«Le journalisme civique vise à fournir aux gens des possibilités d'intervention afin de les amener à agir, et encourager l'interactivité entre les journalistes et les citoyens. Il cherche à créer un dialogue avec les lecteurs, au lieu de se borner à transmettre les informations en sens unique et à inonder le public de données, comme cela se passe si souvent dans le journalisme traditionnel.»


— Jan Schaffer, directeur du Pew Center For Civic Journalism

08 mai 2008

OuacH2O (prise 2)

Le printemps dernier, j’attirais l’attention des lecteurs de ce carnet et des élus de l’époque — car il s’agit bien d’une autre époque — sur ce tuyau qui déverse impunément matière fécale, condoms souillés, tampons usagés, sachet de drogue et autres gracieusetés des égouts de Sainte-Adèle directement dans la Rivière-du-Nord. La «prise de conscience» des élus avait mené à la fermeture du site de mise à l’eau de l’entreprise Les excursions de la Rivière-du-Nord, situé à seulement quelques mètres en aval du déversement. La publication de mon billet m’avait alors valu un appel personnel du maire Jean-Paul Cardinal, heureux de m’annoncer que l’on procèderait sous peu à l’installation d’une grille de rétention des matières solides, une mesure temporaire, en attendant celles qui mettraient fin à ce déversement honteux. Un an plus tard : pas de grille de rétention, aucune mesure finale, sinon celle que l’on peut prendre du laxisme dont ont fait preuve les responsables dans ce dossier.

Rappelons que le tuyau fut volontairement brisé par la Ville afin que son contenu se déverse directement dans la rivière. Fait troublant : l’inspection des lieux nous montre que le site de déversement se trouve à proximité de l’usine de filtration des eaux usées et que selon toute vraisemblance, le tuyau — avant qu’il soit brisé — filait droit vers cette usine. Pourquoi l’a-t-on brisé? Qui a ordonné les travaux? Toujours pas de réponses.

Bien des drames ont secoué Sainte-Adèle depuis le printemps dernier. Résultat: une nouvelle administration qui en a plein les bras et qui possiblement ne connait même pas l’existence de ce déversement — du moins les nouveaux élus.

Je m’engage à accompagner personnellement le maire Descoteaux lors d’une visite des lieux, s’il le souhaite. Je m’engage également à accorder la même couverture médiatique aux mesures qui seront prises pour mettre fin à ce grave problème environnemental que je l’ai fait pour le laxisme dont ont fait preuve ses prédécesseurs.

L’invitation est lancée publiquement afin de jouer franc-jeu.

Article publié dans l'Accès du 7 septembre 2007 ICI

Prochainement: une vidéo du tuyau en action.

Légende photo: photo prise le 7 mai 2008. Une eau grisâtre qui exhale des relents d'égouts s'échappe du tuyau. Dans les branches: condoms, serviettes hygiéniques, sachets vides de drogue, le tout déversé directement dans la magnifique Rivière-du-Nord.

PHOTO: André Bérard

8 commentaires:

Pierrot a dit...

A mon avis,le tuyau a été brisé pour diminuer le volume des eaux usées acheminées normalement à l'usine de filtration.
Cette usine n'a pas la capacité suffisante pour traiter adéquatement toutes les eaux usées ce qui en soit, avec l'expansion de la ville depuis sa construction, n'est pas surprenant.
Ce qui est aberrant, c'est le fait que les autorités font semblant de ne pas être au courant.
Je vous suggère de contacter François Latour des services techniques qui pourrait peut-être vous éclairer, ainsi que le nouveau conseil, sur la nécessité du tuyau!

Jean-Pierre St-Germain

André Bérard a dit...

@ Pierrot

Les raisons que vous évoquez sont probablement celles qui expliquent la situation. Si c'est le cas, qu'on nous le dise, simplement. Que l'on cesse de nier les faits. J'ai cependant bon espoir que le nouveau maire s'y prendra mieux que son prédécesseur dans ce dossier.

À suivre...

baron empain a dit...

Et c'est pour la Riviere du Nord que les touristes americain vont venir au Howard Johnson?

Anonyme a dit...

QUEL LAXISME ....

C'est un problème qui a été signalé il y a au moins 1 an .... et voilà que la police environnementale qui met encore une fois à jour le problème, c'est un citoyen M.Bérard avec son BLOG !!!

OÙ SONT LES EMPLOYÉES DU MINISTÈRE DE L'ENVIRONNEMENT DE LA RÉGION DEPUIS 1 AN? Sortent-ils de leurs bureaux de St-Eustache à l'occasion?

Ha oui , petite tranche de vie, quand nous avons fait la réfection du pont de la rivière Doncaster dans le parc du même nom , l'employé du Ministère est venu se têter un bon lunch à Sainte-Adèle et accumulé une couple de KM à 45cents le kilomètre! Et ce seulement pour surveiller à ce que personne déplace une petite roche lors de la réfection du pont ... mais là la situation est moins dramatique , c'est seulement Monsieur Trojan qui nage avec Madame playtex tout en jasant avec Monsieur LeBrun ! Par dessus le marché , la famille spermatozoïde fait du kayak dans la rivière du Nord

À part Bérard et compagnie , il n'y a pas des écolos dans la régions ??? Tourenvert , Plein-air Sainte-Adèle , Grenpeace, Les pouces verts du Lac Millette etc...

À croire ce récit , y a pas grands écolos qui agissent et mettent de la pression sur les gouvernements municipal et provincial afin de réveiller les autorités concerné.

Comme le dit si bien Monsieur Le Baron , probablement que nos voisins américains souhaite venir dépenser les Supers Dollards Wal Mart dans région de plus en plus VERTE ???

En passant , bonne fête des mères et messieurs si vous avez l'idée de gâter nos MAMANS des Laurentides , pensez où vous allez jeter Monsieur Trojan après son quart de travail !!!!

Yannik Lemay

André Bérard a dit...

@ Yannik

Le principe qui s'applique ici est : loin des yeux, loin du cœur. Qui se soucie de ce tuyau à Sainte-Adèle? Si tous allaient constater le déversement in situ, la pression se ferait sans doute plus grande sur les responsables. Généralement, en politique, on s'occupe d'abord des dossiers qui ont une valeur médiatique. C'est pour cette raison que je m'engage à couvrir adéquatement les mesures qui seront prises afin de faire cesser cet écoulement immonde dans notre rivière.

En passant, j'ai bien ri avec ce M. Trojan, cette Mme Playtex sans oublier M. Lebrun. ;-)))

Anonyme a dit...

Merci Monsieur Bérard pour votre persévérance dans ce dossier prioritaire. Par contre il serait agréable que les groupes Vert de la région se joignent à vous afin d'unir vos forces...
y lemay

Anonyme a dit...

Pourquoi pas organiser une marche avec pancartes, tintamarre et Roy Dupuis ? Peut-être aurait-il plus de chance en s'occupant d'une rivière proche des résidents? ;)

Raoul a dit...

Du nouveau?

La rivière du nord coule dans celle des Ouataouais...

Ca ferait un bon slogan pour l'administration de St-Adèle: "Avec nous, vos étrons font du chemin..."

Faudrait vraiment contacter le Ministère de l'environnement pour signaler ca. Ca doit pas durer.
(c'est leur mandat et ya rien d'exceptionnel a leur signaler ca).