«Le journalisme civique vise à fournir aux gens des possibilités d'intervention afin de les amener à agir, et encourager l'interactivité entre les journalistes et les citoyens. Il cherche à créer un dialogue avec les lecteurs, au lieu de se borner à transmettre les informations en sens unique et à inonder le public de données, comme cela se passe si souvent dans le journalisme traditionnel.»


— Jan Schaffer, directeur du Pew Center For Civic Journalism

04 mai 2008

Guy Paré «The Sequels»

MISE À JOUR ET PRÉCISIONS
[ Lisez le communiqué original publié sur le site Corporate Canada Travel (CCT).
Précisons également que Guy Paré n'est plus associé officiellement à Attitude Nord et que son rôle dans le projet sera celui de chargé de projet et non de promoteur, comme le laisse entendre l'article paru dans le journal des Pays-d'en-Haut. ]


En lisant la dernière livraison du journal des Pays-d’en-Haut, j’apprenais comme beaucoup d’Adélois que le géant américain de l’hôtellerie Howard Johnson « s'apprêterait à construire un nouveau centre de villégiature à Sainte-Adèle. L'hôtel de 120 chambres sera construit sur le terrain de l'ancien Quidi Vidi et c'est Guy Paré, d'Attitude Nord, qui en sera le promoteur.»

J’ai un nombre incalculable de fois soutenu que les clés de la ville avaient été cédées aux promoteurs. Cette nouvelle qui vient de tomber ravive cette conviction. En fait, elle la confirme. Voilà donc que le controversé Guy Paré — et je ne fais pas uniquement référence à l’affaire Mongeau — persiste dans son entreprise d’«urbanalisation» de Sainte-Adèle. D’abord avec les condos Delacroix, un projet dont les frasques ont fait la manchette. Ensuite, le Manoir de l’Aigle, un autre projet avorté qui fera place à celui du géant américain Howard Johnson, sous les bons offices de Guy Paré.

Si le projet se réalise, c’est la fin du Chanteclerc et des autres petites entreprises locales qui œuvrent dans le domaine de l’hébergement. Le faible taux d’occupation (environ 40 %) ne permet pas la venue d’un nouveau joueur de ce gabarit à Sainte-Adèle. Que feront les élus? Se contenteront-ils une fois de plus de plaider l’impuissance en invoquant l’argument anémique que le promoteur respecte les règlements municipaux? Tendront-ils docilement à Guy Paré, flanqué de son géant américain, l’Acte de décès d’un secteur d’activité vital pour la ville? L’enjeu déborde largement de la sphère légale. C’est un dossier politique qui appelle des mesures exemplaires afin de protéger les entreprises locales et de défendre les intérêts de tous contre le profit d’un seul. Le maire Descoteaux et son équipe trouvent dans cette annonce de la venue d’un géant américain à Sainte-Adèle une occasion unique de prendre position dans un dossier qui n’est pas le fait de l’ancienne administration.

Un observateur soulignait que nous assistons peut-être aux prémices d’une stratégie plus vaste visant à affaiblir les entreprises locales afin de les racheter à bon prix pour ensuite tripatouiller dans les zonages — une spécialité adéloise — et cerner une ville qui ne se défend plus.

Sainte-Adèle doit se libérer du complexe de la région qui la pousse à imiter les grands centres urbains. Elle doit miser sur ses forces et ses ressources et mettre au pas les promoteurs qui profitent largement du laxisme qui a caractérisé l’administration Cardinal face à ceux-ci.

30 commentaires:

André Bérard a dit...

J'ai dû retirer le commentaire d'un anonyme. Ceux qui souhaitent discuter de certains événements concernant Guy Paré ou Attitude Nord sont les bienvenus. Seulement, ils devront signer leur véritable nom s'ils sont persuadés de livrer de l'information et non des insinuations.

