«Le journalisme civique vise à fournir aux gens des possibilités d'intervention afin de les amener à agir, et encourager l'interactivité entre les journalistes et les citoyens. Il cherche à créer un dialogue avec les lecteurs, au lieu de se borner à transmettre les informations en sens unique et à inonder le public de données, comme cela se passe si souvent dans le journalisme traditionnel.»


— Jan Schaffer, directeur du Pew Center For Civic Journalism

19 novembre 2007

Et pourtant, nous l'avons!

La mairesse Houle s'entête à ne pas inclure le journal Accès dans sa liste d'envois de communiqués. La bouderie puérile de la mairesse ne parvient toutefois pas à exclure l'hebdo puisque, comme vous le constatez, nous l'avons en notre possession malgré tout. Je le publie ici, juste pour mettre en relief l'inefficacité du boycottage dont Accès est la cible.

Une petite vérification a permis d’identifier l’auteur du communiqué: Christian Bordeleau de la firme Tapage. C’est pas pour en rajouter, mais quand je parlais du trio : Tapage-firme d’avocats-Ste-Adèle, vous voyez ce à quoi je faisais allusion. Il n'y a personne d'assez compétent à l'Hôtel de Ville pour rédiger un banal communiqué d'une quinzaine de lignes? Faut-il vraiment faire appel aux services d'une firme extérieure pour ça?












CONVOCATION
CONFÉRENCE DE PRESSE

LITIGES JUDICIAIRES – BASSIN D’EAU DU SOMMET BLEU


Sainte-Adèle, le 16 novembre 2007 – La Ville de Sainte-Adèle vous convie
à une conférence de presse lors de laquelle la Mairesse fera le point sur
les litiges judiciaires de la croix et du Sommet Bleu, ce :

MARDI LE 20 NOVEMBRE 2007 À 10H00

dans la salle du Conseil municipal située au 1386 rue Dumouchel à
Sainte-Adèle.
Nous vous invitons à confirmer votre présence auprès de madame
Claudine Gilbert au Bureau de la Mairesse au numéro 450-229-2921
poste 102.

- 30 -
Source : Bureau de la Mairesse
Ville de Sainte-Adèle

5 commentaires:

Christian Beauregard a dit...

J'ai remarqué que toute les petites villes n'ont pas la capacité ou plutôt la volonté de prendre des décisions, ils payent des firmes qui coûtent les yeux de la tête.

Ma ville n'est pas exclu, juste à aller voir au conseil de ville pour entendre les montants brûlé sur des conseil fourni par des firmes externes

cela n'en fini plus, ces villes devraient êtres mises en tutelles ou bien être gérer par plus d'un employé. je ne comprends pas pourquoi on ne payent pas un employée spécialisé dans une genre de travail mais qu'il travail pour plusieurs petites villes au lieu de se pogner la bacon le tier du temps en attendant un dossier sur son bureau

Maurice a dit...

On paye toujours une firme de communications pour envoyer des faxes ? Mme. Houle, est-ce que vous allez aussi continuer de payer 5 urbanistes et des campagnes de propagande pour des "nouveaux centre-villes" ?

Mme. Houle, pensez-vous, en vu des evennements des six derniers mois, que nous, les citoyens et payeurs des taxes, vont continuer de tolérer cette approche ? Etes-vous serieux ?

Tout le monde ici a Ste-Adele sait maintenant que Acces est le seul journal indepandant disponible. Si vous etes contre eux, vous etes contre la democratie, pur et simple.

Nous les citoyens ne sommes pas des "sources de revenus" pour les projets des admins et leurs amis car NOUS SOMMES LE VILLAGE! Si vous ne pouvez pas demontrer le moindre respect pour nous, vous ne l'auriez jamais le notre.

"Ceux qui n'apprennent pas de notre histoire sont condamné a la répéter." Bonne chance Mme Houle...

Anonyme a dit...

WOW !!!!!!!! QUELLE BELLE DÉMONSTRATION D'INCOMPÉTENCE ENCORE UNE FOIS DE NOTRE CONSEIL DE VILLE HIER SOIR À LA SÉANCE DU CONSEIL.


