«Le journalisme civique vise à fournir aux gens des possibilités d'intervention afin de les amener à agir, et encourager l'interactivité entre les journalistes et les citoyens. Il cherche à créer un dialogue avec les lecteurs, au lieu de se borner à transmettre les informations en sens unique et à inonder le public de données, comme cela se passe si souvent dans le journalisme traditionnel.»


— Jan Schaffer, directeur du Pew Center For Civic Journalism

04 mars 2009

Demandes spéciales

Je suis en ce moment très pris par la mise en ligne prochaine d’un nouveau média. Je n’ai donc pas beaucoup de temps pour alimenter ce blogue qui me tient pourtant à cœur. Cependant, des citoyens veillent au grain et me communiquent des sujets dans l’espoir qu’ils se retrouvent ici.

Voici donc trois «flashs» qui proviennent de lecteurs adélois.

Bienvenue à la façon Sainte-Adèle

Que l’on aime ou que l’on déteste Star Académie, il n’en reste pas moins que beaucoup d’Adélois éprouvent une certaine fierté du fait que cette populaire émission ait ses quartiers à Sainte-Adèle. De fait, plusieurs villes seraient heureuses d’accueillir ce phénomène télévisuel. Afin de souhaiter la bienvenue aux académiciens, on a placé à l’entrée sud de la ville une bannière visiblement installée à la sauvette sur une structure en bois chancelante qui ne doit pas respecter la réglementation municipale en matière d’affichage. Or, depuis plusieurs semaines, l’affiche a entrepris une lente et inexorable chute sous le regard impassible de ceux qui l’ont installé. Plusieurs Adélois estiment que cette bannière déglinguée offre un bien triste spectacle et projette une image négative de Sainte-Adèle. Plutôt que d’imposer cette chose qui choque l’œil, pourquoi ne pas simplement la retirer ?

Montmartre en hiver [prise 2]

Pratiquement à la même date l’an dernier, je publiais ce billet. Un an plus tard, le problème persiste et s’aggrave, comme le montre cette photo où l’on voit que la chute de glace a cette fois emporté la balustrade d’un balcon. Vice de conception ? De toute évidence, le style Montmartre s’accommode mal de notre climat nordique. Peut-être le bâtiment, conscient de sa laideur ou plutôt de son incongruité dans le paysage laurentien, tente-t-il de s’autodétruire ?






Sainte-Adèle à vendre ?


Bien avant que l’on parle de la crise économique, plusieurs Adélois disaient observer une augmentation du nombre d’affiches «maison à vendre». J’ai moi-même noté la chose. Une conséquence des hausses de taxes municipales matraques ? Rappelons que le maire Descoteaux avait, durant la dernière campagne électorale, affirmé qu’un groupe d’experts qu’il avait consulté était formel : rien ne pouvait expliquer une telle hausse de taxes (les chiffres diffèrent selon les sources, mais la moyenne tourne autour de 20 %, si je ne m’abuse). J’ai la citation quelque part dans mes archives. Plusieurs sont impatients d’entendre les explications du maire à ce sujet.



Voilà qui fait le tour des «demandes spéciales».

Photos : André Bérard

9 commentaires:

Pierrot a dit...

Le maire Descoteaux a fait ce que font les politiciens en général, il a accepté après son élection le budget qu'il qualifiait d'inacceptable durant sa campagne électorale! De plus, nous devons subir cette année une nouvelle augmentation de taxes de 3 à 4% parce que les évaluations ont augmenté de beaucoup (30% dans mon cas) et que le taux de la taxe foncière n'a pas été réduit assez pour compenser.
J'ai essayé de communiquer avec l'administration municipale (le directeur) sur un sujet qui n'a rien à voir avec les taxes, mais après un mois, un appel et deux courriels, toujours pas de réponse!
Monsieur Descoteaux, pour la crédibilité, la transparence et l'écoute des citoyens, on repassera!

Jean-Pierre St-Germain

Anonyme a dit...

Merci M. Bérard pour votre grande analyse de la situation ...Nous avons retiré la bannière ... Nous sommes désolé ...

