«Le journalisme civique vise à fournir aux gens des possibilités d'intervention afin de les amener à agir, et encourager l'interactivité entre les journalistes et les citoyens. Il cherche à créer un dialogue avec les lecteurs, au lieu de se borner à transmettre les informations en sens unique et à inonder le public de données, comme cela se passe si souvent dans le journalisme traditionnel.»


— Jan Schaffer, directeur du Pew Center For Civic Journalism

18 décembre 2008

Municipalité et chambre de commerce: copinage?

Blogue-Notes a toujours consenti à laisser la parole à quiconque souhaite s’exprimer dans ses pages. Seule condition : les articles doivent être signés. Pierre Morabito, qui fut candidat à un poste de conseiller municipal lors des élections partielles de février dernier, nous livre ce qui suit.

La confusion des genres

Dans son bulletin du 15 décembre dernier, la Chambre de commerce de Sainte-Adèle nous annonce la venue prochaine d’un site internet qui regroupera «toutes les instances de Sainte-Adèle, dont la Ville et la Chambre de commerce». Il me semble que l'on franchit ici, une fois de plus, une frontière que la ville comme palier de gouvernement local ne devrait pas franchir.

Je ne conteste pas la légitimité de la Chambre de commerce. Je ne conteste pas non plus sa volonté de faire la promotion du commerce et de ses membres.

Mais je suis souverainement en désaccord avec plusieurs positions de la Chambre; que ce soit la privatisation du réseau de la santé ou même un certain type de développement du territoire adélois.

Comme gouvernement municipal la ville doit garder une distance raisonnable envers les groupes de lobbyistes. Croyez-vous vraiment qu’un tel site pourrait accueillir à bras ouvert le Conseil central des Laurentides CSN?

Pourtant, le Conseil central CSN représente les employés de la Ville, ceux du Métro Chèvrefils, du IGA, les professionnels et les employées de bureau du CLSC,les ambulanciers para-médics, les chauffeurs d’autobus scolaire de La Diligence ,les employées de soutien des écoles primaires et secondaires.

Quand on pose la question sous cet angle, on voit bien que cela n’a pas de bon sens. Comme gouvernement municipal, la Ville ne s’associera pas avec la CSN Laurentides. Pas plus, à mon sens, qu’elle ne devrait s’associer avec une association de marchands et de gens d’affaires.

Mesdames et Messieurs les élus, gardez-vous une petite gêne! Et dites-vous bien que ce que vous vous apprêtez à faire ce n’est pas de la convergence, mais cela ressemble de plus en plus à du copinage

Pierre Morabito
Citoyen de Sainte-Adèle

13 commentaires:

Guy Vandal a dit...

Crissement bien dit!

Il semblerait que c'est difficile de débarrasser Ste-Adèle du copinage... à moins que je me trompe.

André Bérard a dit...

@ Guy,

Aucune erreur, la ville de Sainte-Adèle est la mère patrie du copinage! La justesse des propos de Pierre Morabito met en relief ce problème endémique à Sainte-Adèle. Copinage, consanguinité politique, relation quasi incestueuse entre les acteurs politiques et économiques sont autant de phénomènes observables qui expliquent la stagnation de la Ville. De plus, plusieurs médiocres tiennent les leviers du pouvoir municipal. Médiocre devient presque un euphémisme pour décrire l'incompétence qui sévit dans certains cercles adélois où l'on pratique encore, en 2008, une petite politique de fond de village. Une ville où la chambre de commerce est considérée comme une «risée» par beaucoup d'autres chambre de commerces voisines (j'atteste la véracité de cette citation). Lorsque l'on confie les commandes à des bouffons, faut pas s'étonner que la ville deviennent un véritable cirque!

Anonyme a dit...

En parlant de copinage que penser
de la subvention au Club du Lac Pilon est-ce à dire que tous les riverains sont exemptés de taxes y compris m. Bosco?

Anonyme a dit...

Excellente lettre M. Morabito, vous exprimez ce que pensent la plupart des gens. C'est grace et c'est serieux, ce qui se passe au niveau politique de notre village.
Bon courage et joyeux noel à tous!
Gaston

Pierrot a dit...

Je me demande s'il n'en va pas de même dans plusieurs municipalités et villes où la Chambre de Commerce joue un rôle de lobbyiste très influent, Montréal, St-Sauveur, Tremblant etc.. alors que l'ensemble des citoyens faute de regroupement n'a pas beaucoup de poids.
Sainte-Adèle est-elle "plus pire" que les autres?

Jean-Pierre St-Germain

Eric a dit...

Jean-Pierre, ta question ne se pose pas, il ne suffit pas de se comparer aux autres, mais de regarder le pitoyable résultat des organismes politico-incestueux qui, comme des parasites, vivent l'un avec l'autre en se remettant des prix et des tapes dans le dos.

J'encourage André à faire le saut à la prochaine élection !

Pierrot a dit...

Je crois que si les organismes politico-incestueux prennent toute la place c'est qu'on la leur laisse. Ils appuient et font élire leurs candidats qui ensuite doivent leur retourner l'ascenseur.
Je serais surpris qu'André obtienne assez d'appuis influents et fortunés pour se faire élire!
Pensez à Charbonneau et Morabito qui aux dernières élections ont été décriés et dédaignés par la toute puissante clique commerciale.

Jean-Pierre St-Germain

André Bérard a dit...

Faire le «sot» en politique municipale?

Eric a dit...

Au contraire, la majorité silencieuse des gens d'affaires et des citoyens qui veulent que Sainte-Adèle se retrouve et devienne un exemple a suivre vont s'enligner derrière une personne qui a une vision.

D'ailleurs qui est cette clique commerciale ?

Pierrot a dit...

Selon moi, la même clique qui a organisé le "boycott" du journal Accès, qui a fait élire le maire Descoteaux et qui pousse le projet commercial avec force places de stationnement dans l`îlot Grignon.
Quant à la majorité silencieuse, comme son nom l'indique, elle préfère chialer tranquillement sans faire trop de bruit et sans s'impliquer vraimennt.

Jean-Pierre St-Germain

Anonyme a dit...

Pièce d`anthologie qui résume bien le discours ici : allez sur youtube et tapez Elvis Gratton - C`est ça mon Bob. Ça vous résume le portrait de façon assez peu caricaturale. C`est d`même ça marches!
Alexdunord

Anonyme a dit...

Est-ce qu'on a remarqué les faibles excuses que notre maire a offert dans son dernier bulletin, pour justifier la fermetrure des pentes 40/80? Il note que seule 158 passes de saison ont étés vendus l'année dernière, et que seulement 1/3 des acheteurs vennaient de Ste-Adèle.
Allo?!
Ça veut dire qu'une centaine de gens d'aiilleurs ont étés attirés à Ste-Adèle sur une base regulière. N'est-ce pas une bonne chose?
Gaston.

Pierrot a dit...

C'est le même maire qui se disait insulté de l'augmentation de taxes imposée au début de 2008 par l'administration précédente. Il disait que c'était tout à fait inacceptable et que s'il était élu il mettrait une équipe de spécialistes la-dessus!
Il a été élu et pourtant, rien n'a changé et v'la-t-y pas qu'on entend parler d'une augmentation de 3 à 4% pour cette anée. Ça doit être pour payer "ses" spécialisses, câl....!
Comme disait Cournoyer, "plus ça change plus c'est pareil, désespoir"

Jean-Pierre St-Germain