«Le journalisme civique vise à fournir aux gens des possibilités d'intervention afin de les amener à agir, et encourager l'interactivité entre les journalistes et les citoyens. Il cherche à créer un dialogue avec les lecteurs, au lieu de se borner à transmettre les informations en sens unique et à inonder le public de données, comme cela se passe si souvent dans le journalisme traditionnel.»


— Jan Schaffer, directeur du Pew Center For Civic Journalism

14 novembre 2007

Eau trouble

Vincent Éthier, photographe au journal Accès, était présent lors du retrait du raton laveur qui «reposait en paix» dans le bassin d'eau potable du sommet bleu. Vous pouvez suivre l’opération dans un diaporama qu’il a mis en ligne en cliquant ICI

13 commentaires:

Anonyme a dit...

FR Si vous voulez que le video fasse effet,envoyez le a TQS,TVA,SRC.

Faut croire que le baril n'est jamais assez plein.

PS.C'est aussi l'endroit qu'il y a eu un massacre d'arbres.

Anonyme a dit...

Aux troubles...

Avez-vous remarqué avec quelle rapidité les lumières de la Croix de Sainte-Adèle brûlent sinon explosent du bas vers le haut ?

Avez-vous remarqué avec quelle rapidité le Gardien de la Croix, gère les ampoules de la Croix de Sainte-Adèle en les faisant sauter une par une avec sa carabine ?

Avez-vous remarqué avec quelle célérité et dévouement le futur dauphin du gardien de la Croix de Sainte-Adèle, en l'occurence Claude Descôteaux, s'occupe de ramener le bon ordre dans le dossier du "chasseur d'ampoules" de la Croix de Sainte-Adèle ?

Avez-vous remarqué que depuis la construction du réservoir d'eau potable du Sommet Bleu il n'y a jamais eu de problèmes avec des animaux à l'intérieur du bassin, sauf depuis que l'accès au réservoir est protégé par des barrières et des caméras de sécurité ?

Avez-vous remarqué que le Gardien de la Croix est soudainement devenu la Gardien du Bassin ?

Messsieurs Dames du journal Accès, soyez un peu plus perspicaces et impartials dans vos propos, votre transparence est pour le moins trouble ...

Anonyme a dit...

RÉVEILLONS-NOUS BANDE DE CAVES !!!

André Bérard a dit...

@ anonyme 4:04 pm

Très amusant! Vous avez des preuves, des photos, des témoignages prouvant vos allégations? Si la réponse est oui, empressez-vous de me les communiquer, ou mieux, écrivez-moi. Si ce que vous avancez est vrai, je me ferai un devoir de publier ces faits. Jusqu’à preuve du contraire, vos propos ne sont qu'une collection d'allégations qui restent sans fondement.

Lorsque les ampoules sont remplacées, sont-elles simplement brûlées ou éclatées? C'est facile à vérifier. La prochaine fois qu’elles seront remplacées, que la Ville prenne des photos. Nous serons enfin fixés.

Ce qui est vérifiable, c’est la présence de cadavres d’animaux dans le bassin. Ce qui est vérifiable, c’est la position de la Ville dans ce dossier. N’en déplaise à notre mairesse, l’absence de coliformes fécaux, on s’en balance: il y avait des cadavres d’animaux dans un bassin d’eau potable! C’est normal ça? On élude ici le véritable problème en répétant ad nauseam qu’il n’y a pas de coliformes. Si je mets le cadavre d’une souris dans votre verre d’eau en vous garantissant, preuves à l’appui, qu’il n’y a aucune trace de coliformes dans votre verre, le boirez-vous?

Monsieur ou Madame l’Anonyme, soyez un peu plus perspicace et impartial(e) dans vos propos, votre transparence est pour le moins trouble ...

Combien d’animaux ont putréfié dans ce bassin jusqu’à leur disparition complète avant que le citoyen Lupien le «barricade», comme vous semblez le prétendre?

Si je résume votre commentaire: M. Lupien s’amuse à tirer sur les ampoules de la croix et à noyer des ratons laveurs dans le bassin d’eau potable? C’est une hypothèse qui en vaut une autre. J’attends les témoignages avec impatience. Vous pouvez communiquer avec moi à l’adresse courriel suivante : aberard@facteurg.com

Si vos faits sont vérifiables, ils seront publiés.

Anonyme a dit...

a sainte-adele vous etes une bande de cave apres vous avoir fait fourrer par votre conseil de ville avec mongeau. demission ou congediement ?

la ville paye un branchement avec votre argent aux egouts du meme promoteur attitude nord qui a baigne avec mongeau cardinal bosco.

le conseil donne leur demission mais la houle est pire que cardinal. pourquoi cardinal part en meme temps que mongeau coincidence ?

chu a boute

Anonyme a dit...

M. Bérard,

Sur quelles éléments de preuves vous appuyez-vous pour dire que ce raton-laveur est tombé soit par inadvertance ou soit par l'aide d'une main malfaisante dans le réservoir d'eau potable ? des photos ? pas très fort.

Comme rien ne prouve hors de tout doute que ce n'est pas M. Lupien qui est l'auteur de cette funeste trouvaille dans le bassin, je demeure sceptique face à l'impartialité de tous les intervenants dans ce dossier.