Votre collaboration est essentielle. Guy Paré et Attitude Nord sont bardés d'avocats prêts à décocher mises en demeure et poursuites. Exprimer une opinion est une chose. Insinuer en est une autre. Si vous êtes prêt à défendre votre point de vue, signez votre commentaire. Ne faites pas porter le fardeau de la preuve à ce carnet.

Merci

Anonyme a dit...

et puis? howard johnson,holiday inn
tim horton,pizza hut...........
c'est quoi le probleme voulez vous rester enfermer dans une capsule pendant que le monde change autour de nous c'est impossible.
la vie change pour le mieux ou le pire.
evolution naturelle.
que le plus fort l'emporte point final

Pierrot a dit...

Belle occasion de voir le nouveau conseil municipal à l'oeuvre!
Comment voient-ils l'avenir du village?
On est chanceux à Mont-Rolland, on ne semble pas intéresser les "gros" développeurs.

Jean-Pierre St-Germain

Anonyme a dit...

À Anonyme 10:48

SVP, monsieur/madame sans identité, il serait important de prendre votre gaz égale et de vous calmer le ponpon !!!!!

En lisant votre message , j'ai beaucoup de difficulté à saisir le fond de votre message. Corrigez moi si je suis dans le champs mais quand vous affirmez ....voulez-vous rester enfermer dans une capsule ..... Mon dieu , je crois que vous êtes un peu en retard sur la nouvelle. Informez-vous avant d'écrire. M Bérard est l'un des premiers journaliste dans le Nord qui a écrit des papiers sur des dossiers nébuleux dans la région.

Êtes-vous certain que M.Bérard et le journal Accès sont enfermé dans une capsule ? Au contraire , je crois qu'ils ont du mérite avec le style de journalisme préconisé.

M.Bérard et l'Accès sont conscients
que d'écrire sur les véritables enjeux de la région peut par conséquence faire perdre des ventes de publicités. En tout cas, certains commerçants de sainte-Adèle vont laisser faire les pubs dans l'Accès. Malgré cette source essentielle de revenu à la survie d'un hebdo régional , BRAVO à l'équipe d'Accès de rester fidèle à leur ligne de conduite.

Mr/Mme Anonyme bienvenue sur ce carnet ....

Yannik Lemay

André Bérard a dit...

@ Yannik

Merci pour le commentaire.

@ Anonyme

Si votre conception du progrès se résume à souhaiter la venue d'un Tim Horton à Sainte-Adèle, permettez-moi de douter de votre démarche. En fait, votre commentaire est l'exemple parfait du complexe de la région auquel je fais allusion dans mon billet. Votre vision est celle des Guy Paré de ce monde qui ont bien saisi que certaines petites villes mordent à pleines dents dans l'appât du progrès déguisé en Tim Horton, Wall Mart, et condos monstrueux.

Tous les intervenants du domaine touristique s'entendent pour dénoncer ce type de développement qui fait fuir les touristes qui visitent notre région pour se sentir dépaysés et découvrir les saveurs locales.

Anonyme a dit...

TRÈS BIEN DIT M.BÉRARD.

Vous avez tout à fait raison.

Voici un exemple de ville qui , autrefois avait une vocation très touristique, la ville de Sainte-Agathe. Évidemment, cette dernière mise encore sur le tourisme mais au fil du temps , Sainte-Agathe a développé une vocation prédominante de VILLE DE SERVICES.

Sur la 117 à Sainte-Agathe , on y retrouve : Tigre Géant, Wallmart, Provigo, MCDonald, PFK, Pizza Hut, Tim Hortons, Ford auto, Hôtel 8, Mikes, Rona, Canadian Tire, L'équipeur etc... De plus on y retrouve des services de santé tels l'hôpital , CLSC, Société automobiles (SAAQ), points de service exclusivement prise de sang, etc..... en voulez-vous encore M.Anonyme. Je dois vous dire que j'adore Sainte-Agathe pour l'ensemble des services offerts.

