«Le journalisme civique vise à fournir aux gens des possibilités d'intervention afin de les amener à agir, et encourager l'interactivité entre les journalistes et les citoyens. Il cherche à créer un dialogue avec les lecteurs, au lieu de se borner à transmettre les informations en sens unique et à inonder le public de données, comme cela se passe si souvent dans le journalisme traditionnel.»


— Jan Schaffer, directeur du Pew Center For Civic Journalism

26 novembre 2007

L’affaire Lupien

Depuis le début du week-end, certains anonymes s’acharnent à démontrer qu’il existe un lien entre moi, Marc Lupien et le journal Accès. Vous avez raison! Voici enfin, en exclusivité, toute la vérité sur ce lien troublant et contre nature : je suis journaliste, Accès est un journal, j’écris pour Accès et les dossiers de M. Lupien alimentent l’actualité. Voilà, vous savez tout.

Pour des informations concernant la clôture, la barrière et le bassin d’eau potable, consultez les règlements disponibles au service d’urbanisme de la Ville où appelez Jean-Pierre Dontigny (poste 114), directeur du même service ou Dominic Lirette (poste 246), chef de division au 450 229-2921. Vous pouvez aussi vous procurer le jugement de la cour d’appel concernant la clôture, très instructif. Vous pouvez même vous rendre au Palais de justice de Saint-Jérôme et tenter de vous y retrouver dans tous les dossiers dont les numéros apparaissent dans «the» dépliant. Mais soyez prévenus, ceux qui tenteront de mieux comprendre «l’affaire Lupien» seront accusés de prendre parti, d’être biaisés et de manquer d’éthique. La curiosité à un prix.

Pour le reste, patientez jusqu’au procès. Le début des interrogatoires est prévu pour le 3 décembre prochain. Vous pouvez y assister. M. Lupien souhaite la présence des médias et des citoyens.

J’y reviendrai

28 commentaires:

Anonyme a dit...

Monsieur Bérard

Avez-vous les coordonnées du jugement de la Cour d'Appel concernant la clôture?

M Gallant a dit...

M. Bérard , vous avez toute notre confiance. Les élus de Sainte-Adèle vivent sur du temps emprunté dans le dossier Lupien.

Une fois le procès terminé , la vérité va être exposée à la population.

Par la suite , les élus vont avoir d'autres litiges à régler qui vont être beaucoup plus lourd d'impact sur leur réputation. Les problème à l'interne vont bientôt faire la manchette ........ nationale.


Depuis 3 ans , les normes du travail travail sur une politique de harcèlement de toutes natures. Je suis certain et convaincu que la ville de Sainte-Adèle va être la référence et également va servir de jurisprudence pour les années à venir......

Que voulez-vous , ça prend une première fois .... et malheureusement c'est Sainte-Adèle qui va écoper !!!!!

Anonyme a dit...

que la ville de Sainte-Adèle admette ses torts,tout le monde le sait qu'elle a tort,dans leur beau petit dépliant ils osent dire que la ville de Sainte-adèle ET ses citoyens sont poursuivis!! moi je vais payer pour des gens qui ont de l'orgueuil et qui ne savent pas gérer des conflits et qui ont tort en plus? oui je suis citoyen de Sainte-adèle mais en aucun cas je ne prend le parti de la ville quand elle a tort,,je serais plus fier de faire parti d'une communauté ou les gens peuvent admettre leurs torts,et dédommage ses citoyens.

BÉHA a dit...

À no name 12H00,

Des preuves que la ville à tort ?

Christian Beauregard a dit...

C'est drole que plus cette cause approche du tribunal plus gens ne s'affichent plus sous leurs vrai nom.

un peu désolant de voir que la solidarité à ses limites.

M Gallant a dit...

Une autre conseiilère quitte le chaloupe !!!! Josée Barbeau quitte en date du 26 nov.

