«Le journalisme civique vise à fournir aux gens des possibilités d'intervention afin de les amener à agir, et encourager l'interactivité entre les journalistes et les citoyens. Il cherche à créer un dialogue avec les lecteurs, au lieu de se borner à transmettre les informations en sens unique et à inonder le public de données, comme cela se passe si souvent dans le journalisme traditionnel.»


— Jan Schaffer, directeur du Pew Center For Civic Journalism

04 septembre 2007

J’ai besoin de votre avis

Récemment, j’ai reçu une offre concernant ce blogue. Le journal Accès veut faire de moi son blogueur officiel. La proposition initiale consistait à carrément tranférer mon carnet dans le site du journal. J’ai refusé.

Ce qui intéresse les éditrices et le rédacteur en chef, c’est ma formule de journalisme civique, mais aussi vous, lecteurs de ce blogue, et surtout, vos commentaires pertinents et enrichissants sur les sujets que je vous propose. Ma contre-offre consiste à ne transférer que les dossiers liés à l’actualité des Laurentides. Je garde le reste pour moi.

Ma question est la suivante et s’adresse à TOUS LES LECTEURS de ce carnet : me suivrez-vous?

J’aurai carte blanche. Pas de censure. J’appliquerai la même formule sans y changer un iota.

Voyez-vous la chose d’un bon œil? Vos commentaires seront pris en considération dans ma décision.

24 commentaires:

Zoreilles a dit...

La première question à laquelle j'aimerais répondre : Oui, je vous suivrais jusqu'au bout du monde! J'aime vous lire.

Quand il est question de l'administration de Sainte-Adèle, je vous lis toujours ainsi que les commentaires qui suivent vos billets avec beaucoup d'intérêt, parce que ce qui se passe chez vous se produit aussi ailleurs, on n'a qu'à changer les noms et les dossiers. Toutefois, comme je n'ai pas suffisamment d'informations pour me positionner et défendre mon argumentation, je n'interviens pas. J'écoute, après tout, je m'appelle Zoreilles.

Donc, votre contre-offre me semble l'option la plus intéressante pour tout le monde. On pourrait ainsi être des lecteurs silencieux quand on n'ose pas intervenir et participer activement lorsque vos sujets sont plus « universels ».

Guy Vandal a dit...

J’aurai carte blanche. Pas de censure. J’appliquerai la même formule sans y changer un iota.

Si tu ne changes pas un iota, fonce. La carnetosphère sera sans doute très fier de toi, dans quelques années. Tu défriches, peut-être que tu ne le sais pas... mais tu défriches.

T'es un sacré bon journaliste. Ta crédibilité est maintenant bien établie. Il s'agit que tu n'atteignes jamais ton niveau d'incompétence... et tout devrait bien aller. ;-)

Pierrot a dit...

Go.

Jean-Pierre St-Germain

Ludovic a dit...

J'essaie de bien saisir; dans le fond vous aurez deux adresses: celle-ci où rien ne change et une autre sur le site du Journal l'Accès, où vous tranfèrerez vos articles concernant l'actualité laurentienne?

C'est deux André pour le prix d'un?
Votre qualité d'écriture et votre rigueur journalistique, sont une denrée rare, qui mérite d'être appréciée du plus vaste public possible!

Donc, j'embarque de tout coeur même si je ne suis souvent qu'observateur dans les dossiers que je connais moins! J'adore cependant les lire et aussi lire les ripostes des commentateurs. Zorro entre autres a un style et une façon d'analyser qui me plaiZent bien...
;)

Merci d'être à l'écoute de votre lectorat, c'est une délicatesse qui vous honore!

Hermine a dit...

