«Le journalisme civique vise à fournir aux gens des possibilités d'intervention afin de les amener à agir, et encourager l'interactivité entre les journalistes et les citoyens. Il cherche à créer un dialogue avec les lecteurs, au lieu de se borner à transmettre les informations en sens unique et à inonder le public de données, comme cela se passe si souvent dans le journalisme traditionnel.»


— Jan Schaffer, directeur du Pew Center For Civic Journalism

25 août 2007

Chiens de garde contre chiens enragés

Des manifestants, tout au plus 50, dans l’ombre des drapeaux rouges du parti communiste révolutionnaire, cellule des Laurentides. Des policiers de la SQ, de Mirabel et de la Rivière-du-Nord qui sont venus prêter main-forte à leurs collègues de Saint-Jérôme, lors d’une manifestation où les forces de l’ordre et celles du «nouvel ordre» ont mesuré leur incompréhension mutuelle.

L’événement soulève chez moi plusieurs questions. Suis-je le seul à m’inquiéter du fait que l’expression du ras-le-bol des manifestants passe par un mouvement aux idées passéistes et poussiéreuses, comme celui du parti communiste révolutionnaire? Suis-je le seul à goûter le ridicule de la situation? Sommes-nous à ce point incapables de nous renouveler que nous en sommes réduits à nous réfugier dans la nostalgie pour regarder vers l’avant? Parti communiste révolutionnaire, ça fait très anar, très ostracisé, très incompris. Ça sent la révolte, les pavés, les «mort aux bourgeois!», les rencontres clandestines sous la lumière glauque d’une ampoule nue. Hey, camarades, vous êtes bloqués sur une marche de l’Histoire alors que les autres ont continué de monter. Croyez-vous vraiment que votre rhétorique rouge va émouvoir le Québec de 2007? Je parie que oui. Je parie qu’entre vous, vous êtes persuadé que cette fois, vous allez faire une différence. LA différence. Vous croyez sans doute que vous assisterez à l’anéantissement de la classe bourgeoise. Vous êtes sans doute persuadés que Cuba, la Chine et la Corée du Nord, ne sont que des erreurs de parcours. Votre programme ne promet pourtant rien de mieux que ce qui a déjà été (mal) fait.

«Le travail et les actions menées par l'armée visent surtout à soutenir le travail du parti. Ils peuvent aussi secondairement viser à affaiblir directement l'ennemi, mais ce n'est pas là l'essentiel. L'armée agit pour « protéger » le parti, d'une certaine façon, et pour défendre sa capacité d'action. Elle lie son travail et ses actions aux grandes campagnes politiques menées par le parti, qu'elle contribue notamment à renforcer par des actions de propagande armée soigneusement ciblées et relayées par l'agitation et la propagande menées par le parti.»

Votre idéologie n’est pas porteuse de changement. Elle tourne en rond et vous avec elle. Une révolution dans un verre d’eau. Si j’étais policier, je vous aurais laissé passer en souriant, car c’est tout ce que vous réussirez à faire : passer. La vraie révolution reste à faire et ce n’est pas en brandissant votre marteau rouillé et votre faucille émoussée que vous y participerez.

Vous souhaitez vraiment vivre sur une planète rouge? Bonne nouvelle: c’est possible, elle s’appelle Mars!

Lire aussi l'article de Nathalie Deraspe dans l'Accès et l’édito du rédacteur en chef.

11 commentaires:

Omo-Erectus a dit...

Cinquante manifestants du PCR? Mais diantre! ce sont là tous les effectifs mondiaux réunis là, dans les Laurentides qui ont répondu à l'appel du camarade Marx: "prolétaires de tous les pays, unissez-vous"... à St-Jérôme!

Quand je regarde ces gropuscules, je me demande bien qui maintenant est leur guide spirituel. Dans les années 60 et 70, ils pouvaient compter sur des politiciens célèbres, des poètes, des chansonniers, des philosophes. Il y avait dans le message un plaidoyer pour un monde meilleur.

Mais en 2007! Qui encore lit "Les Pensées" de Mao ou jouit en écoutant "La Commune" de Jean Ferrat?

Et moi qui croyais que les rouges, dans les Laurentides, c'était un groupe propotionnel tourisiques pour annoncer les couleurs automnales qui s'en viennent.

alternative a dit...

C'est quoi cette montée de l'intolérance envers des groupes qui manifestent pacifiquement leurs opinions ? Pense-tu réellement que le système capitaliste n'est pas, lui aussi un grand générateur d'injustice ? Le capitalisme tue autant la liberté que le bolchévisme stalinien. Réfléchit un peu, on a toujours été dans le système capitaliste et regarde où en est rendu la planète. Il est temps d'avoir un peu d'imagination et de trouver une autre idéologie plus humaine et juste que le capitalisme

baron empain a dit...