SVP les gens qui ont des enfants d'âge scolaire , veuillez prendre exemple sur cette situation pour leurs enseigner que dans la vie quand on commence un projet , il est préférable de le réaliser et de ne pas abondonner. La fuite ne règle rien et deux de nos conseillés INDÉPENDANTS quittent lâchement l'hôtel de ville ....

Anonyme a dit...

C'est pas drôle la dépendance affective ! Guinard quitte , Barbeau aussi...

Anonyme a dit...

Bravo Josée, laisse faire ce pas Gallant qui pollue notre environnement.

Pas loin de la tutelle, allez un autre, un autre démission !

on repart ça en neuf !

André Bérard a dit...

M. Gallant

La rapidité avec laquelle vous êtes au fait de certains événements, votre façon d'écrire, votre ponctuation, vous ont trahi. Je sais qui vous êtes (à 99%). Je crois même que vous avez plusieurs pseudonymes. Je n'ai rien contre. Seulement, je considère que vous vous acharnez indument sur la conseillère Barbeau, comme si la destinée de la Ville était entre ses mains.

Le dossier de la permanence des pistes de ski de fond est certes important. Mais vous devriez aussi vous inquiéter de la «gestion» des fonds publics dilapidés dans le parc d'affaires LA Rolland. De l'empressement concernant la mise en œuvre du projet de revitalisation du centre-ville. Du projet de financement de la chambre de commerce à même les fonds publics. Vous faites de la conseillère Barbeau le symbole de tous les mots qui affligent la Ville. Avec tout le respect que je vous dois, c'est pas sérieux. Admettez que vous avez une «crotte» envers cette conseillère et que pour des raisons personnelles, vous profitez de cette tribune pour régler vos comptes.

Sans rancunes ;-)

Anonyme a dit...

T'es démasqué Jean Paul!!

André Bérard a dit...

Désolé, ce n'est pas Jean-Paul. Je n'ai d'ailleurs pas l'intention de dévoiler le véritable nom de M. Gallant et de «Mont-Rolland.»

Anonyme a dit...

SOYEZ TRÈS TRÈS TRÈS PRUDENT MONSIEUR BÉRARD DANS VOUS ALLÉGATIONS !

VOUS ÊTES JOURNALISTE , JE DIRAIS MÊME UN EXCELLENT JOURNALISTE. MAIS SOYEZ EXTRÊMENT PRUDENT DANS VOS COMMENTAIRES ET ALLÉGATIONS. LE MÉTIER DE JOURNALISTE NE DONNE PAS TOUT LES DROITS.....

Jeff Filion , Gilles proulx et André Arthur en savent quelques chose avec les dixaines de poursuites contre eux en diffamation.

Avec de bons procureurs , la diffamation devient un atout de poids devant le tribunal. Prétendre connaître à 99% , c'est de bonne guerre !! Par contre , il y a une mince ligne à respecter afin de bien suivre votre code déontologique en ce qui attrait aux FAITS VÉRIDIQUES.

Pour en revevenir à Mme Barbeau , elle est une grande fille majeure qui peut très bien régler ses situations elle-même. À moins que vous ayez fait votre Bareau Me Bérard ! Ce n'est pas parcque Mme Barbeau quitte la politique qu'elle n'est plus responsable de ses actions et paroles dites lors de son mandat !!!!!!

Mme Barbeau avait toute une stratégie pour arriver à ses fins dans différents dossiers. Par derrière , en coulisse , à dénigrer les gens . Voilà la srtatégie de cette dernière au plan politique. Avec les résultats que nous connaissont , il me semble que l'honnêteté et l'intégrité sont des qualités digne de succès au lieu de l'hypocrisie.

En passant M Bérard , quand vous allez prendre votre prochain café avec Mme Barbeau , seriez-vous en mesure de lui offrir mes salutations les plus distingués compte tenu que vous connaissez mon identité (e)? à 99%.

André Bérard a dit...

