«Le journalisme civique vise à fournir aux gens des possibilités d'intervention afin de les amener à agir, et encourager l'interactivité entre les journalistes et les citoyens. Il cherche à créer un dialogue avec les lecteurs, au lieu de se borner à transmettre les informations en sens unique et à inonder le public de données, comme cela se passe si souvent dans le journalisme traditionnel.»


— Jan Schaffer, directeur du Pew Center For Civic Journalism

22 octobre 2007

Langue de bois, langue de fer, si je mens…

Le 15 octobre dernier se tenait la séance du conseil municipal de Sainte-Adèle. Je n’y ai pas assisté. Heureusement, car je crois que j’aurais eu du mal à me contenir. J’ai cependant visionné la cassette vidéo. Je tiens absolument à saluer les interventions de Mme Dorris Poirier — une habituée des séances du conseil — lors de la période des questions. Ses interrogations concernant le projet de financement de la chambre de commerce ont été formulées avec une grande précision, et se sont révélées très pertinentes. Malheureusement, les réponses servies par la mairesse-remplaçante ont quant à elles coulé à pic vers les profondeurs abyssales, sous le regard imperturbable de Mme Poirier. Une véritable page d’anthologie je vous dis.

Rarement, j’ai eu l’occasion d’assister à une si affligeante démonstration de cafouillage et d’explications évasives exprimées dans une langue de bois dont l’essence reste obscure. C’est le lot des politiciens qui n’ont pas de réponses aux questions qui sont posées, mais qui doivent tout de même y répondre. Visiblement, la mairesse est dépassée par sa fonction. C’est navrant, agaçant, mais avant tout inquiétant. Les questions posées par Dorris Poirier ont mis en évidence un élément troublant du dossier du financement de la chambre de commerce : le conseil semble ne s’être jamais demandé s’il était juste et raisonnable que la Ville devienne le percepteur de cotisations obligatoires pour le compte de la chambre de commerce de Sainte-Adèle. Les conseillers se sont contentés d’aller chercher des «avis» afin de s’assurer de la légalité de la démarche. Point à la réflexion.

Une autre série de questions, qui cette fois portaient sur les multiples poursuites engagées entre la Ville et M. Lupien, ont repoussé les limites du surréalisme. Les explications du greffier rappelaient une scène du film Titanic, celle où les violonistes s’entêtent à jouer tandis que le navire sombre inéluctablement dans les eaux glaciales et noires de l’Atlantique Nord. Une bouée lui aurait été d’une grande utilité. Mais les conseillers sont restés de glace devant la noyade du scribe.

Madame Poirier, J’ignore si vous lisez ce blogue, mais je tiens à vous faire mes compliments. Tel un iceberg, vous avez éventré le navire et exposé sa machinerie qui ne tourne pas rond. Nous l’avons tous vu et entendu. Nous en prenons note.

Après tout, il n’est peut-être pas faux de prétendre que les membres du conseil sont plus transparents. À force de décrasser la vitrine de l’Hôtel de Ville, nous commençons en effet à y voir plus clair. Ça devient même parfois limpide. Nous comprenons mieux pourquoi nous en sommes là et comment certaines aberrations leurs sont passées sous le nez. Je pense plus particulièrement à un règlement de zonage qu'ils ont tous signé et approuvé et qui soulève beaucoup d’inquiétude concernant l’impact qu’il aura sur l’industrie hôtelière adéloise. Aurez-vous le cran de revisiter ce règlement? Aurez-vous la volonté de corriger un mauvais tir avant que la balle n’ait infligé à cette industrie des dommages irréparables? J’ose le croire, sincèrement.

39 commentaires:

alainsteadele a dit...

Moi aussi, je tiens a féliciter Madame Doriss Poirier.
"Enfin un peu de bon sens."
J'ai bien aimé le mot copinage qu'elle a employée.
Ces questions étaient très pertinentes et surtout très claires.
Je me pose beaucoup de questions sur le degret d'amateurisme de nos conseillers.
On devrait faire plus attention de vérifier pour qui on donne notre vote.
Alain

André Bérard a dit...

