«Le journalisme civique vise à fournir aux gens des possibilités d'intervention afin de les amener à agir, et encourager l'interactivité entre les journalistes et les citoyens. Il cherche à créer un dialogue avec les lecteurs, au lieu de se borner à transmettre les informations en sens unique et à inonder le public de données, comme cela se passe si souvent dans le journalisme traditionnel.»


— Jan Schaffer, directeur du Pew Center For Civic Journalism

24 décembre 2006

Mmmmmmm!

Ma copine a un petit côté Martha Stewart. Une version déjantée, soit, mais un côté Martha Stewart quand même. Pas un Noël ne passe sans qu’elle nous prépare ses désormais traditionnels p’tits bonshommes et p’tites bonnes femmes en pain d’épices. Vous imaginez sans doute le plaisir malsain que nous éprouvons à observer les invités manger les controversés biscuits. Qui mangera les p’tites bonnes femmes, qui se jettera sur les p’tits bonshommes? Seront-ils dévorés par la tête, le bras, où …

Nous apprenons beaucoup sur nos invités seulement en les observant manger ces biscuits

4 commentaires:

Ludovic a dit...

Noël éveille aussi chez ma blonde ce petit côté Martha Stewart. Je m'en "accomode irraisonnablement" car j'adore ces petits biscuits de pâte d'épices. Moi je préfère les petites bonnes femmes et j'entame la tête en premier lieu, car je n'aime pas me faire regarder par un biscuit pendant que je mange le reste...

Excusez-là, et Joyeux Noël à vous!

Inkognitho a dit...

Je dois avouer que bien que les biscuits soient du même goût, je choisirais certainement les p'tites madames. Avez-vous déjà fait des expériences? Par exemple, fabriquer quelques bonshommes avec des sexes plus volumineux, de façon à voir s'il s'envoleraient plus vite que les autres. Et si jamais The Artist venait, par accident, à faire brûler ses biscuits, allez hop! une p'tite rallonge et tout le monde croira que c'était intentionnel. : )

Inkognitho

Omo-Erectus a dit...

Pour les fêtes, je suis prêt a essayer de nouvelles choses. Allez Hop! une "petite madame" pour l'Omo... et par prudence, une bouteille de Pepto Bismol juste au cas où...

André Bérard a dit...

Moi, je passe allègrement des petites « madames » aux petits «monsieurs » sans remords et me garde le meilleur pour la fin!

;-)