@ Anonyme 8:35 AM

Merci pour les compliments concernant la qualité de mon travail de journaliste. Cependant, en terme d'allégation, avec votre dernier commentaire vous remportez la palme. Tout ce que vous dites sur la conseillère Barbeau n'a de valeur que si vous étoffez vos accusations avec des «FAITS VÉRIDIQUES.» Pour l'instant, ce que vous laissez planer sur l'ex-conseillère ne représente que votre opinion, sans plus. Je crois que les lecteurs de ce blogue font la distinction. C'est votre point de vue, et vous l'exposez (abondamment) dans ce blogue en toute liberté. Cela dit, le prochain café est déjà pris, car Josée Barbeau souhaite faire une sortie publique dans la prochaine édition du journal Accès. Mon travail de journaliste ne consistera qu'à rapporter fidèlement les paroles et le message que Josée Barbeau souhaite livrer à la population.

J'imagine que vous ne serez pas d'accord avec l'analyse qu'elle fait de la politique municipale. Pourquoi ne pas l'inviter à prendre un café et vider la question une fois pour toutes avec la personne concernée, puisque vous semblez bien la connaître?

En ce qui me concerne, le sujet est clos. Même si je respecte votre point de vue, je n’y adhère pas. Sainte-Adèle est aux prises avec une crise politique et pour moi, l’ex-conseillère Barbeau n’est pas le «fléau» de la Ville. Les artisans des malheurs de Sainte-Adèle sont à un autre niveau, là où il est plus délicat de s’aventurer, croyez-moi.

FILOU a dit...

@ André Bérard

Bien dit André;-)

"Deux choses sont infinies: la bêtise humaine et l'univers, mais pour l'univers, on en est pas sûr." Albert Einstein

M Gallant a dit...

Bonjour M Bérard,

Bravo pour votre journalisme d'enquête. Vous affirmez me connaître à 99%. Et oui vous avez raison je suis M Gallant de Sainte-Adèle.

Également , je vous remercie sincèrement pour les bons mots à propos de ma rapidité d'obtenir de l'information. À vrai dire , je n'ai aucun crédit sur le scoop de la nouvelle de la démission de madame Josée Barbeau. J'ai obtenu l'info simplement sur le site web de la ville de Sainte-Adèle hier. La nature de mon travail autonome me demande d'explorer internet. Donc étant donné que Sainte-Adèle est sous les spots light , j'en profite entre deux clients pour pour fouiner sur le web.

Votre point de vue sur mon identité me fait rigoler. Je ne savais pas que j'avais un problème de personnalité multiples. Alias mont-roland , alias anonyme , alias béha etc.

Je veux simplement rectifier certain de vos propos. Je n'ai absolument rien contre madame Barbeau. Je ne l'a connaîs pas personnellement et c'est bien comme cela.

J'espère pouvoir continuer à m'amuser sur ce blog avec mon nom. Si ce n'est pas le cas et que l'on me confond avec les ennemis de madame barbeau, comme vous le dite si bien , je vais prendre un pseudonyme amusant.

Merci M Bérard et je dois en toute humilité , vous dire que vous faite erreur sur la personne.

André Bérard a dit...

@ M. Gallant

Hé bin! Meilleure chance la prochaine fois! Je n'ai jamais eu de chance à la loterie! :-)

alexis a dit...

Quel bordel à la ville de Ste-Adèle!!! La mairesse Houle qui justifie et trouve normal que la dette de la ville ait augmenté de plus de 40% dans l'année 2007; ensuite la démission de Mme Barbeau, où la mairesse répond que tout est sous contrôle...de qui ???de la firme d'avocats et de leur frère de sang le groupe Tapage, associé de très près de Deveau, évidemmenton voit les intérêts de chacun...la tutelle au plus sacrant, attendez de voir la hausse de TAXES.

Anonyme power a dit...

