«Le journalisme civique vise à fournir aux gens des possibilités d'intervention afin de les amener à agir, et encourager l'interactivité entre les journalistes et les citoyens. Il cherche à créer un dialogue avec les lecteurs, au lieu de se borner à transmettre les informations en sens unique et à inonder le public de données, comme cela se passe si souvent dans le journalisme traditionnel.»


— Jan Schaffer, directeur du Pew Center For Civic Journalism

13 mai 2008

Développement du centre-ville adélois: la machine est en marche

Dans un discret avis public publié en page 53 de l’édition du 9 mai dernier du Journal Lavallée, la Ville de Sainte-Adèle annonçait le lancement d’un appel de qualification «dans le but de retenir une entreprise apte à fournir des services en construction d’immeubles et en gestion de projets immobiliers.» Plus bas dans le texte on peut lire:«Les demandes de qualifications ne seront pas ouvertes publiquement.»

Ai-je manqué un épisode de la série Centre-ville? Sommes-nous déjà au stade de la construction? Que va-t-on construire dans ce parc? Le site officiel de la Ville reste muet quant à la nature de ces constructions. Pour en apprendre davantage, il faut consulter le compte-rendu de la dernière réunion du conseil d’administration de la chambre de commerce de Sainte-Adèle :« Îlot Grignon – M. Lamarche explique que le conseil modifie légèrement les plans, par exemple les espaces de stationnement seront diminués de 500 à environ 400, une partie résidentielle sera ajoutée à l’intérieur de l’îlot, une bibliothèque avec verrière sera peut-être ajoutée, etc. La Ville est actuellement à la recherche de promoteurs. Cette étape complétée, la Ville émettra des points de communications (vers septembre). Monique Meilleur Viau suggère que les personnes qui faisaient partie du comité initial continuent d’y œuvrer. Gil Imbert se joint au comité.»

Il me semble avoir entendu durant la dernière campagne électorale que l’on procéderait enfin à une véritable consultation publique à propos de la revitalisation du centre-ville. Plusieurs soutiennent que ce projet a souffert jusqu’à maintenant d’un manque de transparence qu’il faut de toute urgence corriger. Nous savons que les projets les plus prometteurs sont ceux qui obtiennent l’accord de l’ensemble de la communauté. Exception faite des commerçants, qui exigent toujours plus de cases de stationnements, je ne crois pas que le projet dans sa forme actuelle — qui semble d'ailleurs variable — obtienne l’accord des Adélois. Entre l’obsession des uns concernant les cases de stationnement et celle des autres qui souhaiteraient reproduire la forêt boréale dans le centre-ville, se trouve possiblement le projet qui plairait à l’ensemble des citoyens.

Les informations parcellaires qui nous parviennent laissent croire que l’on est à concevoir un projet de type buffet, de ceux qui proposent un petit peu de tout, et beaucoup de riens. La revitalisation de ce quadrilatère est une étape importante dans le développement d’une ville qui par le passé a raté beaucoup de rendez-vous avec le bon sens. Il est impératif que les citoyens s’assurent que ce projet servira les intérêts de tous et non ceux d’un petit groupe de lobbyistes souterrains bien connus. Certains de ceux qui sont associés à plusieurs fiascos adélois gravitent aujourd’hui autour de ce projet. Quand les mauvaises idées circulent sans cesse à l’intérieur d’un même groupe de visionnaires myopes, il ne faut pas s’étonner que Sainte-Adèle soit aujourd’hui une ville où l’on retrouve une forte concentration de projets inachevés et discutables sur le plan de l’urbanisme. Souhaitons que les artisans de ce projet aient la sagesse d’étudier ce qui se fait ailleurs et surtout, qu’ils n’agissent pas avec empressement pour satisfaire uniquement les commerçants. Pour y arriver, il faudra, avant de construire, planifier et consulter. Plusieurs Adélois ont des propositions intéressantes concernant la revitalisation du centre-ville. A-t-on seulement la volonté de les écouter?

J’offre cette tribune à ceux et celles qui souhaitent exprimer leur vision de la revitalisation du centre-ville adélois. Dans quelques mois, il sera trop tard pour critiquer si personne n’agit alors que c’est le temps de le faire.