Par contre, personnellement , je ne trouve pas très attrayant le premier coup d'oeil en arrivant à Sainte-Agathe. Il faut toutefois traverser ce corridor [de style Drummondville] avant d'aboutir au superbe Lac des Sables.

On peux-tu ne pas faire les maudits suiveux et développer juste pour développer!

Tremblant c'est Tremblant , St-Sauveur c'est St-Sauveur pis Sainte-Adèle c'est Sainte-Adèle !!

On peux-tu avoir une identité propre aux Adélois? Pourquoi toujours imiter les autres comme le fait si bien le singe ?

Paris a son MontMartre ,Sainte-Adèle en veut un! Plattsburgh à son Howard Johnson , Sainte-Adèle veut le sien! New-York a son Central Park, Sainte-Adèle heeeeuu n'en veut plus ....

Est-ce que nos décideurs ont assé d'imagination pour notre développement et ainsi se démarquer des autres! Hey la gang , c'est possible d'être différent et unique.

Sainte-Adèle a droit aussi au bonheur , il s'agit simplement de sortir de sa chaise roulante et de réfléchir et ce avec tout le respect que j'ai pour les personnes à mobilités restreintes.

Bref, en espérant ne pas avoir trop de décideurs à Sainte-Adèle qui ont la vision de M.Anonyme.

Yannik Lemay

thesam a dit...

Bravo Yannik pour votre texte. C'est un délice a le lire et tellement la réalité de notre région, Bravo encore

Martine a dit...

Sainte-Adèle, je te quitte...

Tu m'as vue grandir et m'épanouir
Jouer à la marelle, à la poupée, «à l'aventure», dans tes forêts qui ont oublié, semble-t-il, l'écho de nos rires de petites campagnardes rayonnantes de vie et chaque jour transportées par cette création divine qui ouvrait si largement ses bras à nos espoirs les plus nobles et démesurés!

Autre temps, autres moeurs, les petites adéloises aujourd'hui ne sont plus aussi heureuses...

Tu me vois aujourd'hui devenir une femme et une maman. Mais j'avoue que maintenant, bof... J'te trouve plate en sacramant.

J'aurais voulu, chère, chère Sainte-Adèle, que ma fille évolue dans ton giron paisible, dans ta nature généreuse, dans cette splendeur dont tu regorgeait et que j'ai si bien connue avant.


J'aurais voulu pique-niquer encore sur les berges vierges de ta Rivière du Nord, j'aurais voulu continuer à jouir du soleil, nue sur tes rochers, voilée par cette verdure luxuriante qui te caractérisait jadis!

J'aurais voulu que ta croix ne s'éteigne jamais...

J'aurais voulu, mon Pays-d'en-Haut, t'aimer à jamais et que ma nouvelle famille te rencontre comme je l'ai fait trente mille fois... Comme je le faisais chaque jour il n'y a pas si longtemps...

Sainte-Adèle, je te quitte.

Le temps ne t'a pas fait, je crois. Tu vieillis mal, comme une étoile qui ne brille plus, oubliée de ton fidèle public. Tu te fais âpre, calculatrice et tu t'es laissée corrompre jusqu'à la moelle, ma vieille!

Tes nouveaux habitants t'ont eue et ça, ça me tue... Aussi je préfère partir avant de ne garder de toi que de mauvais souvenirs...

Sainte-Adèle, mon amie la plus intime, je baisse les bras et j'abdique devant ta nouvelle identité que je ne comprends pas.

Que je n'aime pas.

Montréal m'attend. Je lui parlerai de toi, de comme tu étais avant. J'irai sur le Mont-Royal, saluer la croix en souvenir de toi. Et j'espérerai à tout jamais le retour de ton humanité d'antan...

Sainte-Adèle, Adieu, mon amour.

André Bérard a dit...