FB

André Bérard a dit...

À FB (Frédéric Belval,directeur général de la chambre de commerce de Sainte-Adèle)

M. Belval,

Comme toujours, je détecte une pointe d'ironie dans votre commentaire. D'abord relationniste, puis aujourd'hui directeur général d'une chambre de commerce assisté sociale, vous devez accepter que ceux qui paient s'attendent à des résultats. Le maire Descoteaux, qui a dit beaucoup de choses durant la campagne électorale, parlait d'un financement assorti d'une «obligation de performance». Cette initiative de banderole est louable, dans la mesure où l'on s'assure de la mener convenablement, ce qui n'était pas le cas, loin de là.

Soyez assuré que cette histoire de banderole m'a été signalée par un citoyen qui estime, comme plusieurs autres, qu'elle nuisait à l'image de la ville. C'est dans les petits détails que l'on évalue la capacité d'un organisme à faire rayonner la ville de Sainte-Adèle. Ce qui semble une affaire sans importance pour vous revêt une certaine importance aux yeux de plusieurs citoyens et commerçants qui estiment que la ville ne cesse de s'enlaidir.

Anonyme a dit...

Cher M. St-Germain

Pour avoir accès à la ville il faut passer par la chambre de commerce ...

Anonyme a dit...

a Anomyme.

Vous avez tort, Il fallait dire, pour avoir accès à la chambre de commerce il faut passer par ville ... finalement ont n'a tous raison

Pierre Jodoin a dit...

Le renouvellement de la subvention de la Ville de Sainte-Adèle accordée à la Chambre de commerce de Sainte-Adèle était conditionnel à une obligation de performance.

PERFORMANCE :

◆ Résultat obtenu dans une épreuve, dans une compétition, dans un match; chiffre qui traduit ce résultat. Les performances d’un champion, du vainqueur. Une performance décevante.

● [Figuré] Succès, réussite, exploit. C’est une véritable performance! Il a accompli toute une performance.

◆ Résultat optimal que peut donner une machine. Performance d’un ordinateur, d’une voiture


Pour évaluer une performance, il faut comparer les objectifs fixés et les résultats obtenus par l'organisation.

Le directeur général de la Chambre de commerce de Sainte-Adèle, M. Belval, est-il en mesure de nous donner les informations que la mairie bicéphale Claude-Lamarche-André-Descôteaux n'a pu soumettre à la plèbe?

M. Belval est-il en mesure de nous fournir une ventilation des dépenses reliées à la première subvention accordée à la Chambre de commerce de Sainte-Adèle par la ville de Sainte-Adèle?

M. Belval est-il en mesure de nous démontrer cette performance qui à convaincu la Ville de Sainte-Adèle de reconduire la subvention à la Chambre de commerce de Sainte-Adèle?

Les contribuables adélois attendent impatiemment votre grande analyse de la performance de la Chambre de commerce, M. Belval.

Question de crédibilité et de transparence!

Anonyme a dit...

J'ai l'intention, dans les temps à venir de déménager de montreal à ste-adèle.

Comme locataire, est-ce possible ?

Style, louer une maison ou un logement ?

Merci,
Sylvain
sdino1@videotron.ca

Eric a dit...

Quand une ville subventionne la Rolland sans avoir les états financiers de celle-ci il n'y a pas grande surprise de voir ce qui se passe avec la Chambre de Commerce...

Eric

ZORRO a dit...

Sainte-Adèle et son Parc d'affaires devront payer 726 000 $

ERIC NICOL
Actualités - 10 mars 2009 Mise à jour à 22:27:25
Le Parc d'affaires La Rolland et la Ville de Sainte-Adèle ont été condamnés à payer plus de 726 000 $ aux consultants Citec Administration et Sciparc Consultants pour avoir mis un terme à un contrat de gestion qui les liait à celles-ci. Les deux compagnies ont dû se tourner vers la Cour supérieure du Québec pour faire exécuter une décision obtenue en arbitrage. Plus de détails dans le Journal des Pays-d'en-Haut de mercredi.