«Le journalisme civique vise à fournir aux gens des possibilités d'intervention afin de les amener à agir, et encourager l'interactivité entre les journalistes et les citoyens. Il cherche à créer un dialogue avec les lecteurs, au lieu de se borner à transmettre les informations en sens unique et à inonder le public de données, comme cela se passe si souvent dans le journalisme traditionnel.»


— Jan Schaffer, directeur du Pew Center For Civic Journalism

05 octobre 2007

Liberté d’expression ou liberté d’exception?

Goliath 1, David 0

Selon le mythe biblique, c’est pourtant David, le roi hébreu, qui abat le géant philistin et non l’inverse. Pas en 2007, pas à Sainte-Adèle, qui à l’heure actuelle est le théâtre d’un combat opposant un Goliath à un David. Un géant, qui n’a de grand que son mépris de la liberté d’expression. Un géant qui fait ripaille et qui n’a aucune intention d’en laisser au suivant. En fait, il rappelle davantage le géant du conte Jack et le haricot magique, car celui-là vit sur un nuage, au-dessus de tout et de tous.

Adélois, ce conte est bien réel. L’action se déroule sous vos yeux et dans votre ville. Seulement, personne ne peut le raconter. Le géant n’aime pas les conteurs. Il les menace du haut de son arrogante suffisance. Son royaume est établi dans une zone grise sur laquelle on ne peut diriger aucun projecteur, car c’est aussi sa zone érogène, celle qui lui procure tous les plaisirs. Il a des amis le géant. Des ogres voraces, qui se goinfrent des miettes tombées dans les failles de la Loi. Lorsqu’ils mangent, y a comme bruit, ça fait slapp, slapp, slapp!

Un droit inaliénable la liberté d’expression? Pas sûr!

Rumeur sur la Ville

Je l’ai entendu une fois, puis deux, puis trois, puis quatre: Jean-Paul Cardinal songe à poser sa candidature à la prochaine élection municipale de Sainte-Adèle. Selon les bruits, il veut (re) devenir maire! Vous savez quoi? J’y crois à cette histoire, car c’est pile dans les cordes du personnage: faire dépenser une centaine de milliers de dollars aux contribuables adélois dans une élection dans le seul but de se venger d’une poignée d’opposants. Le scénario vous parait délirant? Soyez prudents, car la petite politique qui se pratique à Sainte-Adèle pourrait vous réserver de très grandes surprises.

Pourquoi pas le clown Ronald McDonald, tant qu’à délirer. Nous sommes des habitués de la moulée grasse et indigeste.

7 commentaires:

Alain a dit...

Auriez vous une autre mise en demeure sur le dos M.Bérard pour parler ainsi?
Pour ce qui est du sujet,serions nous tous épais a ce point pour avoir élu tout ce petit monde deux fois de suite et par aclamation en plus de ça la deuxieme fois?
Je ne serais pas non plus étonné de voir se présenter notre ancien maire M.Grignon
IL l'a pas encore digéré la pillule.(Ha le pouvoir!!!)
Ou encore M. Lamarche, appuyé par l'ancienne équipe Cardinal.(ouach!!)
Descoteaux appuyé par toute la gang de la chambre.( $$$$$)
Pour ce qui est de Cardinal "Appuyé par toute la population qui l'a déja élu deux fois."
Ne sous estimez pas les épais M.Bédard

André Bérard a dit...

@ Alain

Non, pas de mise en demeure sur mon dos. Pas cette fois. Seulement, sachez qu'une entreprise de Sainte-Adèle menace de poursuites les médias qui veulent simplement faire leur boulot. Pour l'instant, je dois me limiter à cette simple allusion. Soyez assuré que je n'ai pas l'intention de laisser fouler ainsi le droit fondamental à la libre expression. Je rappelle que nous sommes au Québec et en 2007.

Anonyme a dit...

FR
Avec tout ce qui ce dit je me demande si un honnete citoyen oserais se présenter a la mairie,le bon monsieur ou la dame qui pourrait donner de son temps pour quelques années,je me demande réellement si les canditatures dans le contexte présent peut-être attrayant.

Stupéfiant d'apprendre que la mairesse par intérim va se renseigner sur les dossiers de la ville ainsi que les conseillers,maususse que j'aime ça.Bon cela va etre difficile,mais avec beaucoup d'effort et de l'aide pour tout décortiquer,bof oubliez cela,rendez vous a la fin de votre mandat et retournez écouter Virginie ou qque chose du genre avec vo'te tite femme ou mari et les enfants.Ben oui vous avez fait votre effort,et nous ne l'oublieront pas juré et craché.

Bon,j'aimerais m'étendre sur la chambre de commerce,j'y reviendrai plus tard,doux Jésus un maire ou un conseiller serait apprécié,le lobby serait facilité.

Zoreilles a dit...

Soyez assuré que je comprends tout ce qui est contenu dans cette simple phrase, « Pour l'instant, je dois me limiter à cette simple allusion ». Pourtant, la liberté d'expression n'est pas en danger à Sainte-Adèle, tant que vous y serez.

Il vous faut faire preuve de beaucoup de talent et de maîtrise de la langue écrite, de même que du monde des relations publiques et médiatiques. Vous y arriverez, je n'en doute pas une seconde.

Ma seule inquiétude, c'est plutôt du côté des gens qui sont surinformés et désinformés... Savent-ils reconnaître la vérité quand ils la lisent ou qu'ils l'entendent? Savent-ils encore exercer leur jugement quand on leur présente à coeur de jour des topos de 30 secondes avec des images qui se heurtent, des propos sensationnalistes et une information pré-fabriquée, pré-formatée, pré-digérée, qui sert les intérêts politiques ou économiques de tous les Goliath?

J'ai un grand respect de la population en général mais je sais combien ils peuvent être manipulés par tous les départements de menteries publiques de nos institutions officielles...

L'éternel touriste a dit...

Sans verser dans les lieux communs disons qu'on a le élus qu'on mérite
C'est quoi l'idée de voter pour un
équipe qui ne prend même pas la peine d'avoir un programme et une vision à partager. Me semble qu'on pourrait faire de la politique autrement. J'ai hâte de voir les taux de participation aux élections scolaire.

Anonyme a dit...

je ne comprend pas trop le fait que eux ont droit aux avocats payé par nous tous!!!! et nous on ne peut pas s'en payer un pour se défendre!ya quelque chose qui ne fonctionne pas quelque part et on vote pour ca!!! on est tous des cons!

André Bérard a dit...

@ anonyme 5:38

Dans le cas qui nous intéresse, il ne faut pas lorgner du côté de la municipalité, mais plutôt vers celui d'un «promoteux» adélois.