Un dossier à suivre

17 commentaires:

Anonyme a dit...

Les Adèlois doivent se mobiliser. Pourquoi ne pas créer un comité parallèle de citoyens?
Doris Poirier

COD4 a dit...

un autre projet direct dans le mur

André Bérard a dit...

@ Doris Poirier

Je suis tout à fait d'accord avec vous! La mobilisation citoyenne fait complètement défaut à Sainte-Adèle. En l'absence d'un regroupement citoyen, Blogue-Notes offre sa tribune à quiconque souhaiterait publier — y compris la Ville de Sainte-Adèle —, des textes, idées, points de vue et éléments nouveaux à propos du projet de revitalisation du centre-ville. C'est une occasion d'agir ensemble dans ce qui doit être un projet COLLECTIF.

Mon courriel: aberard@facteurg.com

N'hésitez pas à me communiquer vos textes. Tous les points de vue sont acceptés, même celui de la chambre de commerce. Ici, pas de censure, pas de point de vue unique, pas de boycottage. Tous sont invités à s'exprimer.

Anonyme a dit...

Et pourquoi pas tout simplement un grand jolie parc avec des allées pour piétons bien pavée et propre et permettre des foires toutes les fins de semaines avec des petits vendeurs ambulant des petits kiosques des amuseurs public des artistes qui exposent leur ouvres en plein air.
La ville pourra emmètre des permis pour une fin de semaine ou pour la saison.
Pas le style marche aux puces
Ca coutera pas cher ca et sa fera pas mal a personnes
les résidents et les touristes iront se promener et passer quelques heures.ca fera comme même quelque chose a faire a Sainte-Adèle les fins de semaines

Anonyme a dit...

Suite
Peut être aussi un petit étang avec des oies et des canards (a la Stanley parc en miniature)
Une mini fermette avec des daims et des chevreuils
Quel merveille c pourra être si seulement……..

Anonyme a dit...

Bonne idée Mme Poirier pour le comité.

Chapeau Mme Bérard pour votre ouverture d'esprit pour cet appel à tous.

De mon point de vue , je suis père de 4 garçons de 2, 4, 6, et 12 ans. Régulièrement , je vais dans l'ilot Grignon avec les enfants pour y faire des activités très soft tels bicycle , soccer , marche etc. C'est très pratique pour la famille car ça nous permet de faire le magasinage (épicerie, boulangerie ,pharmacie etc)

Par ailleurs , aux heures que je fréquente le parc(entre 16h00 et 18hoo), je croise beaucoup de petits amis de 5 à 10 ans qui s'amuse dans ce Central Park.

Bref , peu importe le développement choisis , il serai plaisant de conserver un petit coin de loisirs très modéré.

Avec les centaines d'autobus qui défilent au théâtre d'été chaque année ainsi que les centaines de clients du pine , des Soirées Nostalgia et autres activités, les visiteurs auraient un parc à proximité pour marché et contempler le centre-ville.

De plus , ce parc dynamique peut également s'harmoniser à chacune des grandes fêtes tels Noël , Hallowen , Pâques , Actions de grâce etc et ce avec des décorations pour chacune des occasions. Ça donnerai de la vie et de l'ambiance à Sainte-Adèle. Ça manque en ce moment.

Yannik Lemay

Claude Gaboury a dit...

Non à l'îlot Grignon.

Anonyme a dit...

"Il me semble avoir entendu durant la dernière campagne électorale que l’on procéderait enfin à une véritable consultation publique à propos de la revitalisation du centre-ville."

Tiens tiens! Moi aussi j'ai entendu cela pendant la campagne électorale et il a été élu.....alors?????

Anonyme a dit...

«Un moratoire et une véritable consultation où les élus et la population pourront se parler les yeux dans les yeux» Voilà la proposition que je réitère à la population de Sainte Adèle. Et tant qu'à y être pourquoi pas utiliser le scrutin de novembre 2009 pour y tenir un référendum cela ne couterait pas plus cher en terme de consultation et l'enjeu(le centre-ville) m'apparaît assez de taille pour intéresser les Adèlois-e-s.
Pierre Morabito

Anonyme a dit...

À Claude gaboury

Votre position est précise , NON à l'îlot GRIGNON!