Voici un extrait d'un article d'Henri Prévost, publié dans l'Écho du Nord du 2 mai dernier concernant le projet :

«La Ville n’a rien reçu

Paradoxalement, la Ville de Sainte-Adèle n’avait jamais entendu parler de ce projet avant la publication de ce communiqué (celui qui annonce le projet). Et d’ailleurs, en date de vendredi, aucune proposition à cet égard n’avait encore été acheminée aux services municipaux.

D’ailleurs, rien n’a encore bougé non plus sur le terrain des Manoirs de L’Aigle, un prestigieux complexe résidentiel dont la réalisation est prévue depuis plus d’un an sur le site du célèbre restaurant Quidi Vidi. «Aucun projet n’a officiellement été déposé», confirme le directeur d’urbanisme, Jean-Pierre Dontigny. Dans ce contexte, celui-ci se montre plutôt sceptique quant à un début des travaux à l’automne pour le Howard Johnson.

Il faut dire que l’homme d’affaire Guy Paré n’en est pas à une première controverse à Sainte-Adèle, où il était partenaire au sein de la société Attitude Nord et du projet immobilier Delacroix. Chez Attitude Nord, on souligne que M. Paré ne fait plus partie de l’équipe et que l’entreprise n’est plus liée au projet des Manoirs de l’Aigle. Un appel logé aux Manoirs de l’Aigle a démontré qu’il n’y a plus de service à ce numéro.»


Un projet majeur + Guy Paré + une Ville qui n'est pas au courant, voilà qui n'augure rien de bon.

Nous sommes en droit d'espérer un commentaire de l'Hôtel de Ville.

André Bérard a dit...

@ Martine
Quel commentaire triste et déchirant!

Claude Gaboury a dit...

Serait-ce le premier vrai test pour M. Descotaux ?

Anonyme a dit...

Si le projet se réalise, c’est la fin du Chanteclerc et des autres petites entreprises locales qui œuvrent dans le domaine de l’hébergement. Le faible taux d’occupation (environ 40 %) ne permet pas la venue d’un nouveau joueur de ce gabarit à Sainte-Adèle.

Voulez vous dire que la venu d'un nouveau joueur mettra en péril toute une industrie!!
Voyons donc je ne pense pas que l'ouverture peu probable soit elle d'un Howard Johnson tuera toute une industrie touristique
Je pense que vous êtes très alarmiste.
Un nouvel hôtel attirera une nouvelle clientèle
Votre calcul est faux puisque votre raisonnement est basée sur le fait que le nouvel hôtel partagera la clientèle actuelle dans ce cas il faut aussi penser que la fermeture de l’harfang des neiges et le manoir alpine a aider l’industrie !!! c’est faux
Si je pousse le raisonnement plus loin je dirait que si l’occupation actuelle est 40% et que le Chantecler ferme l’occupation des autres hôtels grimpera a 70% FAUX FAUX

Excuser moi …… ce raisonnement est totalement ridicule
Mais je suis d’accord avec vous qu’un Howard Johnson ne « fitera pas dans le décor »

Nagui
Hotelier

André Bérard a dit...

@ Nagui

Vous trouvez peut-être le raisonnement ridicule, moi, je pense au contraire que vous êtes naïf. Naïf de croire que le promoteur en question s'arrêtera là. Naïf de croire que ce type de projet n'aura aucun impact sur votre propre entreprise et sur les autres. Quand un mouvement est amorcé, il est ensuite impossible de l'arrêter. Si vous laissez aller les choses, vous constaterez rapidement que quand le loup est dans la bergerie, il est déjà trop tard. Je vous signale que d'autres entreprises qui œuvrent dans le même domaine que vous ne partagent pas votre point de vue.

Cela dit, je vous félicite de trouver le raisonnement ridicule et de signer votre nom. J'adore ça! Des débats, voilà ce qui manque à Sainte-Adèle. J'espère que d'autres prendront exemple sur vous.

Anonyme a dit...

À monsieur Nagui,

Bravo de ne pas vous cacher sous l'anonymat.

