«Le journalisme civique vise à fournir aux gens des possibilités d'intervention afin de les amener à agir, et encourager l'interactivité entre les journalistes et les citoyens. Il cherche à créer un dialogue avec les lecteurs, au lieu de se borner à transmettre les informations en sens unique et à inonder le public de données, comme cela se passe si souvent dans le journalisme traditionnel.»


— Jan Schaffer, directeur du Pew Center For Civic Journalism

18 décembre 2006

Dossier La Rolland

Le maire quitte la présidence de la Corporation d’affaires La Rolland.

Vendredi dernier, j’assistais au point de presse annoncé par le maire Jean-Paul Cardinal. Était-ce en raison des contrecoups de l’affaire Lupien et des poursuites auxquelles font personnellement face le maire et ses conseillers, mais j’ai trouvé l’exercice un peu bâclé. Même pas un communiqué.

Cela dit, nous y avons appris la démission de M. Cardinal de la présidence de la Corporation du Parc d’affaires La Rolland. M. Mongeau, directeur général de la Ville, quittera également son siège d’administrateur de la Corporation. Étrangement, cette nouvelle avait « coulée » dans les blogues la veille du point de presse. Manifestement, certains lecteurs sont bien informés. Le maire a également annoncé l’arrivée prochaine d’un nouveau locataire qui occupera près de 10,000 pieds carrés dans les bâtiments de l’ancienne usine. Il souhaite cependant laisser à l’entreprise en question le soin de révéler son identité et d’annoncer la bonne nouvelle.

Ainsi, la Corporation se verra injecter du sang neuf. Rappelons que plusieurs intervenants rencontrés lors de mon enquête sur le parc d’affaires attribuaient au manque de compétences des administrateurs en place, les difficultés du parc qui regroupe des entreprises du domaine des technologies de l’information et des communications. Les nouveaux venus devront relever plusieurs défis, dont celui de préparer un plan directeur pour le parc. Le gestionnaire actuel devait produire un tel plan, mais de l’aveu même de M. Cardinal, il a manqué à sa tache.

Certains des bâtiments de l’ancienne usine seront vraisemblablement démolis, car le coût de leur rénovation serait trop élevé. Ainsi disparaîtra une partie du patrimoine économique de la région. Le maire n’a cependant pas précisé quelles bâtisses sont visées.

Un dossier à suivre

6 commentaires:

Omo-Erectus a dit...

Faudrait songer à transmettre des gerbes de fleurs à messieurs Cardinal et Mongeau pour services rendus.

Omo-Erectus a dit...

Ah! j'oubliais: on pourrait les faire livrer par huissier...

thesam a dit...

Le maire a également annoncé l’arrivée prochaine d’un nouveau locataire qui occupera près de 10,000 pieds carrés dans les bâtiments de l’ancienne usine. Il souhaite cependant laisser à l’entreprise en question le soin de révéler son identité et d’annoncer la bonne nouvelle.

Suis mort de rire ... désolé a force d'attendre ce genre de chose la ta plus choix , vaut mieux en rire.

C'est qui le nouveau locataire? Bill gates. oupsss désolé André

Pierrot a dit...

A mon avis c'est un pas dans la bonne direction. Espérons que la nouvelle administration n'aura pas de comptes à régler avec les actuels locataires et que les discussions repartiront de bonne foi.
Qu'en pense Eric Veilleux?

Jean-Pierre St-Germain

Omo-Erectus a dit...

MM. le Maire et Bérard seraient-ils déja au loin, en lune de miel?

André Bérard a dit...

Nous sommes en lune de fiel