«Le journalisme civique vise à fournir aux gens des possibilités d'intervention afin de les amener à agir, et encourager l'interactivité entre les journalistes et les citoyens. Il cherche à créer un dialogue avec les lecteurs, au lieu de se borner à transmettre les informations en sens unique et à inonder le public de données, comme cela se passe si souvent dans le journalisme traditionnel.»


— Jan Schaffer, directeur du Pew Center For Civic Journalism

29 novembre 2006

Mise en demeure version améliorée

Cet après-midi, on a frappé à ma porte. En ouvrant, j’ai reconnu la figure désormais familière de l’huissière de samedi dernier. Elle tenait à la main un petit bout de papier que j’ai immédiatement reconnu : une mise en demeure. Une version améliorée. Un travail moins bâclé que la première, qui cette fois, identifie les commentaires litigieux. Je vous en reparle demain.

14 commentaires:

Anonyme a dit...

Monsieur Bérard, vous avez reçu une nouvelle mise en demeure et moi j'ai reçu un courriel de la part de madame Claudine Gilbert, une élue de votre ville (vous la connaissez ?) et je dois vous avouer qu'elle avait la plume pesante à la rédaction de sa lettre.

Je vous la copie ici même si vous n'y voyez pas d'inconvénient. Je crois que vous devez connaitre le contenu.

«Bonjour,

À la lecture de votre blogue, je remarque que vous y faites référence à un débat en cours entre la Ville de Sainte-Adèle et un de ses résidents, M. André Bérard.

Vous n’êtes pas sans savoir que la Ville a officiellement demandé à M. Bérard, ainsi qu’à un autre citoyen, de retirer des propos diffamatoires inscrits sur leur blogue. Il est cependant important de savoir que jamais la Ville n’a remis en question leur droit légitime d’interpeller l’Administration municipale ou ses élus. La Ville a d’ailleurs précisé à M. Bérard que sa demande de retrait ne visai t que quatre commentaires, clairement diffamatoires, inscrits sur son blogue par des visiteurs se réfugiant dans l’anonymat. Critiquer, même durement, est une chose. Permettre qu’on évoque gratuitement la fraude, le patronage ou l’achat du silence des médias en est une autre.

Comme élu, je crois fondamentalement à la liberté d’expression. Je pense aussi que tous les nouveaux moyens électroniques d’en faire usage constituent une très nette avancée pour la démocratie. Vous conviendrez cependant avec moi que cette liberté d’expression s’accompagne nécessairement de la responsabilité de ne pas diffamer ou atteindre indûment à la réputation d’autrui. À mon av is, cela vaut pour tout média, y compris les blogues où on choisit d’héberger des commentaires émis par d’autres.

J’espère que cette précision vous aidera à vous faire une idée plus juste de la situation présente.

Je m’en voudrais de terminer ce courriel sans en profiter pour vous inviter, dès que vous en aurez l’occasion, à venir visiter notre belle ville de Sainte-Adèle, un joyau en plein coeur des Laurentides.


Jean-Paul Cardinal
Maire
Ville de Sainte-Adèle»

Voilà pour le courriel que j'ai lu ce matin (oui car je travaille comme chauffeur de taxi de nuit et je termine toujours vers les 4h00 du matin.

Je relaxe ainsi une bonne heure et demi avant d'aller au lit. J'en profite donc pour lire mes courriels, répondre aux commentaires et en publier quelques-uns.

Sur mon blogue, j'avais publié deux billets sur votre mésaventure et poursuite avec la ville de Ste-Adèle et dont je dénonçais, haut et fort sur la façondont vos élus se prennaient pour baillonner des blogueurs tels que vous, et moi maintenant (à la différence près est de n'avoir pas encore reçu de mise en demeure...)

J'ignore encore si je suis le seul à avoir reçu ce courriel, ce qui me surprendrait puisque plusieurs comme moi avons appuyé votre blogue.

Peu importe les conséquences, je dénoncerai toujours des gestes tels que l'intinidation, de censure et de menace.

Bonne journée et faite-moi signe si vous avez des développements. Merci :-)

Jean-François Dagenais
À bord du 558

Christophe a dit...