L'analyse que vous faites sur l'ajout d'un nouveau joueur dans l'hôtelerie à Sainte-Adèle me laisse perplexe.

Selon vos dires , l'ajout d'un Howard Johnson (+ou- 100 chambres) n'aura aucune incidence sur la situation des autre hôtelier qui n'ont pas la vie toujours facile.(septembre 2001 , force du Huard , doute d'une récession)

Je me permets de faire un parallèle dans le milieu des ventes à grande surface. L'arrivé des WalMart dans certaines régions a pratiquement rayé de la carte un bon nombre de petits commerces avoisinant ce géant. Le pouvoir d'achat de ces géants américains font que le petit commerçant doit souvent fermer ses portes , ne pouvant rivaliser avec les bas-prix de Goliath.

Je n'ai pas la prétention d'être un économiste de la trempe d'un Jacques Parizeau mais si vous avez une formule ou une théorie qui prouve hors de tout doute ce que vous avancez , j'aimerais , si le coeur vous en dit , la partager sur ce blog. Le cas échéant , vous allez être en mesure d'affirmer que notre raisonnement est complètement ridicule , comme vous le dite sur votre message initial.

Merci

Yannik Lemay

pouf pouf a dit...

Le problème n'est pas tant la venue d'un HJ à SA mais plutôt le gestionnaire de projet qui s'en occupe ;-)

Anonyme a dit...

Je comprend exactement ce que vous voulez dire mais attention ma prétention est la suivante

Vous partez du principe de l’existence d’un nombre X de clients qui doivent loger dans un nombre Y de chambres cette méthode de calcul est purement mathématique et fausse la réalité

Le nombre X de clients obliger de se trouver une chambre pour la nuit n’existe pas il faut le crée.

Le client potentiel est bombarder d’informations provenant de toutes les régions touristiques québécoises canadienne américaine et autres véhiculer par les intervenants

Chaque intervenant attire des clients vers sa région et vers son commerce

Ca veut dire que si moi j’annonce un forfait attrayant j’irais chercher un client potentiel qui a le choix d’aller a Québec, Charlevoix, Jay peak ou Myrtle Beach mais décide de venir a Sainte-Adèle grâce a l’offre attrayante que j’annonce.
Alors si on est 2 ou 3 a faire ca on attirera beaucoup moins de touristes que si on est 10 a le faire

l’exemple de Wal-Mart ne tiens pas la route
Wal-Mart aspire toutes la clientèles locale déjà existante tandis qu’un hôtel crée une clientèle venant d’ailleurs et qui a le choix entre sainte adèle et beaucoup d’autres régions.
Une chaine américaine attirera peut être aussi des américains !
(qu’on n’as pas vu ici depuis longtemps )
je ne dit pas que Howard Johnson est le bon choix je dis seulement que le raisonnement mathématique est faux.
Nagui

Anonyme a dit...

À monsieur Nagui,

Merci pour votre explication. Je respecte votre opinion mais je ne la partage pas.... c'est de bonne guerre.... bonne journée!

À Pouf Pouf

Il est vrai , si la rumeur est véridique , que le gestionnaire du projet HJ , bien connu à Sainte-Adèle , m'inquiète comme vous.

Yannik Lemay

André Bérard a dit...

@ Nagui

Je respecte votre point de vue, mais je reste persuadé qu'il comporte de multiples failles importantes, la première étant celle de croire qu'une chaine américaine attirera des Américains. L’organisme Tourisme Laurentides met l'accent sur l'importance de dépayser le touriste américain, approche appuyée par Michel Archambault, titulaire de la chaire de tourisme de l'UQÀM et par le chercheur François-Gibert Chevrier, les deux se basant sur les tendances observer à l’échelle mondiale.

De plus, votre calcul ne s'applique qu'à votre entreprise. Un Howard Johnson avec salle de conférence, piscine et restaurant menacera bel et bien le Chantecler, quoi que vous en disiez. Je trouve dommage que les commerçants n'élargissent pas leur vison à l'ensemble de la communauté adéloise et limite la portée de leur réflexion aux limites de leurs entreprises uniquement.

