«Le journalisme civique vise à fournir aux gens des possibilités d'intervention afin de les amener à agir, et encourager l'interactivité entre les journalistes et les citoyens. Il cherche à créer un dialogue avec les lecteurs, au lieu de se borner à transmettre les informations en sens unique et à inonder le public de données, comme cela se passe si souvent dans le journalisme traditionnel.»


— Jan Schaffer, directeur du Pew Center For Civic Journalism

10 juin 2009

Le cratère de Sainte-Adèle

Depuis plus d'un an, les Adélois vivent avec un immense cratère juste à l'entrée de leur village. Comme paysage à offrir en période touristique, il y a mieux. Le plus inquiétant, c'est que je ne vois jamais d'ouvriers s'affairer dans ce trou. En fait, c'est peut-être ça la nouvelle attraction touristique de la ville : le cratère de Sainte-Adèle.


video

6 commentaires:

Pierrot a dit...

On pourrait le peindre en noir!
On deviendrait la première municipalité du Québec et qui sait,peut-être du monde, à s'identifier à un "trou noir"

Jean-Pierre St-Germain

Marcel Gagnon a dit...

Bonjour André,

Au moins on ne peut pas dire que Sainte-Adèle manque de c(a)ra(c)tère... :)

Eric a dit...

Serait-ce le trou dans le budget de la Rolland !

Zoreilles a dit...

Une attraction touristique nouveau genre à Sainte-Adèle? Vous faites compétition à Val-d'Or qui nous accueille avec un immmmmmense trou béant à l'entrée sud de la ville, vestige abandonné* de la mine à ciel ouvert Sigma, qui n'est plus en opération.

(* vestige abandonné : qu'on appelle dans le langage gouvernemental un site orphelin parce qu'il n'y a ni entreprise ni actionnaire qui paye pour ça, c'est à même nos impôts qu'on décontamine parfois le plus gros des dommages causés par les exploitations minières après qu'elles aient extrait la ressource non renouvelable, qu'il s'agisse d'or, d'argent, de cuivre, de zinc, etc.)

À l'heure actuelle, à l'autre bout de la 117 Nord, tout près de Val-d'Or, la ville de Malartic va battre tous les records au chapitre des attractions touristiques nouveau genre avec un cratère dont j'ai voulu oublier les dimensions gigantesques pour ne retenir que les 2 km de long. Une balafre terrible dans notre paysage. Encore une mine à ciel ouvert. On exproprie plus de 200 résidences, 5 institutions, dont une école, une garderie, un CHSLD. Le projet Osisko que ça s'appelle. Une durée de vie de 10 à 15 ans maximum avec des emplois assortis pendant la même période. Les conséquences sociales et environnementales, elles, seront durables...

On a beau informer, dénoncer, faire des représentations aux audiences du BAPE, alerter notre population, nos élus de tous les paliers gouvernementaux, rien n'y fait, le BAPE n'a pas encore publié son rapport, le Ministère n'a pas donné l'autorisation mais les travaux vont bon train à Malartic. Ça opère en Simonac même!

Les mines, c'est plus fort que l'amour pis l'amour, c'est plus fort que la police.

J'apprenais samedi soir lors d'un spectacle intimiste de Richard Desjardins, (à quelques rues d'où on a grandi) que lui et son vieux pote, Robert Monderie, viennent d'obtenir le financement de leur prochain documentaire qui traitera des mines, il a nous a même informés du titre, je vous le donne en mille... Après Noranda, Comme des chiens en pacage, L'erreur boréale, Le peuple invisible, le prochain s'intitulera « Trou Story ».

Zoreilles a dit...

Bon, j'ai pété ma coche, j'ai terriblement manqué d'écoute, c'est du cratère de Sainte-Adèle qu'on parlait...

Que tout ça ne vous empêche pas de vous inquiéter et de chercher des solutions â vos propres attractions touristiques nouveau genre.

Quand il n'y a pas trop d'intérêts économiques requins d'impliqués, vous devriez pouvoir y arriver, vous autres! Et je vous le souhaite.

André Bérard a dit...

@ Zoreilles

J'adore quand vous pétez votre coche, quelle belle musique ça fait! Excellente nouvelle ce financement du prochain documentaire de Desjardins.

Concernant Sainte-Adèle, j'en ai appris davantage cette semaine concernant le «cratère». Je me propose d'écrire un cours article sur la question dans webdo.ca, le portail d'information locale et régionale que je mets en ligne la semaine prochaine.

Je constate que votre région a moins bonne mine que nos Laurentides!