À André Bérard 8:35

À lire votre commentaire et après une petite analyse , je doute de vos réelles intentions.

Depuis un bon moment je prends connaissance , comme à peu près tout le monde à Sainte-Adèle , des dossiers municipaux. Ça brasse pas à peu près!

Dite moi , est-ce que c'est une habitude d'avoir un roulement d'élus et de fonctionnaires comme celui-ci à Sainte-Adèle ?

Je vous explique pourquoi j'ai un doute sur vos intentions. Votre commentaire sur votre rencontre avec Madame Josée Barbeau , un petit brin louche M.Bérard! Sa démission est effective en date du 26 novembre (source site web de la ville). Le 27 novembre vous avez déjà les infos pour écrire un papier! Ce n'est certainement pas la première fois que vous sirotez un bon café avec madame....

À vrai dire , depuis un long moment , à mes yeux , vous étiez un excellent reporter. Vous aviez ce don de nous écrire des papiers sur les histoires de la gestions INTERNES de la ville de Sainte-Adèles (affaire Mongeau , bassin d'eau rats , manoir Lupien , De La Croix et plus encore) ..... et ce avant toutes les autres médias de la région.

Après analyse très sommaire, je doute que madame Barbeau ait été la taupe , la délatrice , la dénonciatrice , la moucharde de plusieurs faits et potins à l'interieur de son organisation à vos oreilles. Je réitere bien , je DOUTE sans aucune accusation. Mais il y a apparence de .......!

C'est très bizzard que vous, M. Bérard n'ayez pas été aussi rapide à rencontrer Jean-Paul Cardinal après sa démission pour faire le point. Également André mongeau après sa démission. Également Pierre-Antoine Guinard après sa démission. Il faut tout de même remarquer avec qu'elle rapidité vous avez réussis à joindre madame Barbeau et avec tout un enthousiasme à nous partager cette information sur votre blog en ci peu de temps. Bravo pour votre efficacité.

Il aurait été tout de même intéressant que vous m'étiez autant d'ardeur au travail afin de recueillir les propos des gens qui ont quitté l'hôtel de ville cette année.

il est bien certain , que nous parlons en ce moment de simples perceptions. Mais pourquoi Josée Barbeau est la seul élus qui à l'air à fréquenter régulièrement votre blog... (a coup don coïncidence) Il n'y a aucun élus qui a osé s'aventurer sur ce blog à part votre présumé bonne amie. Apparence de .... sous toute réserve.

Nous savons pertinemment bien que madame Barbeau se sert de votre blog comme référence depuis plusieurs années (La rolland, scandale DG etc) et c'est très bien car vous nous donnez beaucoup d'informations privilégiées.

Lors de votre prochain café avec madame Barbeau (probablement aujourd'hui) vous lui parlerai d'une de ses bonnes amies à Sainte-Adèle , cette dernière nous a donné l'info sur la participation passive à ce blog de madame Barbeau.

Est-ce qu'il y a apparence de complicité entre vous et madame en ce qui concerne l'échange d'informations privilégiées en provenance de l'hôtel de ville? C'est au lecteur d'analyser !

Je ne connais pas beaucoup le milieu journalistique mais il serait intéressant que d'autres médias de journalisme d'enquête explorent votre apparence de relation conflictuelle avec Josée Barbeau ex-conseillère.

Pour conclure M Bérard , vous avez été précurseur afin de faire la lumière sur des incidents illégaux à la ville (dg , de la croix etc..) et c'est toute à votre honneur pour le bien des contribuables. Mais permettez moi de douter de votre source d'information à l'interne de la ville de Sainte-Adèle sur l'ensemble des incidents.

À suivre .....

Anonyme a dit...

Barbeau est la source de Bérard unique des prétendus reportages à 99 %.

Anonyme a dit...

@ 8:35 M. Bérard

Vous me surprenez beaucoup au sujet de cette relation avec J.Barbeau.