Les citoyens (entreprises et autres) ne devraient-ils pas travailler de concert? Le manque de vision commune est ce qui manque le plus cruellement à cette ville où règnent le chacun-pour-soi et les chasses gardées.

eric a dit...

Sincèrement M. Nagui,

Qu'y a-t-il de si intéressant présentement à Sainte-Adèle pour faire venir les Américains ici ?

Même les touristes "locaux" préfèrent allez vers le parc du Mont-Tremblant pour sa nature, Tremblant pour ses bistros et son village ou Saint-Sauveur pour ses factoreries et ses rues animées. Tant qu'à eux Saint-Jérôme et Sainte-Agathe récoltent la clientèle des services...

Ou est notre identité propre ?, qu'est-ce qui caractérise notre ville ?

Les amateurs qui ont administré notre ville (certains en font encore malheureusement parti) ont réussi à détruire le plus beau concept de sauvegarde du patrimoine avec le lamentable échec de la vallée du multimédia dans l'ancienne usine centenaire de la Rolland.

Ensuite, suite à la publication de statistiques démographiques, il fallait attirer les baby-boomers ici, et ce, à n'importe quel prix, en faisant pousser les condos et autres laideurs comme des champignons. Ce genre de développement qui amène des gens qui n'ont pas investi un cent dans le développement de la ville, mais qui viennent passer leurs vieux jours à en siphonner les ressources et les infrastructures. Les infrastructures vétustes et définitivement insuffisantes surtout au niveau du traitement des eaux usées...

Puis il y eut le fameux projet de l'îlot Grignon sorti tout droit de l'imaginaire des relations incestueuses entre promoteurs, chambre de commerce et administration public afin de relancer le centre-ville... je vais ici m'abstenir de commentaires.

Voilà que maintenant, c'est le HJ qui va nous sauver de la morosité dans laquelle cette ville est plongée.

Je crois que M. Descoteaux doit sortir le balai et faire de la place a du nouveau monde dans l'entourage de la ville, place aux nouvelles idées souvent perçues par la "gang" actuelle comme du négativisme à outrance.

Le cancer se guérit, mais jamais facilement.

Anonyme a dit...

À M.Bérard et Éric,

Bonne analyse messieurs....

La Ville de Sainte-Adèle a quoi à offrir ENTRE-AUTRE à sa population ?

1) Quelques activités de loisirs ici et là et le soutien financier à quelques organisme communautaire...

2)Les services réguliers(police,urbanisme etc)

3) Une vision de développement économique, récréotouristique durable

4)Un partenariat efficace et sain avec la Chambre de Commerce

Dans les 4 points susdits, il est tout-à-fait démocratique que la population se questionne sur l'efficacité des élus et des fonctionnaires à livrer la marchandise.




La Chambre de Commerce et la Ville de Sainte-Adèle ont quoi à offrir aux touristes et villégiateurs ?

1) Une ville orienté sur les SERVICES ou le TOURISME. (Le développement sera affecté par l'orientation choisis.)

2)Définir l'identité, l'image,l'atmosphère, l'aspect unique que la ville désire promouvoir afin de ce démarquer. (Ville-dortoire ou animée)tel que dit par M.Eric

Avec seulement les 2 points susdits, je crois qu'il y a assé de matière à réflexion pour quelques semaines de travail.

Toutefois, la population peut se questionner sur l'efficacité du développement.


Depuis les 8 dernières années à Sainte-Adèle , j'ai été témoin de plusieurs plans d'actions triennaux, quinquennaux. Envoye la visite en veux-tu des plans d'actions , des plans , encore des plans .....

C'est facile pour les DÉCIDEURS de Sainte-Adèle de présenter des plans d'actions. Est-ce que ces décideurs réalisent ou ont réalisés les plans d'actions ??? J'en doute !!!