Voici les faits saillants de cette comédie narcissique de notre mairesse l'Honorable Marlène Houle:

1) Quelle arrogance de Mme Houle lors de la séance de question. Cette simple responsable de garderie , ce permet de rire des questions des gens qui payent sont salaires. De plus , elle gère la séance comme une vrai débutante. Elle n'a vraiment pas les qualités et compétences pour remplir ce mandat.

2) Démission surprise de P-A Guinard. La pièce de théâtre manquait de roadage au moment où la mairesse , a été étonné de cette démission. Le jeu ds peronnages était des plus amateurs.

3) La réaction de Mme Josée Barbeau suite à la démission de P-A Guinard à été tellement pathétique. Barbeau à joué le rôle de Aurore l'enfant Martyr qui a perdu son seul ami et allié à l'hôtel de ville. Je croyais qu'elle était pour pleurer devant cette démission. Je crois que les jours de madame Barbeau sont compté .....

4) le personnage de Gabriel Latour dans un élan de personnage principal , a eu un argument de poid avec Barbeau. Ce fût la meilleur démonstration qu'il n'y a aucune préparation et connaissance des dossiers à la ville.

5) Les excursions du Nord dont le contrat de cinq ans n'a pas été respecté fût un échange pathétique entre Barbeau et le propriétaire. Madame Barbeau et Houle étaient certaines que le fameux contrat était d'un an. Disons qu'elles ont eu l'ère folle en directe. La connaissance des dossiers est la force de nos politiciens à Sainte-Adèle !!!!!

De plus , dans ce dossier , Barbeau contrôle très bien ses dossiers environement avec la mardes qui se déversent directement à la mise à l'eau de cette compagnie dans la rivière du Nord. Barbeau travail très fort pour conserver l'environement WOW!!

6) La cerise sur le sunday a été quand le fameux Hugo , employé de la ville , a demandé en directe une question sur un dossier qui traîne depuis un an dans son quartier. Imaginez, un employé qui doit aller à la séance du conseil pour régler un litige dans son quartier. Hugo, si je ne me trompe pas, est un employé des travaux publiques.

Voilà une belle démonstration que même à l'interne , la communication entre le conseil préhistorique et ses employés est déficiente. J'ai jamais vue cela un employé allé planter en directe son BOSS de la sorte. il y a apparence que même les employés de la ville n'ont plus de respect et confiance aux marionnettes suivantes :

A) Marlène Houle alias CRUELLA
B) Josée Barbeau alias AURORE l'enfant Martyr
C) Gabriel Latour alias ANATOLE BRILLANT
D) P-A Guinard alias Le FUGITIF
E) Le Pharmacien alias CASPER Le petit fantôme.

Anonyme a dit...

Petite "vérification" ???

Qu'est-ce qu'il ne faut pas inventer M. Bérard ? Je l'ai envoyé de mon adresse courriel, directement.

La seule vérification que vous avez faite, c'était de lire dans votre boîte de réception "DE:" - "À".

Félicitations sans cette investigation et ces vérifications ardues, on n'aurait jamais su qui était l'expéditeur de ce courriel.

André Bérard a dit...

@ anonyme 9:02 PM

Vous semblez être l'auteur du communiqué, sachez que puisqu’Accès ne figure plus sur la liste d'envoi du cabinet de la mairesse, votre communiqué a atterri sur le pupitre du rédacteur en chef d'Accès par des voies «alternatives.» Lorsque je l'ai moi-même reçu, l'entête disait de : Éric-Olivier Dallard À : André Bérard. J'ai trouvé le nom de l'auteur (le vôtre) par d'autres moyens. En passant, cher anonyme, êtes-vous celui qui a interpelé M. Dallard lors de la conférence de presse de ce matin pour vous excuser des «problèmes techniques» qui ont fait en sorte que le journal a été privé de votre missive? Apprenez que cette excuse a été utilisée à deux reprises. Si les problèmes techniques persistent, je vous invite à nous pondre un p'tit dépliant explicatif que vous pourriez livrer dans la boîte aux lettres des citoyens. La bonne communication, ça n'a pas de prix!