Quelques heures après la publication de ce billet, j'ai appris en lisant le bulletin électronique des actualités municipales que «Les membres du Conseil nomment M. André Lamarche comme maire suppléant pour 4 mois, à compter du 16 octobre.

Cette nomination est valable pour cette période, sauf pour la période comprise entre les 11 et 29 novembre prochains. Mme Josée Barbeau sera alors mairesse suppléante pendant ce court laps de temps.»

Tiens, tiens.

Pierrot a dit...

C'est une pratique courante que les patrons percoivent les contributions syndicales de leurs employés pour les remttre au syndicat. Les employés n'ont pratiquement pas le choix de contribuer ou non s'ils veulent garder leur emploi.

Pourquoi appliquer ce pricipe aux commerçants? Je ne comprends pas que l'administration municipale se substitue aux dirigeants de la chambre de commerce qui agissent comme des syndiqués en exigeant que leur patron percoive les cotisations pour eux.

Jean-Pierre St-Germain

Anonyme a dit...

ÇA N'A PAS DE BON SENS !!!!!!

Mais oui , la ville va faire la perception de cette taxes pour la Chambre de Commerce. Ensuite elle va verser environ 40 000$ en subvention à cette même Chambre.

Légalement , oui , ces opérations sont légales aux yeux de la loi. Mais est-ce qu'il y a quelqu'un d'intélligent dans votre coin de pays qui peut ce poser la VRAI question ? Je crois que la visite d'Arcand serait la bienvenue à Sainte-Adèle.

Les vrais questions les voici : EST-CE QUE LA CHAMBRE DE COMMERCE ACTUELLE A UN POULS ? EST-CE QU'IL Y A UN PILOTE DANS L'AVION ?

Est-ce que le merveilleux conseil de ville a fait cette réflexion ? Je ne crois pas car ce conseil de ville mange dans la main de la clic Chambre de Commerce.

En parralèle à cela , par hasard je tombe sur le journal L'information du Nord de Sainte-Agathe édition du 20 octobre 07. Encore une fois je peux lire des articles qui me démontrent le dynamisme de la chambre de commerce de Sainte-Agathe et de son directeur général Daniel Desjardins.

Première article , Daniel Desjardins et son équipe ont amassés 42 000$ pour LE FESTI-NEIGE DE SAINTE-AGATHE. De plus , il a été capable d'obtenir 20 000$ du gouvernement du Québec. WOW ça va fêter chez-eux cet hiver... pendant que notre chambre de commerce va dormir paisiblement au chaud dans son merveilleux local de la rue Morin.

Deuxième article , Daniel Desjardins a reçu sont homologue de Saranac Lake dans l'État de New-York dans les Adirondack afin de promouvoir le tourisme à Sainte-Agathe et vice-versa. C'est pas pour rien que la CDC Sainte-Agathe ce démarque sur la scène québécoise. Pendant ce temps , dans la paisible ville de Sainte-Adèle , la reine Marcelle ainsi que le roi Christian prépare la majestueuse soirée de LA NUIT ADÉLOISE et ce depuis un long moment. Ce n'est pas facile d'organiser une soirée dansante, ça monopolise toute l'état major de notre chambre de commerce durant plusieurs mois. Pendant ce temps , le train du Nord passe à Sainte-Adèle et nous lui envoyons la main et il est important de noter qu'à bord du train, on y reconnais la CDC St-Sauveur et celle de Sainte-Agathe. Mon dieu qu'ils doivent rire de notre pauvre et lamentable Chambre de Commerce !

Pourtant , les deux villes sont à peu près de même taille et pratiquement dans la même région du Québec.