J'ai reçu le même message que j'ai aussitôt publié comme "droit de réponse" sur mon blog www.webcitoyen.com
Je pensais qu'il s'agissait d'une sorte de lettre de regret, mais la 2e mise en demeure vient annuler cette impression !

Raoul a dit...

Haha! Damage control! Damage Control!

On peut dire que Ste-Adèle est résolument une ville moderne et, à l'image de la Roland, tournée vers les nouvelles technologies, puisqu'on y paye du monde à lire les blogues...

L'argent de vos taxes au travail...

Mario Asselin a dit...

Nous sommes plusieurs à avoir reçu la lettre de M. le maire. Il y a sûrement quelques endroits où la discussion sur cette lettre est entreprise, mais je suggère d'aller faire un tour chez Laurent où déjà, quelques commentaires font rage (http://embruns.net/logbook/2006/11/30.html#004352 ).

pm a dit...

Je m'ajoute à la liste des gens ayant reçu cette lettre impersonnelle et lancée à tous vents inutilement.

http://www.iampm.org/2006/11/29/des-nouvelles-des-pays-d%e2%80%99en-haut/

Esperanza "ExLibrex" a dit...

J'ai aussi reçu cette missive. À mon sens, c'est d'une part, plus précis parcequ'on y parle de 4 commentaires et d'autre part, je l'estime polie.

Depuis hier, je me demandais quelle tournure prendrait cette "affaire", j'en ai une idée plus claire maintenant.

Ceci étant, je vous souhaite une bonne journée à tout le monde. Je verrai pour la suite des choses.

Une question que je me pose:
Est-ce que, quand (par exemple)Gilles Proulx reçoit un appel d'un auditeur qui pourrait être diffamatoire pour un tiers est coupable, lui-même, du propos tenu par l'auditeur? N'est-ce pas ce qu'on insinue dans la lettre reçue?

Enfin, je vais m'informer...

Anonyme a dit...

Il est tres possible que ces fameux commentaires est été postés par la partie demanderesse et de s'en servir apres pour fermer la trappe aux citoyens.
C'est assez facile a faire.

Maurice a dit...

C'est plus raisonable de demander à Luc/André de couprimer certaines commentaires défamatoires. Mais est-ce qu'ils sont obligés de la faire? Surement non...

Anonyme a dit...

Je suis extrement décu, encore une dépense inutile , un timbre coute seulement 0.51c ou pire une simple lettre enregistrer farait l'affaire
je croit que M.Bérard est assez intelligent pour comprendre avec mode de communication.

Mais non ,nous ici ont n'a du budget ont y va fort pi ont fesse dans l'tas a coup d'avocat et de huissier.

Ca nout coute combien tout ceci?

thesam a dit...

vive le copier coller

Jeff a dit...

Madame Claudine Gilbert semble être l'adjointe administrative du directeur général M. André Mongeau.

Si je me souviens bien de l'article de André dans le journal Accès, il accompagnait M. Cardinal lors de l'article sur la Rolland.

C'est "drôlement" tricoté l'administration de la ville de S-A...

Anonyme a dit...

Un seul mot pour qualifier tout ca: PATHÉTIQUE !

Joe a dit...

Mon dieu que le tout devient d'un ridicule ! Je ne parle pas de ceux qui dénoncent l'inaction des élus, mais plutôt de ces derniers endormis dans leurs fauteuils d'hotel de ville.

C'est vrai que c'est plaisant visiter des blogues et dévaler leur contenu, mais y'a un temps où les choses doivent être faites, or dans ce cas ci.... on tarde.. on tarde.. on hésite...zzzzzzz

annie a dit...

Je ne peut pas croire qu'un Maire a tellement de tempd a perdre a surfer l'internet le soir pour voir qui il fais chiez,monsieur le Maire,,,en demontrant publiquement votre reaction vous vous etes trahi vous meme,et d'envoyer des mise en demeure ne fais encore une fois qu'attirer l'attention vers vous mais pas de la bonne facon, si j'etais vous je me preparerais a une belle retraite pendant que vous ne faites pas trops encore un fou de vous! imagine si le premier ministre perdrais son temps a envoyer des mise en demeure,!!!ha!ha!il n'en finirais plus! Je me demande qui paye pour l'avocat ect, cela devrait etre public,,,pour etre certain que monsieur le maire paye de ses poche comme les citoyens de sa ville,