Je pense que "l'indépendance" dont vous bénéficiez comme blogueur serait en effet mise en danger en devenant le blogue officiel d'Accès, et ce, même si on peut reconnaître la grande ouverture d'esprit et l'intégrité de ce journal. Votre option est je trouve intéressante puisque le travail d'enquête journalistique sur certains dossiers de votre région ne manquera d'intéresser les lecteurs de ce journal, d'où, pour vous, une visibilité accrue, car je présume que, comme journalistique, être lu du plus grand nombre est un objectif très certainement. N'étant pas de la région de Ste-Adèle je ne me permets pas d'apporter de commentaires sur des situations que je ne connais pas, mais c'est toujours un plaisir de vous lire, vous le journaliste qui met tellement d'émotions et de poésie dans certains de vos billets. Alors, en ce sens, je continuerai de vous lire ...

Hermine a dit...

un petit correctif: vous le journaliste qui mettez ...

thesam a dit...

Go...je vous suis.

La seule chose que je voudrait, qu'il n'est aucun changement a votre formule actuel.

Secondo dite vous bien M Bérard que l'impact risque d'être complètement différent, a mon avis cela va être un succès avec une force incroyable vis a vis nous le p'tit citoyent.

Un fidèle lecteur

JP a dit...

Je pense que vous perdrez un tout petit peu en indépendance (en étant officiellement lié). Mais pas tant que ca, tout est question de crédibilité. Vu votre parcours, je pense pas que ca pose problème. VOus gagnez un peu au niveau de la crédibilité en étant associé a un "vrai" journal. Mais vu le parcours passé, ca n'est pas vraiment important.

Ce qui est intéressant, c'est de sortir de l' "internet". Toutes ces affaires méritent une portée plus grande. C'est sérieux. Ca mérite de sortir au grand jour. Je pense qu'on voit les limites du blog. S'ouvrir vers un autre média aidera grandement la cause. Ca en vaut vraiment la chandelle.

On dit souvent que le niveau d'administration municipale est le moins compétent, le plus corrompu, en conflit d'intéret. C'est logique vu les ressources limités, et les intérets locaux. C'était une des justifications des fusions municipales. (professionnaliser les administrations). On le voit aussi actuellement dans le développement éolien avec des dérrapages, conflits d'intérets, mauvaises négociations de contrats. Il semble que la pomme soit plus que mure a St-Adèle. Ca contribuera p-e a la faire tomber...

Anonyme a dit...

Allez-y, on vous suit! Comme JP 11:40 l'a dit, vous avez besoin d'une visibilité plus large et d'un autre type d'accès à l'information que vous proposez!
Félicitations pour votre réusite (car celle-ci en est une!). Quant à celui ou ceux qui ramassent le journal aux points de chute... ils font pitié et sont comiques en même temps; je leur souhaite bonne continuation... car ils vont finir là où le maire a fini avec sa mise en demeure, ou - mieux encore - dans un poste de police!

Pascal Veilleux a dit...

Bonjour André, si le même travail est fait (ce que je ne suis pas inquiet dutout), c'est certain que l'on va te suivre.

Luc a dit...

Salut André,

Personnellement je n'hésiterais pas longtemps à une telle offre, qui au contraire t'apportera une plus grande liberté de rédaction.
Effectivement,les petits politiciens devront y penser à deux fois avant de transmettre
une mise-en-demeure. J'espère que tu pourra mettre ta touche
personnelle au niveau du gabarit visuel de la page web d'Accès, qui
est à mon avis un peu lourde pour le lecteur. C'est avec plaisir que
j'ajouterai ta nouvelle adresse dans mon «blogroll». Chanceux va!

Luc Millette

Inkognitho a dit...

André, bien que tu demandes aux lecteurs ce qu'ils en pensent, tu as déjà probablement une très bonne idée de ce que tu veux faire. Le fait que lecteurs pensent comme toi te seront d'un grand réconfort et un plus qui t'aidera à enfin te décider et d'enlever tout doute face à ce choix. Personnellement, je te dis: "Fonce" et continue ton bon travail. Reviens-nous sur ce blogue avec tes textes plus légers ; ) Merci de nous offrir de très bons billets.

P Saucier a dit...

Ouf! Accès appartient désormais à Transcontinental. J'ai comme l'impression que vous pourriez perdre une certaine liberté.

André Bérard a dit...