Finalement chere blogueure , est-ce que notre administration publique est plus notable depuis le départ de JP Cardinal ? Non selon moi. Ce conseil est très fragile et il improvise dans toute ses interventions. Pour ceux qui voyaient Josée Barbeau comme mairesse , WOW , je crois que vous étiez dans le champs! Depuis le départ de Cardinal , où est-elle ? A-t-elle encore un pouls ?

Merci et bonne réflexion !

Anonyme a dit...

Il nous fait plaisir de vous annoncer que tous les membres présents ont voté unanimement les montants proposés par la CCSA dans le plan du financement permanent: 250$ pour les entreprises ayant pignon sur rue et 115$ pour les travailleurs à domicile.

André Bérard a dit...

@ anonyme 11:47

Il me fait plaisir de vous annoncer que je ne payerai jamais de cotisation à la chambre de commerce, de gré ou de force, même si 100 % de vos membres ont voté en faveur de ce projet de financement. 100 % de vos membres, ce n'est pas 100 % des commerçants adélois. C'est très arrogant comme argumentaire, vous ne trouvez pas? L'ensemble de vos membres n'est pas représentatif de toute une communauté. Comment pouvez-vous y croire, ne serait-ce qu’un instant? Est-ce que 100 % des Adélois est en faveur de mettre l'appareil administratif de la Ville à votre service? J'en doute.

Pourquoi ne pas simplement dissoudre la CCSA ? Ça mettrait fin au copinage et aux mariages consanguins entre certains commerçants et la Ville. Pourquoi ne pas former des comités organisateurs en fonction des événements? Une chambre de commerce n'est pas une panacée.

johanne a dit...

si ca deviens obligatoire ca fera partie de la facture de taxes municipale au meme titre que les autres taxes
rebus
egout
colectes selectives etc etc

et vous serez bien oblige de la payer cher ami
vous pouvez contester l'evaluation municipale mais pas les taxes municipale

André Bérard a dit...

@ Joanne

Nous verrons tout ça en temps et lieu. Il faut d'abord que ça devienne obligatoire, ce qui n'est pas acquis. Peu importe ce qui se décidera, je ne payerai pas. J'en connais plusieurs qui sont du même avis et qui sont prêts à s'opposer énergiquement (et légalement) à cette comédie.

Attendons pour voir la suite des événements, chère amie.

alainsteadele a dit...

Bien dit André!!!!
Je vous suis.

Plouc a dit...

Incroyable! 4 maires en si peu de temps selon les dernières nouvelles.
Y aurait-il un nouveau club éhangiste
fondé par nos conseiller(es)??

André Bérard a dit...

@ alainsteadele

Si le projet se concrétise (honnêtement, j'en doute), je vais former un comité qui s'opposera à la taxation des travailleurs à domicile. Y a toujours ben des limites à se laisser entuber. Ce projet date de l'époque Cardinal. Je serais très surpris que le conseil se compromette dans une initiative qui dégage un parfum antidémocratique.

Anonyme a dit...

ÇA n'a pas de bon sens ! À lire les commentaires arrogant de Anonyme et Johanne , je constate que la cdc est une vrai MAFIA qui dort au gaz et qui n'a aucun orgueil vis-à-vis les autres cdc de la région !!!

alainsteadele a dit...

A votre avis,y a t-il une autre ville dans la province qui aurais déja agit aussi unilatéralement pour la même raison?.
Une autre question aussi. Quel moyen d'investigation la ville aurait elle pour trouver tous les gens qui travaillent a domicile?
Beaucoup ont leur bureau chez eux et ce n'est pas marqué sur la porte.
(Partant pour le comité)
Alain

André Bérard a dit...

