«Le journalisme civique vise à fournir aux gens des possibilités d'intervention afin de les amener à agir, et encourager l'interactivité entre les journalistes et les citoyens. Il cherche à créer un dialogue avec les lecteurs, au lieu de se borner à transmettre les informations en sens unique et à inonder le public de données, comme cela se passe si souvent dans le journalisme traditionnel.»


— Jan Schaffer, directeur du Pew Center For Civic Journalism

26 avril 2007

Appel à tous

Lors de la prise de photos pour le précédent billet, nous avons remarqué la présence de ces «roches» parsemées sur la berge de la Rivière du Nord, à la hauteur de la Rolland. De quoi s’agit-il? Quelqu’un le sait?

Je sais que certains lecteurs de ce carnet (Pierrot, je vous pointe du doigt) ont travaillé à l’ancienne usine à papier. Je les invite à nous éclairer sur la nature de ces roches qui visiblement n’en sont pas.

8 commentaires:

Pierrot a dit...

Je crois, d'après les photos et l'emplacement où elles ont été trouvées que ces roches sont du "mâchefer". Voir la définition du Larousse: "Scorie poreuse provenant de la conbustion des charbons et parfois utilisée dans la construction ou pour la réalisation de chaussées"
De sa construction vers 1903 jusqu'en 1965, l'usine Rolland de Mont-Rolland a opéré ses bouilloires avec du charbon. Les bouilloires étaient situées où est présentement localisée l'entreprise Maerix. Les "cendres" provenant de la combustion du charbon étaient accumulées en tas de l'autre côté de la route à peu près à l'endroit où vous avez trouvé les échantillons!
A l'époque, on s'en servait pour faire des routes et même comme isolant dans les murs des maisons. Le materiau était gratuit et n'importe qui pouvait aller en chercher.
Ayant été exposé à des températures extrèmes durant la combustion, je ne crois pas qu'il représente un danger mais il faudrait demander à un expert.
Je suis quand même surpris que vous en ayiez trouvé des restes après 40 ans!
Ce qui me confirme que les journalistes sont vraiment fouineux à moins que ce ne soit "L'Artiste" qui les ait trouvés!

En passant, pouvez-vous réagir à mon commentaire sur le tuyau auquel vous référez dans votre article "Merde"
Merci

Jean-Pierre St-Germain

Alainsteadele a dit...

On dirais du machefer.
Il est souvent réutilisé par les travaux publics comme remblai de tranchée ou sous-couche de chaussée .
Alain

Alainsteadele a dit...

Désolé,je n'ai pas été assez rapide.
Alain

Christian Beauregard a dit...

Alors grosso modo on parle encore de dumpage et pollution.

Le maire de cette a ouvert la boîte de pandore en voulant urbaniser sa ville a 110%, il n'a pas penser à enlever la poussière caché en dessous du tapis

André Bérard a dit...

Merci à Pierrot et Alain pour les précisions. Pierrot, je vais réagir à votre commentaire laissé sur le billet intitulé «merde». Je suis présentement à confirmer certaines informations. Je vais probablement en faire un billet plutôt qu'un simple commentaire.

Jean Lafleur a dit...

Ceci ressemble aux parties enlevées du cerveau à Cardinal lors de sa lobotomie!


;-)

André Bérard a dit...

@ M. Lafleur

Ne serait-ce pas plutôt les parties manquantes de votre propre cerveau, celles où se trouvent finalement tous vos trous de mémoire? ;-)

Jean Lafleur a dit...

Peut-être mais je m'en souviens pas !