Alors avant de se lancer dans l'aventure Américaine HJ, il serait souhaitable que les danseurs embarquent dans la valse Viennoise sur la même note......

Yannik Lemay

Anonyme a dit...

Rappelons que HOWARD JOHNSON n'a pas eu beaucoup de succès à Ste-Adèle dans les années 70 et 80, avec leur resto sur le 117 (bureaux actuels de Fleche Mag, versant le bowling). Ils ont commencé, dans l'époque, de construire un hotel à coté, mais c'est un projet jamais complété...
Carl.

Anonyme a dit...

Cher André
Je vous cite :
« Un Howard Johnson avec salle de conférence, piscine et restaurant menacera bel et bien le Chantecler »
A ceci je répond :
J’ai aucun doute que la venu d’un grand hôtel menacera le chantecler et aussi l’Esterel mais je vous rappelle que notre centre de congres n’a pas réussi a attirer des congres important et ce depuis les derniers huit ans alors bienvenue a un nouveau joueur qui peut être réussira ou les autres ont échouer
Je vous rappelle qu’un centre de congres qui réussira a attirer des congressistes aidera les petits hôtels les B&B et les restaurants de la ville.
Un centre de congres est un moteur économique très important
J’ai personnellement connaissance que depuis des année et jusqu’en 2000 le chantecler alimenter les autres hôtels de sainte-adèle ainsi que les restaurants de la cote Morin et du chemin du chantecler. Faites un petit tour sur la cote Morin et demandez aux restaurateurs pour vérifier mes affirmations.
Merci pour ce débat fort intéressant
Nagui

Anonyme a dit...

Monsieur Nagui,

Vous marquez un point .... de plus , il faut ce souvenir de la fragilité du Chantecler lors de la mise à pied des employés il y aquelques années sous pré-texte de rénovation majeur!

Yannik lemay

André Bérard a dit...

@ Nagui

«Un centre de congrès est un moteur économique très important». Vous avez tout à fait raison sur ce point. Seulement, je trouve dommage que pour en avoir un, nous devions construire à nouveau, alors que d'autres entreprises sur place sont en mesure de combler ce besoin. S'il existait un projet commun à Sainte-Adèle, un esprit de communauté, un dialogue entre commerçants et citoyens, nous pourrions nous affranchir du «syndrome du sauveur», qui se solde la plupart du temps par des projets inachevés. Nous avons toutes les ressources sur place pour y arriver par nous-mêmes, sans l'aide d'un géant américain.

En votre qualité d'hôtelier, votre participation à ces échanges est des plus précieuse. Merci de participer à ce partage d'idées.

Anonyme a dit...

WOW !!!!

Les échanges constructifs sur ce blog sont aussi intéressants qu'un bon match de tennis entre FEDERER & NADAL !!!!!!!

À touts les dénigreurs des blogs mais qui les visitent en cachette, il y a tout de même ,des sujets et échanges qui sont habiles, lucides et perspicaces.

La preuve, ce blog en union avec un hebdo on démontré un savoir-faire à la hauteur des médias populaire spécialisé dans le Journalisme d'Enquête.

Yannik Lemay

Anonyme a dit...

Oui, c'est des échanges très constructifs ici; en effet, ce blogue stimule plus d'engagement civile que les sessions du conseil municipale! "Sign of the times" - est-ce qu'il sagit du "conseil municipale du futur"?

Pour revenir à nos moutons, je me demande qui va fréquenter la secteur de l'hotelerie à Ste-Adèle, vu que nos centres de ski disparaissent aussi vite que les hotels se font construire!

La rentabilité du Chantecler, à longue terme, devrait nous occuper un peu plus, d'après moi. Imaginons l'alternatif : un lac rond entouré de condos! Cela aura un impact négatif sur la qualité de vie de TOUS les Adèlois(es) !