Ce qui n'excuse aucunement la ville.

Pour ce qui est des coupes d'arbres nocturnes et des aménagements sans permis sur la propriété de M. Lupien, il s'en trouve que les médias ne cherchent pas trop fort de ce côté ...des allégations encore sans doute sans fondement !

Quand vous dites que "Jusqu’à preuve du contraire, vos propos ne sont qu'une collection d'allégations qui restent sans fondement", je propose que, comme journaliste, que vous soyez présent lors du remplacement des ampoules et ce, en présence de vos confrères des autres hebdos pour rapporter les faits et apporter un "éclairage" objectif sur ce qui se passe dans le "Pays-d'en-Haut" du Sommet Bleu.

Le dossier Lupien est très complexe et demande que la lumière soit faite sur l'ensemble du dossier et non seulement sur la question de l'eau potable.

Anonyme a dit...

On devrait lire "Sur quels éléments de preuve ..." au lieu de " ... Sur quelles..."

Désolé,
Anonyme 8:30 PM

Anonyme a dit...

Povre anonyme,

j'imagine que le problème du bassin du Mont-Sauvage est aussi la faute à Lupien.

Tiré du site www de la ville de Sainte-Adèle:

"Installation d’une clôture de sécurité sur le réservoir du Mont-Sauvage

Une clôture sera bientôt installée pour sécuriser davantage ce site de distribution d’eau potable.

D’autres mesures seront également entreprises pour protéger d’autres infrastructures de distribution d’eau potable."


C'est pas drôle, le riche Lupien, qui a une maison sur le top de Sainte-Adèle, pis qui s'amuse à péter des ampoules sur la croix avec une carabine.

Faut être de Sainte-Adèle pour penser comme ça.

Hey, la croix je m'en fou Houle.

Pierre Leblanc a dit...

A ce que je vois, les deux protagonistes s'invectivent a travers ce blogue.Pas fort!

André Bérard a dit...

@ anonyme 8:30 am

Vous avez raison: il est impossible de prouver que ce n'est pas M. Lupien qui a «poussé» les ratons dans le bassin. Même chose pour les ampoules de la croix qui brûlent ou éclatent. Je sais cependant que la Ville a été à mainte reprise avisée des problèmes de sécurité entourant le bassin. Comme le mentionne l'autre anonyme, la sécurité de plusieurs bassins est compromise par le laxisme des responsables. J'ai des témoignages de première main le confirmant.

Concernant votre invitation au «changement d'ampoules», je suis partant.

Sachez que je ne prends pas partie dans ce dossier. M. Lupien est un citoyen adélois. Lorsqu'on l'appelle pour tenter de défricher son dossier, il répond aux questions, fournit des documents, etc. Lorsque l'on appelle la Ville, elle reste muette ou s'enlise dans des explications vaseuses et labyrinthiques.

J'ai personnellement compulsé le dossier de M. Lupien et honnêtement, à défaut de connaître la version de la Ville qui demeure un mystère bien gardé, je dois avouer, sous toute réserve, que la déconfiture de la Ville est à prévoir lors du procès concernant le droit de passage et l'accès aux structures située sur son terrain.

Pour l'instant, vous faites un procès d'intention à M. Lupien, en suggérant qu'il pose certains gestes déplorables. De mon côté, je dois m'en tenir aux faits.

Le mieux que je puisse faire, c’est de communiquer avec le principal intéressé et lui demander de vérifier l’état des ampoules qui sont hors service. Si elles sont effectivement éclatées, ça soulèvera des questions. Sinon...

Je sais que M. Lupien n’a pas bonne presse auprès des Adélois. Je tente simplement de ne pas mêler les cartes et d’observer les faits un à un. La coupe d’arbres nocturne (je ne suis pas au courant de ça) n’a rien à voir avec la sécurité du bassin d’eau.

Je trouve vos commentaires très stimulants et formulés de façon irréprochables. Merci de l’intelligence avec laquelle vous faites valoir votre point de vue.

Pierrot a dit...

L'anonymat permet de dire n'importe quoi sur n'importe qui, sans avoir à justifier ou prouver ses dires et ses allégations.
Si la présomption d'innocence s'applique à des gens accusés de meurtre, elle s'applique également à Lupien.
S.V.P. modérez vos transports les anonymes et aidez plutôt Bérard à faire la "lumiére" sur les bris d'ampoules et l"autopsie" de l'histoire des cadavres de ratons!
Tout est possible; rappelez-vous la GRC qui posait des bombes pour faire peur au monde et discéditer le FLQ.

Jean-Pierre St-Germain

Anonyme a dit...

Povre Pierrot,

Faire un possible lien entre les agissements de la GRC et Lupien démontre votre maturité pour vous présenter à la tête de la ville. Allez, vous êtes l'homme qu'il nous faut.

ps mon nom est Sebastien.

Pierrot a dit...

Cher Sebastien, tout ce que je voulais insinuer c'est que c'est peut-être quelqu'un de la ville qui pose ces gestes pour discréditer Lupien.
Je n'en sais rien mais tout est possible!
Je suis triste pour toi Sébastien que tes parents ne t'aient pas aussi donné un nom de famille.
Peut-être en as-tu un que tu n'oses pas révéler?

Jean-Pierre St-Germain