@ Alain

Dans le cadre de mon travail de journaliste, j'ai tenté de parler à la directrice de la fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) concernant le plan de financement de la CCSA. L’adjointe, à qui j'ai parlé, semblait être étonnée de la démarche de la CCSA. La directrice devait me rappeler, mais entre-temps, j'ai appris que Mme Bergeron lui avait parlé. Cette dernière semble avoir interféré dans mon travail en insistant sur le fait que j'étais un blogueur. La directrice de la FCCQ a donc refusé de me parler sous prétexte qu'elle ne parle pas à des blogueurs. Pourtant, lors de mon appel à la FCCQ, je me suis présenté comme journaliste et non comme blogueur. Conclusion : Mme Bergeron semble avoir agi de façon à ce que la présidente de la FCCQ ne me rappelle pas concernant le projet de financement.

Ces faits m'ont été rapportés par des témoins dignes de foi.

Encore une fois, l'on a tenté de bloquer la liberté de presse. Une tradition à Sainte-Adèle.

Anonyme a dit...

Il faut dénoncer le comportement de Mme Marcelle Bergeron. Il est important de le faire cette semaine en plein dans la semaine des cdc du Québec.

Au même titre que les irrégularités de Mongeau et Cardinal , svp M.Bérard , allez jusqu'au bout de ce dossier.

Merci

Anonyme a dit...

Go André Go...

Je trouve ça ben drôle de voir les chieux, les peureux, les pas de colonne, les poltrons, les pleutres et j'en passe me camoufler derrière Bérard en croyant qu'une seule personne peut faire la différence.

Peu importe, si le sujet de controverse est le DG, le maire, la Rollandgate, le CCSA, le CLD, le greffier, etc. il faut se tenir debout et faire circuler les faits et l'information afin d'aider les gens comme André à faire leur travail.

Pas besoin de se nommer juste de dénoncer.

André Bérard a dit...

@ anonyme 3:59

Très judicieux ce commentaire! Un journaliste d'enquête ne peut rien faire sans informations ou sans informateurs.

J'attends vos courriels! ;-)

johanne a dit...

dans la mesure que les informateur denoncent sans avoir des interets obscure et ceci est la vrai question
to be or not to be!

Maurice a dit...

$250/année obligatoire? Si ils ont comme but de décourager les nouveaux commerces de s'installer ici, ils font très bien!

Ils semble qu'ils suivent toujours l'approche de notre ancien maire! Rappelons que depuis qu'on a élu JPC, nous payons 30% de plus en taxes, en moyenne, et cela pour payer les salaires des urbanistes et la destruction de notre parc, entre autres (et pendant que nous avons perdu notre centre de ski principale, qui est l'attrait principale de notre village pendant 6 mois de l'année).

Éviddement, le "grand ménage" de nos élus et leurs amis n'est que commencé!

FILOU a dit...

À LA QUESTION DE ANONYME 11:31 AM
"Finalement chere blogueure , est-ce que notre administration publique est plus notable depuis le départ de JP Cardinal ? Non selon moi. Ce conseil est très fragile et il improvise dans toute ses interventions. Pour ceux qui voyaient Josée Barbeau comme mairesse , WOW , je crois que vous étiez dans le champs! Depuis le départ de Cardinal , où est-elle ? A-t-elle encore un pouls ?"

J'en doute ...

André Bérard a dit...

Mise au point

Josée Barbeau n'a jamais prétendu au poste de mairesse. Ce sont les lecteurs de ce blogue qui l'ont décidé pour elle. Josée Barbeau est conseillère et semble vouloir le rester jusqu'à preuve du contraire. Évitons de créer des héros ou des héroïnes instantanés. En tant que citoyens, soyons vigilants, critiques et impliqués dans la vie de notre communauté. Ainsi, nous éviterons les situations chaotiques comme celle que nous vivons en ce moment.

Anonyme a dit...

Désolé André, Filou a raison, où est Josée Barbeau et la transparance promise de M. Guinard?

Allez, combien $$$ pour le départ de Jean-Paul ?

André Bérard a dit...

