«Le journalisme civique vise à fournir aux gens des possibilités d'intervention afin de les amener à agir, et encourager l'interactivité entre les journalistes et les citoyens. Il cherche à créer un dialogue avec les lecteurs, au lieu de se borner à transmettre les informations en sens unique et à inonder le public de données, comme cela se passe si souvent dans le journalisme traditionnel.»


— Jan Schaffer, directeur du Pew Center For Civic Journalism

05 mars 2007

Rumeurs en vrac


Dossier La Rolland


M. Veilleux sur son blogue Rollandgate se pose des questions. De très bonnes questions, à mon avis!

8 commentaires:

Ludovic a dit...

C'est quand même bien triste d'être pris dans une telle situation chaotique !

Pierrot a dit...

Pauvre Monsieur Veilleux, à force de lui taper dessus on va finir par en faire un vrai martyr laurentien.
Est-il encore permis de parler politique ou si les mises en demeure ont eu raison des blogues de Sainte-Adèle.
Que pensez-vous de l'archarnement des chefs de partis à se démolir mutuellement et à reléguer leur candidats au rôle de "plantes vertes" au lieu de les laisser s'exprimer et de nous faire connaître ce qu'ils pensent et ce qu'ils aimeraient faire dans leur comté si jaimais ils étaient élus.
Serait-ce que nous. québecois, préfèrerions la chicane et la langue de bois au franc parler et au choc des idées?
J'ai bien peur qu'au lendemain de l'électin on va encore dire "plus ça change, plus c'est pareil désespoir!"

Jean-Pierre St-Germain

André Bérard a dit...

@ Pierrot

Vous avez mis le doigt dessus: les Québécois (et les Adélois) préfèrent la langue de bois au choc des idées. Ce que M. Veilleux tente de faire avec son carnet est à mon avis très louable. À contre-courant, il tente d'attirer l'attention des Adélois sur un gouffre financier et un modèle de mauvaise gestion.

Malheureusement, peu d'acteurs dans ce dossier se tiennent debout, comme le fait M. Veilleux. Dans le cadre de mon enquête, j'ai rencontré quantité de personnes qui apporteraient une nouvelle lumière sur les raisons qui expliquent les misères de ce parc. Peu de ces derniers ont assez de cran pour aller jusqu'au bout et ont peur des conséquences d'une sortie publique.

La mollesse qui caractérise l'action citoyenne à Sainte-Adèle fait pitié à voir. Heureusement, j'ai de bonnes raisons de croire qu'une opposition est en train de s'organiser à Sainte-Adèle.

L'administration Cardinal risque de devoir partager bientôt son carré de sable avec d'autres joueurs. Et ce sera un grand bien pour la démocratie!

Pierrot a dit...

Une vraie opposition, c'est ce que je nous souhaite à tous!
Ça ferait du bien d'avoir un vrai choix!
Ce que je redoute cependant c'est ce concept de l'équipe de un et l'équipe de l'autre qui impose la "ligne de parti" et qui force les membres de l'équipe à être toujours d'accord avec le "cheuf "ou le maire!
J'aimerais que le député de mon comté et le conseiller de mon quartier soient libres de défendre les intérêts de leurs électeurs et de voter selon leur conscience.
C'était, je crois, l'idée derrière notre système politique. Malheureusement, c'en est rendu qu'un chef entouré d'une bande de pions ou de plantes vertes mène tout. On retourne presqu'à la dictature!

Jean-Pierre St-Germain

alainsteadele a dit...

@ Pierrot
Ce commentaire est le plus pertinent que j'ai lu depuis longtemps et ils se font rares sur les blogues de Sainte Adele.
Je dirais plutôt les petits rois dictateurs avec leurs cours ,et cela a tous les niveaux de gouvernement.
il y a juste qu'a les regarder en conférence de presse et voir les regards contemplatifs de la cour envers leur roi.
Le probleme est que quand il y en a un qui a une autre idée et qui sort du rang, c'est pour lui aussi l'occasion d'essayer de devenir un petit roi.
ON est pas sorti du bois.
Alain

Eric Veilleux a dit...

@ M. St-Germain,

Les vrais martyrs sont plutôt les Adélois et Adéloise comme vous.

Je ne suis pas natif de la région, je ne reste pas ici et qui plus est, je ne m'associe aucunement au laxisme de votre communauté à l'égard de leur dirigeants municipaux "incestueux".

Merci André pour votre compréhension de la situation, il y a une distinction entre moi et l'entreprise, devrais-je faire comme les autres et me taire ?

Pierrot a dit...

Au contraire, Monsieur Veilleux, ne vous taisez surtout pas, c'est ce que vos adversaires souhaitent. Je ne suis pas assez informé sur la situation pour me faire une opinion valable sur qui a raison ou non mais je me demande pourquoi les autres locataires gardent la queue entre les jambes et ne se manifestent pas!
Sont-ils assez satisfaits de leur sort pour ne pas se plaindre ouvertement ou est-ce qu'ils ne vous font pas confiance.
Il me semble que tous ensemble vous pourriez mettre plus de pression et faire avancer les choses.
Avez-vous essayé de parler aux candidats à l'élection provinciale?
Quant au laxisme de ma communeauté, n'attendez pas que la dite communeauté vous plaigne et vous prenne par la main, réveillez vos collègues locataires et battez-vous.
Se plaindre et pleurer est une chose mais ça suffit rarement pour gagner des batailles!

Jean-Pierre St-Germain

André Bérard a dit...

@ Pierrot

Lors de mon enquête, j'ai interviewé tous les locataires du parc. Tous sont d'accord avec M. Veilleux. Seulement, aucun d'eux ne souhaite parler à découvert. Plutôt que d'être ostracisé, M. Veilleux devrait être encensé. C'est le seul locataire du parc qui sort des rangs afin de dénoncer et de s'opposer a un gaspillage éhonté de ressources. Il le fait par principe, attitude que l'on rencontre que trop rarement. J'ai personnellement tout le dossier en main, tous les enregistrements des entrevues avec les locataires, le maire et M. Mongeau. M. Veilleux a raison de parler et nous aurions intérêt à l'écouter, car la véritable information n'est pas celle que l'on retrouve dans certains médias régionaux, qui jouent davantage le rôle de boîte de relation publique de l'Administration municipale. La Rolland, sauvée, pouvions-nous lire récemment dans les titres. C'est de la bouillie pour les chats: une entreprise de relation publique appuyée par un média qui devrait se contenter de jouer son rôle et d'INFORMER la population.

Personnellement, je salue le courage de M. Veilleux. Il se tient debout alors qu'il pourrait simplement se taire et laisser passer.

La Rolland est un monument à l'incompétence. Les succès enregistrés par les entreprises du multimédia ne cessent de s'additionner. C'est un secteur d'activités florissant. Pourquoi le nouveau plan d'action de la chambre de commerce de Sainte-Adèle ne mentionne-t-il jamais le parc dans son plan? On dirait qu'il n'existe tout simplement pas.

En terminant, je vous signale que la majorité des locataires m'ont affirmé vouloir quitter le parc et même la région dès la fin de leurs baux. Mais tout baigne puisque la Rolland « est sauvée ».