@ P. Saucier

Corrections: Accès est distribué par Transcontinental et le site est hébergé par Transcontinental. Le journal Accès est bel et bien un journal INDÉPENDANT qui appartient aux éditrices Josée Pilote et Marie-Josée Gladu.

Transcontinental distribue une foule de publications qui ne leur appartiennent pas.

Voilà!

baron empain a dit...

Je vais vous suivre, mais j'aimerais que vous restez ici et sans liens, avec votre style actuel. Si vous croyez que vous allez avoir plus de lecteurs et que vous allez avoir plus d'impacte la bas, allez-y. Votre choix...

alainsteadele a dit...

Je dit la même chose que Baron a moins que des extraits de ce blogue soient publiés chaque semaine et la je dit bravo.
J'ai des doutes sur la censure.
En tout cas bonne chance.
Alain

André Bérard a dit...

@ Baron

Si le projet se réalise, je puis vous garantir que je conserverai le même ton, le même style, le même regard que je pose sur l'actualité adéloise. C'est justement pour ces raisons que l'Accès souhaite faire de moi leur blogueur. Ce sera même stipulé dans mon contrat : carte blanche. L'authenticité est pour moi non négociable et non monnayable. Cela dit, n'oublions pas que ce blogue restera tel quel et que seuls les sujets concernant l'actualité seront transférés dans le site d'Accès. Je suis un esprit libre et j'entends bien le rester.

«Y a personne qui m'encule
J'ai gardé mes bons nerfs;
Comment ça vaut, ça... calcule!
Chu déjà millionnaire.»

Richard Desjardins

ZORRO a dit...

RE GO

Henri a dit...

Si tu as carte blanche, si tu peux traiter des sujets que tu veux, sous l'angle que tu veux, pourquoi pas. Ce qui est essentiel, c'est que tu restes le maître d'oeuvre de ton blogue.

André Bérard a dit...

Je remercie sincèrement tous ceux et celles qui ont pris la peine de me donner leur avis. Certains l’ont fait avec humour, d'autres avec un soupçon de doute et enfin, beaucoup avec enthousiasme. Si j'ai choisis de vous consulter, c'est que j'avais véritablement l'intention de prendre en compte vos commentaires.

Merci à vous tous, sincèrement.

Jean Trudeau a dit...

J'ai toujours apprécié votre franc-parler régional.

Posons cependant la vraie question : est-ce qu'un blogueur payé pour bloguer peut conserver la même indépendance d'esprit?

Car, au-delà de la liberté d'expression, il y a l'indépendance d'esprit : celle de l'écrivain, celle du blogueur dignes de ce nom.

Cette distinction n'enlève rien aux chroniqueurs des journaux, dont les écrits souvent provocateurs font vendre. Mais personne n'est dupe : aucun d'entre eux ne mettra jamais 'son propre journal' sur la sellette. Sauf peut-être André Bérard?

André Bérard a dit...

@ M. Trudeau

Les articles que je publie dans l'Accès sont reproduits ici. Ce sont souvent ces textes qui suscitent le plus de commentaires. Si j'accepte l'offre d'Accès, rien ne changera dans ce carnet, seuls les textes d'actualité seront transférés dans le blogue du journal. Je le répète, ce que le journal cherche à acquérir, c'est justement ce franc-parler auquel vous faites référence. Ni le journal ni moi n’avons intérêt à corrompre cette liberté d'expression.

Je ne suis pas de ceux qui changent de langage pour le fric. Sinon, je serais déjà riche! ;-)

Anonyme a dit...

quand ont peut rester soi même sans compromis et qu'une telle opportunité se présente,suis le courant,félicitation!fais le pour l'expérience et pour continuer ton très bon travail,le plus génial c'est que encore beaucoup plus de gens vont pouvoir te connaitre et apprendre,encore bravo!

P Saucier a dit...

Oups! C'est mon erreur. Il faut dire que Québécor et Transcontinental prennent tellement de place de la paysage de l'hebdo que l'on ne sait plus trop sur quel pied danser.