Pourquoi viser spécifiquement Mme Barbeau et M. Guinard ? La logique ne devrait-elle pas inclure M. Latour, M. Lamarche et M. Quennville, dans votre question? Quant à la mairesse, elle a, à de multiples occasions, fait la démonstration de son opacité.

Pour ce qui est du coût de la démission de M. Cardinal, la réponse est probablement la suivante : celui fixé par la Loi sur les cités et villes.

Comprenez-moi bien, je suis le premier à dénoncer le manque de transparence du conseil. Seulement, je comprends mal la raison qui vous pousse à viser particulièrement ces deux conseillers.

Anonyme a dit...

nous meritons latour comme maire

Anonyme a dit...

André,

Je ne parle pas de Houle, Latour, Lamarche et Quennville car ils ne méritent aucune attention.

Je vise les personnes qui ont réussi à se tenir debout un bref moment (Josée Barbeau faiblement appuyé par M. Guinard) mais qui malheureusement sont retombés dans les vielles habitudes de gestion, de ligne de parti (c'est ça être indépendant?)

André Bérard a dit...

@ Anonyme 9:22 AM

Je comprends mieux votre point. Merci!

anne a dit...

Monsieur Bérard,
Tout d'abord, BRAVO. Pour la combativité qui vous allume. Pour l'intégrité, prémice de toutes vos batailles. Adéloise, je consulte Blogue-Notes très, très régulièrement. Ne serait-ce que pour me délecter de tout ce qui me serait interdit de savoir si je me fiais uniquement aux journaux locaux...
Il y a de la "Houle " à Sainte-Adèle. Excusez-la...

André Bérard a dit...

@ Anne

Très gentil. Merci!

FONCTIONNAIRE a dit...

Bravo Monsieur Bérard pour la qualité de vos interventions. Déjà quelques mois que je regarde vos articles dans le journal Accés et je veux vous dire bravo pour la précision et la transparence de vos propos.

Je suis un employé de la ville de Sainte-Adèle et j'adore vous lire car avec vous et votre équipe du journal Accès , nous avons l'heure juste en ce qui concerne la régie interne de mon employeur.

Pour être honnête avec vous , je me demande pourquoi vous n'êtes pas déjà dans un grand quotidien comme La presse ou autre.

Anonyme a dit...

Pour votre information M. Bérard, cela fait 3 ou 4 ans que la Chambre de commerce de Saint-Sauveur oblige les commerçants à devenir membres et perçoit la cotisation via le compte de taxes.

André Bérard a dit...

@ Anonyme 2:52 PM

Pour votre information, je le savais. Regardez ce qu'est devenu St-Sauveur : une banlieue truffée de centres commerciaux et de boutiques, où la circulation est parfois tellement dense que les résidents doivent mettre 45 minutes pour aller acheter du lait au dépanneur. Est-ce là le modèle dont il faut s'inspirer?

@ Fonctionnaire
Très gentil vos commentaires. Merci. Certains vont chercher qui vous êtes! Moi le premier! ;-)

Anonyme a dit...

Monsieur Bérard,

Vous êtes dans le monde des médias depuis un bon moment. Je suis certain que vous allez comprendre que mon cas est sous enquête et que dès le verdict rendu, je vais le rendre public.

De mon côté j'ai absoluement rien à me reprocher et malheureusement, la ville de Sainte-Adèle ne peut en dire autant dans mon dossier.De plus, sans prétention, je peux vous dire que la majorié des gens qui me connaissent à Sainte-Adèle , vont être étonné de découvrir une autre facette de l'administration publique de Sainte-Adèle.

Anonyme qui bientôt sortira de l'anonymat avec grand plaisir !

André Bérard a dit...

@ anonyme 12:17 AM

Le moins que l'on puisse dire, c'est que vous avez le sens du «teaser». Vous connaissez mon courriel. Si l'envie vous prend d'en dire un peu plus long, avec la garantie que votre histoire ne sera pas divulguée contre votre gré, n'hésitez pas. J'ai au bas mot cinq personnes qui sont dans une situation similaire à la vôtre et qui m'ont confié leurs dossiers. Aucune d'elle n'a eu à le regretter.