Mais qu'est-ce que l'on fait de l'espace disponible?

Non à l'îlot Grignon ça veur dire quoi? On laisse la bâtisse actuelle se déteriorer? On laisse l'asphalte etc..... ????

Yannik Lemay

eric a dit...

Yannick,

Ce n'est pas les idées qui manque pour cet espace mais plutôt du courage politique pour empêcher le projet actuel.

André Bérard a dit...

@ Yannik et les autres

Vendredi, j'aurai une annonce concernant le projet de revitalisation du centre-ville. Une occasion unique de prendre part au débat de façon civilisée et constructive.

Pierrot a dit...

Non par ci, non par là, c'est beaucoup plus facile de dire non que de proposer des solutions!
Je garderais les tennis, (ce qui n'empêcherait pas de les embellir)
Je vois une mini piste cyclable pour les tout-petits, transformable en circuit de patinage l'hiver, quelques petits commerces, un casse-croûte santé, une micro-brasserie genre St-Arnould de Mont-Tremblant par exemple, (c'est vrai que je suis un grand amateur de bière!)
Juste assez de places de stationnement, mais pas un grand parking pour accomoder les cinémas, les banques et autres.
Une modeste galerie d'art pour les artistes de la région, une petite boutique d'artisanat pour les artisans de la région (pas un magasin de chaudrons et de couteaux à patates genre "Stokes"!)
Beaucoup de verdure et pourquoi pas un coin pour les horticulteurs (si on a pas de groupes d'horticulture, on pourrait en partir un!)
Evitons les gros commerce à but trrrès lucratif!!!

Jean-Pierre St-Germain

Anonyme a dit...

À JP St-Germain,

Très bon noyau de départ.....

Yannik Lemay

Anonyme a dit...

Je trouve les suggestions de Pierrot, Anonyme 10:50 AM, et Yanick Lemay très interessant, et très constructif pour la santé et bien être de notre "centre-ville" ! En fait, ils sont en ligne avec l'idée d'un "revitalisation" de notre parc... qu'il mérite depuis au moins 15 ans!

Rappelons que ça fait environ 25 ans que M. Théroet, notre maire, a mis un arret au dévéloppement de ce ilot en faveur de conserver une espace verte dans notre village.

Avec leur annonce dans l'arrière du journal le MOINS lu de notre région, les admins démontrent qu'ils manquent le moindre respect pour la volonté des citoyens. Dommage, un autre gang de Cardinal il semble...

Carl.

baron empain a dit...

"Je garderais les tennis, (ce qui n'empêcherait pas de les embellir)
Je vois une mini piste cyclable pour les tout-petits, transformable en circuit de patinage l'hiver, quelques petits commerces, un casse-croûte santé, une micro-brasserie genre St-Arnould de Mont-Tremblant par exemple, (c'est vrai que je suis un grand amateur de bière!)
Juste assez de places de stationnement, mais pas un grand parking pour accomoder les cinémas, les banques et autres.
Une modeste galerie d'art pour les artistes de la région, une petite boutique d'artisanat pour les artisans de la région (pas un magasin de chaudrons et de couteaux à patates genre "Stokes"!)
Beaucoup de verdure et pourquoi pas un coin pour les horticulteurs (si on a pas de groupes d'horticulture, on pourrait en partir un!)
Evitons les gros commerce à but trrrès lucratif!!!

Jean-Pierre St-Germain"

Pierrot pour maire! C'est votre meilleur poste sur le blog!

Liberal a dit...

Ne faudrait-il-pas définir ce projêt?
Premièrement, il faut le situer dans le contexte de l'économie touristique québecoise. La Presse du 31 mai 2008 nous décrit 'Les Visages du Québec' dont les 35 plus beaux villages, les neuf principales attractions et dix sentiers de randonnée pédestre.Aucun des beaux village dans les Laurentides mais Mont-Tremblant fait la cote des attractions et sentiers pédestres. Notre paysage extraordinaire est cicatrisé a Sainte-Adèle. L'entrée 67 de l'autoroute est probablement la plus laide des hautes Laurentides. Je suggère donc que le parc C-H. Grignon doit être aménagé
en fonction d'une entrée pittoresque par la sortie sainte-Marguerite 69 de l'autoroute.