«Le journalisme civique vise à fournir aux gens des possibilités d'intervention afin de les amener à agir, et encourager l'interactivité entre les journalistes et les citoyens. Il cherche à créer un dialogue avec les lecteurs, au lieu de se borner à transmettre les informations en sens unique et à inonder le public de données, comme cela se passe si souvent dans le journalisme traditionnel.»


— Jan Schaffer, directeur du Pew Center For Civic Journalism

17 septembre 2007

«Méchant directeur pas fin!»

«Méchant Stéphane qui n’a pas été gentil. C’est pas fin ce que tu as fait. Papa est fâché, très fâché! Tu vas promettre à papa de ne pas recommencer!»

Voilà en substance la correction imposée à Stéphane Lalande, directeur général du CLD des Pays-d’en-Haut, pour avoir abusé de ses pouvoirs en exigeant illégitimement des dédommagements à une entrepreneure de la région, et ce, au nom de son conseil d’administration.

Voilà comment on punit les abus de pouvoir dans les Pays-d’en-Haut. C’est pathétique, insuffisant et représentatif de la consanguinité politique qui caractérise la Ville de Sainte-Adèle.

À défendre ainsi les bavures de ses joueurs, même celles qui mériteraient une expulsion, ou une suspension pour plusieurs matchs, les acteurs adélois ne font qu’endosser les coups sous la ceinture assenés par les membres de leur équipe.

La banalisation des abus de pouvoir est aussi condamnable que sa pratique!

Un prix citron pour le conseil d’administration du CLD




8 commentaires:

André Bérard a dit...

Soulignons que les deux lettres ne décrivent que les états d'âme du CLD et du maire. On parle de déception, mais le mot «excuse» ne figure dans aucune des lettres. Les états d'âme du CLD, on s'en tamponne, nous espérions au moins des excuses! C’était le minimum acceptable. Là, il ne s’agit que d’une insulte supplémentaire adressée à Mme Duval.

Anonyme a dit...

Monsieur Bérard,

C'est fou la facilité que vous avez à tourner les faits comme vous l'entendez....ouf, j'imagine que c'est ce qu'on peu appeler...un art? En tout cas...

Franchement....pfffff!

thesam a dit...

@ anonyme..La vérité choque...heinnn??..

André Bérard a dit...

@ anonyme

Si vous n'aimez pas ma façon dont «j'entends » les faits, je vous invite à partager avec tous les lecteurs de ce blogue, votre propre lecture des événements.

Josée Duval a dit...

@ Anonyme alias Lalande:
"À quelques-uns l'arrogance tient lieu de grandeur et la fourberie tient lieu d'esprit".

ex-CLD a dit...

Allez Lalande-anonyme dite nous la vérité

JP a dit...

La lettre est pourtant limpide:
Il s'agit pourtant d'un blame venant de l'ensemble du CA.
On parle pas de félicitations la.

Et effectivement, il y a un juste un CC a Mme Duval.
P-e qu'ils s'attendent a une lettre d'excuses (ou de démission) de votre part.

Pierrot a dit...

@ Mme Duval
Bien dit!
J'ajouterais "L'insulte est l'arme des faibles"! et "Des paroles dures et amères sont la marque d'une cause fragile (John Grisham)"

Jean-Pierre St-Germain