Depuis plusieurs semaines , vous affirmez êtres victimes de boycott au journal L'Accès de la part des membres de la ville de S-A. Donc en principe , le canal de communication entre vous ,André Bérard du journal L'Accès et les membres du conseil de ville est brisé.

Étrangement , en lisant le journal pays-d'en-Haut édition du 28 novembre qui annonce la démission de J.Barbeau , aucune sortie publique de la part de J.Barbeau dans cette édition. Pourtant , le journal JPDH a toujours été un bon collaborateur de la ville (un peu trop à mon goût). Mais le journaliste Christian Asselin n'a aucun commentaire de la part de J.Barbeau dans son article. Les seuls commentaires sont ceux de Marlène Houle.

M Bérard , vous affirmez sur ce blog que J.Barbeau vous a déjà rencontré afin de vous livrez ses commentaires.

LA vrai question est : Qu'est-ce qui motive J.Barbeau subitement à répondre aux questions du journaliste de L'Accès André Bérard ? J. Barbeau , à titre de conseillère indépendante à boycotté le journal L'Accès depuis plusieurs mois et a suivi la ligne dure adoptée par les autres conseillers à l'effet de boycotté votre journal. À titre d'indépendante , J.Barbeau avait le loisir de parler aux journalistes de son choix.

Pourquoi elle n'a pas fait appel à L'Accès au cours des derniers mois et tout d'un coup la confiance est revenu entre elle et le journaliste André Bédard D'Accès afin de se confier publiquement selon vos dire?

Cette question peut engendrer une série d'hypothèse comme par exemple ;

Y avait-il complicité entre vous et J.Barbeau afin d'obtenir des informations internes durant les épisodes de crise à la ville?

J'espère que la lumière va être faite sur ce dossier et j'ai bien hâte de vous lire vendredi.

André Bérard a dit...

@ anonyme

Sachez que tous les élus adélois lisent ce blogue, y compris Josée Barbeau, le préfet de la MRC, le député de Bertrand, Claude Cousineau et son attaché de presse, des firmes d'avocats, certains médias nationaux et j'en passe. Je vous rassure : si les autres démissionnaires ne font pas l'objet d'un article, c'est qu'ils ne souhaitent pas le faire. Aujourd'hui même, l'ex-maire Cardinal a encore refusé pour une xième fois de nous accorder une entrevue et de commenter.


Sachez aussi que c'est Josée Barbeau qui m'a contacté afin de s'exprimer publiquement dans l'Accès. Enquêtez sur moi autant qu'il vous plaira, vous ne trouverez rien qui contrevient à l'éthique journalistique. Vous avez des doutes sur mes intentions, c'est votre droit. Certains m'ont soupçonné de lorgner le poste de maire. Il y a même un cinglé qui en a fait le sujet de son blogue, qui tentait de prouver sa théorie du complot à l'aide d'arguments fallacieux.

Je puis vous assurer que Josée Barbeau ne m'a communiqué aucune information incriminante pour la municipalité. Plusieurs aimeraient connaître mes sources. S'ils croient les avoir trouvées en Mme Barbeau, tant mieux, car ils font fausse route et regardent dans la mauvaise direction. J'ai effectivement rencontré Josée Barbeau à quelques reprises, publiquement, au restaurant la Farandole. Je n'ai rien à cacher.

Votre texte ressemble à celui d'un ou d'une avocate : vous ne tirez aucune conclusion, vous suggérez des idées, laissant ainsi planer un doute, sous toute réserve. C'est de bonne guerre. Êtes-vous payé par la Ville, par sa firme d'avocats ou encore par Tapage? Je me pose la question, je ne conclus rien, sous toute réserve.

À une époque, des tentatives visant à me discréditer ont été entreprises dans ce blogue. La nouvelle vague est beaucoup plus habile, mieux formulée, bien orchestrée. Ça sent la firme de relations publiques à plein nez.