La seule raison pourquoi le capitalisme a gagné la lutte au pouvoir mondiale contre le communisme, c'est que l'Ouest a été capable de dépenser plus de ressources sur les armes que le Russes. Vive Reagan. Maintenant nous pouvons construire nos condos en paix…

Le communisme n'a jamais été appliqué comme Karl Marx l'a conçu. Marx voulait transformer une société industrialisée en utopie socialiste, mais c'était les sociétés agricoles des Russes et Chinois qui ont adapté ses idées. Je comprends pourquoi il reste du monde qui aimerait voir les idées de Marx appliquées comme il faut. Je présume qu’ils sont des jeunes (ado rebelles ?) inspirés par leur ainées des années « hippy »…

Est-ce qu'ils sont des rêveurs? Oui. Et mal organisés. Lors des élections fédérales, ils vont mettre un représentant du parti communiste contre un représentant du parti Marxiste-Léniniste. Me semble qu'ils auront pu s'unir, non?

En tout cas, je préfère Groucho Marx et John Lennon...

André Bérard a dit...

@ Alternative

Tout à fait d'accord avec vous! Le capitalisme sauvage, j'en ai ras le bol. Seulement, je ne crois pas que le PCR offre quoi que ce soit de plus que les pionniers du communisme. «Il est temps d'avoir un peu d'imagination et de trouver une autre idéologie plus humaine et juste que le capitalisme». Encore une fois, je suis d'accord avec vous. Le PCR, à mon humble avis, n'incarne pas ces valeurs. Je crois plutôt qu'il ressasse de vieilles idées qui n'ont pas mieux fonctionné que celles du capitalisme. Je n'ai aucune intolérance vis-à-vis des groupes qui manifestent pacifiquement. Au contraire. Je suis de ceux qui décrient le fait que l'on doit avoir recours à un permis pour manifester. C'est d'un ridicule consommé. Je déplore également les interventions policières intempestives qui équivalent à tirer sur une mouche avec un bazooka.

Mais je persiste à croire que le PCR ne va nulle part et qu’en matière de renouvellement des idées, il est l’équivalent politique de la chaine Prise 2.

C’est mon opinion. Si vous avez d’autres arguments qui pourraient changer mon point de vue, je vous invite à les partager avec les lecteurs de ce carnet.

Pierrot a dit...

Quelqu'un a dit " le capitalisme est l'exploitation de l'homme par l'homme alors que le communisme est exactement le contraire"
Duplessis a dit " le pouvoir corrompt et le pouvoir absolu corrompt absolument"
Malgré toutes les belles théories, les gens au pouvoir, quelle que soit leur allégeance, finissent toujours par contrôler les autres.
Quant aux manifestants, ils semblent toujours être infiltrés par des gens, souvent masqués, dont la principale gloire dans la vie est de lancer des pavés ou des boules de billard sur les autres! Ces autres, qui, en passant, sont souvent ceux-là même qui contribuent par leur taxes et leurs impôts à défrayer le coût de leur chèque de BS.

Jean-Pierre St-Germain

baron empain a dit...

Bien dit Pierrot!

Anonyme a dit...

Le capitalisme et le communisme sont des philosophies de pensée complètement OUT.

Aujourd'hui c'est le Cardinalisme qui est en IN.

;-)

Pierrot a dit...

Baron,
Merci! ça démontre que malgré nos différends on peut être d'accord de temps en temps.

Jean-Pierre St-Germain

Anonyme a dit...

Cardinal, Nous voulons le rapport Mongeau.

71 jours et toujours rien. Inacceptable

sm a dit...

Si on reste pris dans cette polarisation idéologique, que l'on tourne vers la gauche ou vers la droite, on finit par tourner en rond et revenir sur place.

Il faut regarde vers l'avant, se fixer un objectif et tout simplement travailler à l'atteindre. Et les outils pour aller vers cet objectif ne sont certainement pas dans le passé.

S'ils y étaient, nous serions déjà rendus.

P Saucier a dit...

Il faut faire comme Voltaire, selon moi. Personnellement (cela me regarde, vous n'êtes pas obligé de partager cette opinion... de toute façon, je sais que allez tout de suite être contre!), je suis un peu plus à droite que la moyenne des intervenants sur ce blogue. Ceci étant dit, je ne m'en fais pas avec les militants du PCR. Bien entendu, ils ont le droit de faire valoir leur point de vue... que je désapprouve totalement. Le communisme n'a plus sa place... et peut-être même une certaine forme de capitalisme (comme quoi je ne suis pas un «droitiste» aveugle). En ce qui concerne le commentaire de Baron Empain sur les élections fédérales, je tiens à répondre ceci : la raison pour laquelle le parti communiste et le parti marxiste-léniniste présentent chacun leur candidat en est une de «pureté», ou de «vrai gauche».