Bonne chance dans votre dossier.

Anonyme a dit...

Merci Monsieur bérard,

Il est certain que vous allez être invité à connaître les détails de ma mésaventure avec la ville de Sainte-Adèle une fois le dossier réglé.

Je suis tout de même satisfait de vous lire à l'effet que pas moins de 5 personnes vivent le même calvaire et ce dans le silence.

À très bientôt.

André Bérard a dit...

@ Anonyme

J'ai d'excellents informateurs. Je crois même avoir une bonne idée de votre identité. Assez pour ne plus mettre en doute vos affirmations. J'aurai grand plaisir à vous parler lorsque vous jugerez que le moment sera venu.

Anonyme a dit...

M. Bérard , en toute connaissance de cause et ce bien conseillé par mon procureur , ma participation à votre blog m'aide à passer au travers de l'épreuve que mon employeur me fait vivre. Il constitue un divertissement en un premier temps et en un second temps , nous offre des détails (à validider toutefois) utile pour mon dossier.

Seulement le fait d'avoir appris ,sous toute réserve, que vous affirmez connaître plus ou moins 5 personnes qui vivent la même situation que moi , aide beaucoup mon procureur à orienter son investigation. Par exemple, je ne serait pas sous toute réserve un cas isolé. Le problème serait plutôt une culture d'entreprise malsaine.

Merci de votre excellent travail de journalisme !

André Bérard a dit...

@ Anonyme

Je suis ravi d'apprendre que ce carnet vous procure un certain soulagement. Cependant, je vous invite à la prudence quant à vos révélations sur votre cas. Sachez que les élus (bien que plusieurs le nient) ont le nez collé sur ce carnet et l'analysent à la loupe. N'en dites pas trop pour l'instant afin de ne pas nuire à votre cause. Bien qu'ayant une bonne idée de votre identité, je suis incapable d’affirmer que les personnes auxquelles nous faisons allusions vivent la même situation que vous. Je suis certain d’une chose : beaucoup sont insatisfaits et n’osent parler ouvertement.

Anonyme a dit...

Merci monsieur Bérard.

Dans mon cas , il n'est pas question seulement de simples insatisfactions. Ma situation vécu est beaucoup plus grave et elle a été très lourde d'impacts et de conséquences. La revanche sera douce au coeur de l'indien.

En ce qui concerne les élus qui visitent ce site , je ne suis pas naìf je sais très bien que certains visitent ce blog.

De mon côté (procureur à l'appui) , aucun problème dans mon cas car les lecteurs ne peuvent que présumer, soupçonner , présager ou encore fabuler sur mon identité. Devant une commission , ça prend beaucoup plus que des soupçons. Et peu importe , je ne dévoile aucun détails sur mon histoire , ne nomme pas de noms et j'utilise avec joie mon identité d'ANONYME.

MAIS en temps et lieu , il y a des individus qui vont payer la note de leurs images et de leurs intégrités lorsque la vérité va sortir. Je peux seulement leurs rappeler que la gestion d'employés ne se fait plus comme dans les années 50 ou à peu près toutes paroles condescendantes et gestes d'intimidations étaient tolérées!

Merci et à bientôt....

Anonyme a dit...

.......De plus j'ai oublié de vous mentionner dans mon message de 11h23 que je suis totalement à l'aise de communiquer avec vous car je n'ai absolument rien à me reprocher.Je suis un employé apprécié de mes collègues et sans reproche au travail comme un bon nombre de fonctionnaire qui sont malheureusement mis dans le même lot que les quelques imbéciles présents à l'hôtel de ville et ses bureaux minicipaux.

Lorsque je me couche le soir je dors l'esprit tranquille. Je ne peux en dire autant de certaines personnes à la ville de sainte-Adèle.