Sous toute réserve

André Bérard a dit...

Aux soupçonneux

Pourquoi Josée Barbeau a choisi l'Accès? Je la cite : « c'est le journal qui permet le débat.»

Pourquoi C. Asselin n'a pas publié les commentaires de Josée Barbeau? A-t-il seulement tenté de la joindre ? Je n'en sais rien. Quand vous êtes journaliste et qu'un acteur de l'actualité veut vous parler, vous le rencontrez. Il n'y a rien de bien mystérieux là-dedans. J’invite M. Asselin à répondre lui-même à votre question, puisque c’est un lecteur de ce blogue.

Je laisse donc travailler ceux qui tentent de démontrer qu'il existe des liens illicites entre moi et mes contacts. Je suis même disposé à répondre à leurs questions, face à face, devant un café à la Farandole.

C'est un rendez-vous?

Anonyme Power a dit...

M Bérard , je dois reconaître que vous êtes une personne qui monte au front et qui ne cherche pas la à fuire quand l'orage arrive. Malheureusement je ne peux en dire autant de certains conseillers.

Vos arguments concernant le journal PDH sont tout à fait légitime. Est-ce que Christian Asselin fait son travail de journaliste qui a pour but d'informer. Par contre , il semble être très prudent avec les clients du journal et les dépenses de ces derniers en achat de pubs dans ledit journal! Vous me suivez?

Pour le reste de votre commentaire , je dois mettre un gros bémol. Quand vous faite allusion à aucune information incriminante de la part de J.Barbeau , selon les faits , cette dernière a toujours voté en faveur des résolutions municipales à quelques exceptions près. Je vois très mal J.Barbeau entreprendre une campagne de salissage envers la ville.

En ce qui concerne la sitation de J.Barbeau à l'effet que L'Accès est le journal qui permet les débats. Est-ce que vous insinuez que cette dernière a des points à débattrent dans les journaux. Je crois qu'elle avait un devoir de le faire à l'Hôtel de Ville et non dans les journaux.Mais nous sommes dans un pays libre d'expression. Peut-être allons nous connaître une autre facette de la personnalité de J.Barbeau et ce sous toute réserve. À suivre...

De plus , son choix a certainement été facile à prendre compte tenu de sa proximité avec le journaliste. Honnêtement , il est très rare qu'un politicien va prendre un café avec le journaliste de média qui est boycotté par ses pairs.

En terminant , Monsieur Bérard vous confirmez connaître l'identité de ce blogeur à 99% ! Allez y faite vous plaisir , vous pouvez donner votre réponse sur l'identité de cette personne. Bon courage !!

alainsteadele a dit...

Vous avez raison M.Bérard,c'a pue la firme de relations publiques.
Le débat est completement biaisé.
Tous les commentaires sont l'oeuvre d'une ou deux personnes seulement.
Lachez pas.
Alain

FILOU a dit...

Monsieur André,

"La modération des commentaires a été activée. Tous les commentaires doivent être approuvés par l’auteur du blog."
Très bonne idée et peut-être enlever le choix "anonyme"...

thesam a dit...

C'est quand même assez drôle de voir que ces toujours des anonymes qui vous accuse de toute sorte de potin André..bizarre non ???

christian asselin a dit...

Ayant appris la nouvelle de la démission de Mme Barbeau une heure avant mon heure de tombée et ne possédant pas ses coordonnées personnelles, je n'ai pu la joindre avant d'écrire mon texte.
Au plaisir

Anonyme a dit...

À M.Asselin



Nul n'est tenu à l'impossible.

Un journaliste c'est un journaliste Hein!! Mais un excellent journaliste , c'est celui qui fouille , qui cherche , qui se dépasse pour obtenir un scoop avant les autres journalistes.

Je vous suggère de commencer à prendre le café ou le thé avec les élus.....vous allez être en mesure d'obtenir de l'information privilégié. Je vous le garantis.