Si un jour je réussis de me rende à un des sessions du coneil, je proposerai un motion pour la souvention du centre de ski Chantecler (l'achat d'un T-bar pour remplacer la télésiège), et la mise-a-la-porte du dept d'urbanisme pour compenser. En passant, comment ça que le 40-80 été fermé durant la saison de ski?

- Carl.

Darius a dit...

A force de tenter d'ÊTRE LA COUR ARRIÈRE des américains en mal de réconfort et de sécurité, on devient culturellement et économiquement ASSIMILÉS. Tous les Wall-Mart du Québec peuvent bien prétendre qu'ils travaillent pour nous, ils n'en cachent pas moins l'idéologie de la maison mère américaine qui a financé la réélection de Georges W. Busch! Les hypocrites! Dans une cour arrière il y a des balançoires, des piscines et...des carrés de sable, où les châteaux finissent par s'effriter une fois l'intérêt passé. Mais, le touriste idéal n'est pas forcément qu'américain. Il y a des "outre-atlantique" qui choisissent de nous visiter pour ce que nous sommes et non pour visiter une réplique en miniature des Etats-Unis! Friands de culture, donc de consommation à saveur locale, unique, créative, dépaysante donc, INSPIRANTE, ils bouderont les Howard Johnson à connotation anglaise u.s., pour se plaire avec un Chanteclerc, Estérel, et auberges "frenchies" ou "indiennes" personnalisées. Je sais qu'il en faut pour tous les goûts et styles mais, c'est avec une bonne stratégie de communication-séduction que l'on pourra accroître le taux d'occupation des structures déjà en place. C'est en donnant le goût aux étrangers de découvrir QUI NOUS SOMMES, c'est-à-dire un peuple qui peine à maintenir son IDENTITÉ dans ce tsunami économique uniformisateur, où tout aux alentours devient "DRABE" (anglicisme venant de l'anglais drab, pour désigner une couleur de gris jaunâtre ou jaune grisâtre selon votre goût...)Et ça, c'est plate en "mots dits", gang de colonisés que nous sommes!!
Luttons donc contre cette "drabatisation" de notre milieu de vie en unissant nos efforts pour soutenir et encourager NOS COULEURS LOCALES.
( Autrement dit: Evitons d'en arriver à abdiquer comme la pauvre Martine!)
Darius

André Bérard a dit...

@ Darius

Êtes-vous un nouveau venu dans ce carnet? J'aime bien votre commentaire en général et votre néologisme en particulier: «drabatisation» que j'ajoute à mon lexique, juste à côté d'«urbanalisation». ;-)

@ Carl

Je suis heureux de constater que vous êtes toujours là. Je croyais vous avoir perdu.

@ Yannick

Vous contribuez vous-même largement à la qualité de ce débat, comme de nombreux autres lecteurs d'ailleurs.

Pierrot a dit...

Attention les gars, ne blâmons pas Wal-Mart et Cie pour tous nos maux!
Pour beaucoup de gens, qui n'ont pas beaucoup de sous, Wal-Mart est très attrayant. En général, ceux lque je connais qui lévent le nez sur Wal-Mart et Cie sont des gens très biens nantis qui n'hésitent pas à faire faire leurs "commissions" par les autres.
Souvent, ce sont eux qui pètent beaucoup de broue et qui font ensuite faillite sans payer les culs terreux qui ont travaillé pour eux!
C'est très "in" pour un animateur de Radio/TV de ridiculiser les gens ordinaires qui vont chez Wal-Mart ou McDo!

Jean-Pierre St-Germain

Anonyme a dit...

@André: Je n'ai jamais quitté André, pendant 4 mois Google n'acceptait ni mon nom et mot de passe d'utilisateur, ni des commentaire anonymes!

@Pierrot: concernant Wal-Mart, ça me fait penser à l'expression "je suis trop pauvre pour acheter cheap", ce qui réfère au couts, à long-terme, d'acheter des marchandises dui ne durent pas longtemps !

Carl.