des choses pas mal pire que cela et à tous les jours.Lorsque je vois le Videozone à Ste-Adèle afficher en gros Films xxx-accessoires etc.je me dis que je préfère une boutique spécialisée dans le domaine qui affiche de la lingerie avec de jolies mannequins.

Maurice a dit...

M. Thibodeau a dit:
"...par contre Maurice(pout toi seulement) je ne peux cacher que je vous souhaite une île déserte à vous,mais s.v.p. n'amener pas vos enfants et votre femme car vous allez vous rendre compte que les pervers se tiennent ailleur que chez moi."

Que vous avouez d'avoir des pervers dans votre magasin valide mon point.

Les Adèlois(es) souhaite la bienvenue à M. Thibodeau - vendeur de gadgets sexuelles et insulteur des familles! Quel beau ajout à notre population...

Pour vous seulement M. Thibodeau: Je ne peux cacher que je vous souhaite une faillite graduelle (comme la plupart des commerces dans votre location au cours des derniers 30 ans) et que, un jour, vous trouveriez une profession plus noble. Bonne chance!

Maurice a dit...

PS - Anne de bretagne, seriez vous intéressé à souper avec moi vendredi soir au petit chaudron, et peut être un peu de magasinage dans le coin après?
;)
Santé!

Valérie S. a dit...

@Maurice.....
Maurice, Maurice, vous m'avez fait rire aux larmes! Insulteur de familles!
Sincèrement, êtes-vous sérieux lorsque vous écrivez ça?

Voyons, y a pas de mal à se faire du bien!

Allez, je vous embrasse de bon coeur!

Sans rancune!

Maurice a dit...

@Valérie

Éviddement il n'y a aucun mal à se faire du bien.

Je référais au fait que le propriétaire du sex shop me suggère, en publique (ici), que ma femme et mes enfants sont des pervers. C'est une geste ignorant et impolit de son part, c'est tout.

Mais, c'est aussi le genre de commentaire qu'on attend d'entendre, de quelqu'un qui se met à vendre des filmes porno sur la rue principale! Sa mère doit être très fière...

Christian Beauregard a dit...

@ Maurice

Voici le commentaire de Mr Thibodeau

"mais s.v.p. n'amener pas vos enfants et votre femme car vous allez vous rendre compte que les pervers se tiennent ailleurs que chez moi."

En aucun cas mentionne t-on que votre famille est une bande de pervers.

Ce qui détruit les familles c'est le manque de rigueur des parents, l'ignorance face aux technologies, le manque d'éducation sur les sujets importants.

Ca c'est la vrai perversion. Si vous avez bien éduqué vos enfants et leur avez donné tout les outils pour qu'ils puissent faire des choix et jugements réfléchis alors une boutique érotique n'aura aucune impacte sur leur vie car ils sauront faire la part des choses.

André Bérard a dit...

@ Maurice

M. Thibodeau ne vous a jamais traité de pervers, vous et votre famille. Allons, relisez son commentaire. Je crois qu'il vous dit simplement que si vous ne voulez pas côtoyer de pervers, vous devrez aller vivre sur une île déserte. Et même là, vous risquez d'en trouver. M. Thibodeau utilise un langage imagé pour vous signaler que des pervers, il y en a partout et qu'une boutique érotique n'est pas leur quartier général, comme vous semblez l'affirmer. J'ai rencontré à deux reprises le commerçant et je suis persuadé que ce n'est pas un homme à insulter ceux qui ne sont pas d'accord avec lui.

J'aimerais un jour lire vos commentaires sur ce que vous voulez pour Sainte-Adèle. Le type de commerce à qui vous ne souhaiterez pas une lente faillite. Vous avez probablement de bonnes idées que vous devriez partager avec les lecteurs de ce carnet.

Pierre Thibodeau a dit...

Merci André vous avez bien compris mon texte et je crois que les gens aussi ont compris la même chose.J'aurais dû mentionné que j'ai oeuvré 30 ans dans un monde littéraire......et que ma mère et tout mon entourage sont fiers de moi car ils connaissent mes valeurs profondes.

anne de bretagne a dit...

@ Maurice:

Je décline gentiment votre invitation car voyez-vous je suis une personne de très bonne humeur, et oui, tous mes besoins sont déjà comblés!

Maurice a dit...

Excuses-moi, mais un sex-shop sur le rue principale n'ajout pas au cachet de notre village! C'est mon seul point.

Oui, M. Thibodeau a le droit de faire ce qu'il veut. J'en doute pas qu'il est agréable en personne (très peu de monde ne le sont pas). Une chance pour lui que son famille est a l'aise qu'il est un vendeur de pornos! Et finalement, nous avons tous le droit de "se faire du bien". Mais tout cela est hors du sujet...

Parts une discussion sur "quelle genre de magasin est-ce qu'on voudrait avoir ici" puis on pourra surement lire des bonnes idées de plusieurs personnes. (Une libraire sera sur ma liste en passant...)

Mais mon point dans ce discussion demeure: un sex-shop sur notre rue princiaple détracte du cachet de notre village. Même chose pour le mini-entrepôt construit en 2006. Même chose pour le futur centre d'achats dans notre parc. Tout ce "progrès" bénifice quelques-uns (comme M. Thibodeau) pendant que ça répulse le touristes qui sont toujours les "drivers" de notre industrie principale.

Est-ce qu'on veut devenir "Baie St-Paul" ou "boulevard Taschereau"? À nous de décider...

julie a dit...

BOnjour
Mon commentaire s'adresse à Maurice qui souhaite une faillite lente a M Thibodeau. A vous lire on sent bien que vous êtes sado maso, souhaiter une mort lente a quelqu'un dénote ce penchant. Achetez vous un fouet mon cher Maurice et faites vous plaisir au lieu de passer vos journées sur un site internet à lire et répondre à tout et chacun.....

Anonyme a dit...

Ginette

J'ai recu l'équipe très professionnelle chez moi de Monsieur Thibodeau pour une soirée de démonstration entre amis. Et tout le monde n'avait que des éloges sur cette démonstration qui s'est faite dans le respect et le professionnalisme que nous connaissons de la boutique.

Je trouve désolant de lire des messages de la part de gens comme ''Maurice''. Ce qui est malheureux pour un être comme celui-ci, est qu'il projette plutôt l'image d'un homme frustré sexuellement avec pleins de préjugés mais qu'au fond est un pervers secret. Vous semblez très à l'aise avec Internet... est-ce que vous chatter aussi sur les sites porno... Tout un profil vous projetter...

Pierrot a dit...

Si je ne me trompe, je crois que c'est ce sujet (sexe) qui a provoqué le plus grand nombre de commentaires depuis le début de ce carnet. On serait porté à croire que l'éducation religieuse des québecois n'a pas encore été remplacée par quelque chose de plus moderne.
Ça me rend malade, surtout de penser que pour moi aussi j'y vois beaucoup plus une boutique de souvenirs (agréables) que l'antre du démon!

Jean-Pierre St-Germain

Maurice a dit...

Pour le record: je ne voit pas "l'antre du démon" (!), juste un magasin "tacky".

Tout le monde aime le sex et la beauté naturelle et humaine, moi inclut. Mais je suis parmis ceux qui croient que ce qui est "pour adultes", ne devrait pas être affiché en avant de tout le monde. C'est tout!

Ginette, pourquoi as-tu organisé un "demo" chez toi, au lieu de la fauire dans la parc Grignon? Même raison j'imagine!

(En passant tu projetes l'image d'un "swinger" du style Longeuil quand tu nous racontes ça ;) )

Anonyme a dit...

la définition de pervers d'après le dictionnaire Larousse; Qui accomplit par plaisir des actes immoreaux ou cruels...

Anonyme a dit...

Le sujet est très intéressant et il devrait y avoir une suite(pas sur l'emplacement) en évitant que la discussion aille plus loin et qu'on oubli l'emplacement de la boutique avec la frustration d'une personne.Je crois à l'évolution de ce marché et je suis très curieuse d'en savoir plus sur les produits vendus et le cheminement de cette boutique.

Anonyme a dit...

Je suis un bon client de cette banniere qui a 16 boutiques au Quebec. J'en ai visite quelques unes et son tous tres professionnels et tres loin d'etre vulgaire. Cote affichage, plusieurs villes quebecoises sont tres restrictivent. Peut etre encore plus dans ce domaine.. Meme si ca rien a voir avec le marche du sexe pervers comme des clubs de danseuses ou des studios de massage avec extras...

Une boutique erotique de classe comme cette banniere peut tres bien etre sur la rue principale.

Ya des petits Maurice partout au Quebec... Que voulez vous... :-)

Maurice a dit...

Nous sommes vraiment une société distincte! Nul part autre en amérique du nord est-ce que je serai le seul à défendre l'idée du'un rue principale sans sex-shop...

Amusez-vous bien!

Anonyme a dit...

Ce n'est pas un sex-shop...mais une boutique érotique.De mon côté quand je vois un club video qui affiche sur la rue principale films 3x et accessoires,je me dis vivre le professionnalisme.